Tags Posts tagged with "Lotfi Naggadh"

Lotfi Naggadh

par -
Le rapport de clôture de l’instruction de l’affaire Lotfi Naggadh a retenu

Le rapport de clôture de l’instruction de l’affaire Lotfi Naggadh a retenu, jeudi 4 avril, l’accusation d’homicide volontaire avec préméditation à l’encontre de nombre d’accusés impliqués, a affirmé l’avocat des accusés dont la majorité appartient à la ligue de la protection de la Révolution (LPR).

L’accusation de complicité de meurtre a également été retenue à l’encontre du Gouverneur de la région et le chef du district de la sureté de Tataouine , et devraient être auditionnés par le juge d’instruction aujourd’hui vendredi , indique le site électronique Al-Jarida .

Il est à noter que des missions ont été confiées, loin de la scène des événements, le jour du meurtre ,aux responsables des unités de police secours et de la brigade de la voie publique, qui ont la charge des interventions dans des situations pareilles.

La chaîne Ettounsya , a dévoilé , jeudi 28 mars 2013 ,un document des services de sécurité de Tataouine ,se rapportant aux circonstances de l’assassinat de Lotfi Naggadh . Le document relève des carences dans la gestion de la situation sécuritaire au moment des faits : la salle d’opération n’était pas au courant de l’itinéraire de la manifestation, les forces de sécurité sur place n’avaient pas les moyens d’intervention adéquats, outre l’absence de patrouille militaire sur les lieux .

Deux passages du document donnent à penser qu’il y a eu manipulation. Le premier se rapporte au constat des blessures de la victime au moment de son transfert à l’hôpital : des œdèmes sous les deux oreilles et aux deux mains , et des blessures à l’épaule droite .Le deuxième passage parle de télégrammes adressés par la direction régionale de la sécurité nationale de Tataouine ,soulignant que la victime ne porte pas de traces de blessures et affirmant que la mort est due un arrêt cardiaque consécutif à des problèmes cardiaques .

Seulement, le rapport émanant du médecin traitant de Lotfi Naggedh infirme cette version.

par -
Le rapport de clôture de l’instruction de l’affaire Lotfi Naggadh a retenu

Le rapport de clôture de l’instruction de l’affaire Lotfi Naggadh a retenu, ce jeudi 4 avril, l’accusation d’homicide volontaire avec préméditation à l’encontre de nombre d’accusés impliqués, a affirmé l’avocat des accusés, Hatem Chalghoum à Radio Kalima.

Le rapport émanant du cabinet d’instruction près le tribunal de première instance de Tataouine, a, en outre retenu l’accusation de détention d’armes blanches et d’explosifs à l’ encontre de membres du parti Nida Tounes impliqués dans l’affaire.

Lotfi Naggadh est décédé, le 18 octobre 2012, suite à un échange de violences ayant opposé des éléments de la ligue de protection de la Révolution de Tataouine soutenus par Ennahdha et le CPR, d’une part, et des membres de Nida Tounes, d’autre part.

Il est à rappeler que le conseil de la Choura d’Ennahdha, avait demandé, dans un communiqué en date du 2 février 2013, la libération des membres de la LPR, arrêtés dans le cadre de cette affaire

par -
La chaîne Ettounsya

La chaîne Ettounsya , a dévoilé , jeudi 28 mars 2013 ,un document des services de sécurité de Tataouine ,se rapportant aux circonstances de l’assassinat de Lotfi Naggadh . Le document relève des carences dans la gestion de la situation sécuritaire au moment des faits : la salle d’opération n’était pas au courant de l’itinéraire de la manifestation, les forces de sécurité sur place n’avaient pas les moyens d’intervention adéquats, outre l’absence de patrouille militaire sur les lieux .

Des missions ont été confiées, loin de la scène des événements, aux responsables des unités de police secours et de la brigade de la voie publique, qui ont la charge des interventions dans des situations pareilles.

 

Ceci a amené les responsables en place à sécuriser la tête de peloton de la manifestation , et d’en assurer la surveillance à distance .

Le rapport relève que des affrontements ont opposé les manifestants et les occupants des locaux de l’union régionale de l’UTAP. Des cocktails Molotov, des pierres et des armes blanches ont été utilisés, faisant 9 blessés parmi les uns et les autres et provoquant surtout la mort de Lotfi Naggadh, président de l’union régionale de l’UTAP, qui a succombé aux violences qu’il a subies . La victime a été agressée à l’aide de projectiles et de coups directs qui lui ont été portés par un grand nombre de manifestants, selon le document.

Deux passages du document donnent à penser qu’il y a eu manipulation. Le premier se rapporte au constat des blessures de la victime au moment de son transfert à l’hôpital : des œdèmes sous les deux oreilles et aux deux mains , et des blessures à l’épaule droite .Le deuxième passage parle de télégrammes adressés par la direction régionale de la sécurité nationale de Tataouine ,soulignant que la victime ne porte pas de traces de blessures et affirmant que la mort est due un arrêt cardiaque consécutif à des problèmes cardiaques .

Seulement, le rapport émanant du médecin traitant de Lotfi Naggedh infirme cette version.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...