Tags Posts tagged with "maintien"

maintien

par -

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a affirmé ce samedi 26 novembre 2016 qu’aucun ministre ne sera limogé, rapporte Mosaique fm.
La précision du chef du gouvernement vient suite à l’appel lancé par plusieurs parties à l’instar des avocats et des élèves demandant le limogeage de la ministre des Finances, Lamia Zribi et celui de l’Education, Neji Jalloul.
La précision du chef du gouvernement vient l’occasion de l’inauguration de l’autoroute entre Béja et Jendouba.

par -

Suite à une réunion de conciliation organisée par le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïed Essebsi, il a été convenu de maintenir Sofiane Toubel à la tête du bloc parlementaire du parti à l’Assemblée des Représentants du Peuple, rapporte Mosaïque Fm ce vendredi 07 octobre 2016.

C’est donc la fin des bisbilles autour de cette affaire qui a secoué le parti, sur fond d’accusations graves de la députée Samia Abbou quant à des éléments probants mouillant Sofiane Toubel dans des dossiers de corruption…

par -

Le ministre de l’Intérieur, Hédi Mejdoub, est monté au front ce samedi 27 août 2016, sur Shems Fm, pour répondre aux attaques qui ont ciblé le directeur général de la sûreté nationale, demandant son éviction. Mejdoub a déclaré que tout changement au sein du ministère est motivé par une évaluation des actions. Il a ajouté que cette évaluation se fait en étroite collaboration avec le chef du gouvernement et que si un remaniement s’impose, il se fera.

S’agissant de la situation sécuritaire, le ministre de l’Intérieur a précisé que le péril terroriste guette toujours et qu’il faut en conséquence maintenir un niveau élevé de vigilance.

par -

Youssef Chahed, chef du gouvernement, s’est expliqué sur sa décision de maintenir à leurs postes certains ministres du gouvernement Essid, rapporte Mosaïque Fm ce samedi 27 août 2016. Il a déclaré qu’il en a décidé ainsi après avoir passé à la loupe leur rendement. Parmi ces ministres figure Hédi Majdoub, ministre de l’Intérieur. D’après Chahed, il a un bilan honorable au niveau sécuritaire et en matière de lutte contre le terrorisme.

« Nous avons demandé au ministre de rester vigilant et de continuer à travailler avec la même rigueur car le pays est encore menacé », a ajouté Chahed.

par -

Le communiqué pondu par quatre dirigeants de premier plan de Nidaa Tounes – Boujemâa Remili, Ridha Belhaj, Khemaïs Ksila et Faouzi Mâouia -, texte repris par le journal Acharaa al Magharibi hier mardi 28 juin 2016, fait des vagues. Les signataires, contrairement à d’autres leaders du parti qui ruent dans les brancards, demandent un gel du processus enclenché par l’initiative du président de la République et que cette affaire soit placée dans le giron de  l’Assemblée des représentants du peuple.

Les signataires de ce papier ne s’arrêtent pas là, ils suggèrent que l’actuel chef du gouvernement, Habib Essid, soit reconduit ; il devra juste apporter des correctifs dans son plan de travail et coopter des compétences pour renforcer l’attelage gouvernemental.

Autre requête de Remili, Belhaj, Ksila et Mâouia, et pas des moindres : Les organes et les dirigeants de Nidaa Tounes devront prendre le taureau par les cornes et éjecter Hafedh Caïd Essebsi de toute fonction de direction. Ils suggèrent le système de la direction collégiale pour piloter le parti.
D’après eux, le fils du chef de l’Etat est responsable des remous incessants au sein du parti, aggravés par l’inexistence de mécanismes démocratiques, « sachant que c’est justement cette crise qui a provoqué la paralysie de l’action gouvernementale », ajoutent-ils.

par -

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannonchi, a démenti que le président de l’UPL, Slim Riahi ait l’intention de se retirer de la Coalition au pouvoir.

Cité par Mosaïque fm, il a ajouté qu’il a convenu avec Slim Riahi  de mettre en garde les membres du groupe parlementaire de Nidaâ Tounès à l’ARP contre leur violation de l’accord souscrit par les partis de la Coalition aux termes duquel aucun député à quelque groupe qu’il appartienne ne peut rejoindre un autre groupe, sauf autorisation expresse.

par -

Le Foreign and Commonwealth Office (FCO) vient d’actualiser son alerte voyage à la Tunisie tout en la maintenant en l’état.

Il déclare que la menace terroriste en Tunisie est élevée et que d’autres  attaques restent très probables, y compris contre les étrangers. Les forces de sécurité demeurent en état ​​d’alerte à Tunis et  dans d’autres endroits, appelant les citoyens du Royaume-Uni à la vigilance, à éviter  les endroits fortement fréquentés et à  suivre les conseils des autorités de sécurité tunisiennes.

Depuis l’attaque terroriste de Sousse en juin 2015, les autorités britanniques travaillent  en étroite collaboration avec les autorités tunisiennes sur l’enquête relative à l’attaque et sur la menace élargie  des groupes terroristes en Tunisie, indique le FCO. « Bien que nous ayons eu une bonne coopération de la part du gouvernement tunisien, y compris la mise en œuvre de mesures de sécurité supplémentaires, le contexte des renseignements et de la menace s’est considérablement développé, renforçant notre opinion qu’une nouvelle attaque terroriste est très probable », souligne-t-il , ajoutant que « dans l’ensemble, nous ne croyons pas que les mesures d’atténuation en place assurent une protection adéquate pour les touristes britanniques en Tunisie à l’heure actuelle.

Le Foreign Office rappelle que “le  8 juillet 2015, le Premier ministre tunisien a déclaré publiquement que d’autres attaques étaient probables. Les autorités tunisiennes ont augmenté leurs mesures de sécurité, mais ont également reconnu les limites dans leur capacité à contrer la menace terroriste actuelle ».

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux