Tags Posts tagged with "marcoc"

marcoc

par -

L »écosystème industriel » que le constructeur français Renault envisage de mettre en place au Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams (909 millions d’euros) d’investissement, a confié Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie du royaume chérifien. L’accord a été conclu le 08 avril 2016 entre le fabricant français et ses partenaires marocains, même si pour le moment certains aspects de ce méga programme n’ont pas encore été définis.

Ce qu’on sait c’est qu’il est question de hausser la production du groupe automobile français. Aucune indication précise sur la répartition des financements entre Renault et ses équipementiers, ni l’agenda pour la mise sur pied de cet « écosystème ». D’après Bernard Cambier, le directeur Afrique-Moyen-Orient-Inde de Renault, repris par Reuters, au moins 15 équipementiers ont pris l’engagement de se lancer dans ce projet, aux côtés du constructeur français.

Pour rappel,  Renault dispose déjà de deux sites industriels au Maroc : Une plateforme d’assemblage domiciliée à Casablanca et une unité de production plus sophistiquée à Tanger, où 600 millions d’euros ont été injectés initialement pour à terme y fabriquer 400 000 véhicules par an.

Dans les conventions conclues dernièrement, l’objectif qui est fixé est de porter la production de cette nouvelle installation à 65% de la totalité de ce que fabrique Renault au Maroc, a précisé le ministre de l’Industrie, contre à peu près un tiers présentement. « Ce projet générera un chiffre d’affaires additionnel de 20 milliards de dirhams par an, triplant ainsi le montant des achats par le constructeur Renault de pièces fabriquées sur le territoire marocain », a ajouté M. Elalamy, cité par l’agence officielle marocaine MAP.

Une lutte sans merci avec le rival PSA Peugeot Citroën

Il y moins d’un an, en juin 2015, PSA Peugeot Citroën, grand rival de Renault, avait conclu avec les autorités marocaines un projet nécessitant un investissement de 6 milliards de dirhams (557 millions d’euros). Cet accord stipule l’installation à Kenitra d’un centre d’assemblage de voitures et de moteurs. Cette unité va entrer en activité en 2019, et mettra sur le marché 200 000 voitures et 200 000 moteurs par an. On l’a donc compris, entre ceux deux français – Renault et PSA Peugeot Citroën -, c’est une affaire de concurrence acharnée où le mot d’ordre est coup pour coup, pour le plus grand bien de l’économie marocaine…

Les autorités marocaines misent sur 100 milliards de dirhams d’exportation du secteur de l’industrie automobile à l’horizon 2020. Ce serait une envolée phénoménale en quelques années, au regard des 48,6 milliards de dirhams à l’export en 2015, 40,26 milliards en 2014 et 31,66 milliards en 2013.

Les indicateurs du Groupe Renault au Maroc sont très bons. En 2015, Renault a commercialisé 50 369 voitures au Maroc, « où Dacia et Renault sont respectivement première et deuxième marque [et où] la part de marché du Groupe atteint 38,2 % (+1,2 point) », d’après les données annuelles du fabricant français.

Plus globalement, dans la région « Afrique, Moyen-Orient et Inde », le Groupe a vendu 360 000 véhicules, ce qui fait un bond en avant de 16,9 %. Dans le monde, Renault a écoulé 2,8 millions voitures, un chiffre en hausse de 3,3 %.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Deux canots de migrants pouvant contenir jusqu'à 250 personnes à eux deux ont été repêchés au large de la Libye, jeudi matin. Déjà cinq...