Tags Posts tagged with "Lotfi Mrayhi"

Lotfi Mrayhi

par -

Les pratiques des gouvernements qui se sont succédé et l’absence d’une vision claire sont à l’origine de la crise économique qui secoue le pays, a estimé, jeudi, Lotfi Mrayhi, secrétaire général du parti de l’Union populaire républicaine (UPR).
 » Les partis politiques au pouvoir ont failli à leur mission « , a-t-il ajouté lors d’une conférence organisée, aujourd’hui, à Tunis, sur  » les PME garantes de la souveraineté nationale « . Il a indiqué que la crise économique s’explique également par l’importation excessive de produits de consommation par l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), ce qui a nui, énormément, aux institutions nationales, a-t-il dit.
L’adhésion de la Tunisie depuis les années 90’s à l’économie mondiale « avait porté un coup dur » aux petites et moyennes entreprises (PME) qui représentent 80% du tissu économique, a-t-il souligné, faisant remarquer que ce secteur est pourvoyeur d’emploi à plus d’un titre.
Mrayhi a appelé le gouvernement et tous les intervenants à « prendre les mesures qui s’imposent et à mettre en place une législation adéquate pour encadrer et protéger les PME afin d’améliorer leur compétitivité.
Les institutions nationales sont les locomotives de l’économie dans la mesure où elles contribuent largement à réduire le déficit commercial et à garantir l’indépendance de la décision politique, loin des diktats imposés sur la Tunisie en raison de la dégradation de la situation, a-t-il encore soutenu.

par -

A l’UPR (Union Populaire républicaine), parti politique  au Logo sous forme d’avion et présidé par Lotfi Mrayhi, médecin de profession, n’en démord pas dans son offensive contre la société Unimed de Ridha Cherfeddine. C’est ainsi que, dans un dernier communiqué dont nous avons reçu copie, Mrahi réagit à la cérémonie de cotation d’Unimed, en écrivant  que «par la participation du chef du gouvernement mercredi 2 mai à l’introduction en bourse de la firme pharmaceutique Unimed, la présence du chef du gouvernement entouré d’un staff aussi fourni était incongrue avec la nature de l’événement. Néanmoins, le plus grave est que Unimed a été au long des deux derniers mois au milieu d’une grosse controverse».

Et l’UPR de Mrayhi de continuer que «l’affaire du dossier de l’Enoxamed actuellement en instruction doit faire la lumière sur de sérieuses suspicions de favoritisme.. L’instance de suivi et de révision relevant de la présidence du gouvernement avait rendu ses conclusions relatives à ce dossier. Elle a réconforté nos accusations et débouté la société Unimed. Il est à se demander si le chef du gouvernement est au courant des conclusions des instances qui relèvent de son autorité directe? Il semble que dans le présent cas, c’est la logique des accointances qui prévaut».

Selon Lotfi Mrayhi, «ce n’est certainement pas avec cette république des copains et des coquins que l’on combattra la corruption et le favoritisme. Bien au contraire, elle est en voie de leur offrir l’impunité totale marquée du sceau de la dite réconciliation. Cette caste peut vaquer à ses forfaits en toute impunité, en attendant un mouvement populaire salvateur ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

A l’occasion de l’Assemblée générale de Medef International qui s’est tenue mercredi 17 mai 2017, Medef et Medef International ont rappelé la priorité donnée...