Tags Posts tagged with "matières premières, produits céréaliers, Tunisie,"

matières premières, produits céréaliers, Tunisie,

par -
Après une hausse mensuelle de 1.9% en novembre

Après une hausse mensuelle de 1.9% en novembre, l’indice FMI des cours des matières premières s’est replié, en décembre, de -0.9% en variation mensuelle, parallèlement à l’appréciation du dollar américain. La plupart des prix des produits de base ont été touchés par la récente baisse de fin d’année, notamment ceux des produits céréaliers qui ont enregistré les plus forts replis (à -4.8% en décembre, selon l’indice FAO). 

Pourtant, au printemps 2011, les cours des matières premières avaient gravité, en avril, autour des  records atteints en juillet 2008. Depuis, un mouvement de correction à la baisse s’est engagé durant le reste de l’année et une volatilité liée aux développements de la conjoncture mondiale.

L’année 2011 a été marquée par de fortes tensions sur les cours du pétrole. Bien qu’il ait chuté, en décembre, de 2.3% en rythme mensuel, en raison d’une amélioration de l’offre de brut sur le marché, le prix du pétrole de la mer du nord (brent) a progressé en moyenne de 39.3% sur un an, clôturant l’année à un prix moyen de 110.9 dollars le baril. Cette hausse résulte principalement de la progression de la demande mondiale, tirée en particulier par la Chine.

 

Compte tenu des perspectives incertaines sur la demande mondiale, consécutive aux risques géopolitiques les cours du pétrole devraient rester à un niveau élevé en 2012 et dans une fourchette de 100 à 120 dollars selon certaines estimations.

Selon les données de la FAO, la baisse des cours des céréales s’est encore accentuée en décembre (-4.8% après -1.1% en novembre). Ce repli en variation mensuelle est surtout imputable à la chute des cours du riz et du maïs qui ont marqué une baisse de 4.8% et 5.8% respectivement. Toutefois, l’indice synthétique d’ensemble des produits alimentaires, et malgré une baisse de 2.4%, en décembre, en rythme mensuel, a affiché une augmentation en moyenne annuelle de +22.8% en 2011 après +18.1% sur 2010. Cette progression s’explique principalement par la faible élasticité de l’offre par rapport à la demande durant l’année 2011.

Par ailleurs, le mois de décembre a été marqué par une certaine modération de la baisse au niveau des cours des métaux par rapport aux deux mois précédents. L’indice FMI des métaux de base s’est replié de -0.6% contre -3.8% et -10.4% respectivement en novembre et octobre. Au gré de la conjoncture économique mondiale, le cours du cuivre a enregistré une décélération de son rythme en progression annuelle (+17.2% en 2011 contre +45.9% en 2010). Sur une base mensuelle, le cours du métal rouge a clôturé l’année 2011, à 7565 dollars la tonne, ramenant ainsi le niveau des prix en décembre à 23.3% par rapport à leur pic du mois de février (9868 $/tonne).

par -
Après une hausse mensuelle de 1.9% en novembre

Après une hausse mensuelle de 1.9% en novembre, l’indice FMI des cours des matières premières s’est replié, en décembre, de -0.9% en variation mensuelle, parallèlement à l’appréciation du dollar américain. La plupart des prix des produits de base ont été touchés par la récente baisse de fin d’année, notamment ceux des produits céréaliers qui ont enregistré les plus forts replis (à -4.8% en décembre, selon l’indice FAO). 

Pourtant, au printemps 2011, les cours des matières premières avaient gravité, en avril, autour des  records atteints en juillet 2008. Depuis, un mouvement de correction à la baisse s’est engagé durant le reste de l’année et une volatilité liée aux développements de la conjoncture mondiale.

L’année 2011 a été marquée par de fortes tensions sur les cours du pétrole. Bien qu’il ait chuté, en décembre, de 2.3% en rythme mensuel, en raison d’une amélioration de l’offre de brut sur le marché, le prix du pétrole de la mer du nord (brent) a progressé en moyenne de 39.3% sur un an, clôturant l’année à un prix moyen de 110.9 dollars le baril. Cette hausse résulte principalement de la progression de la demande mondiale, tirée en particulier par la Chine.

 

Compte tenu des perspectives incertaines sur la demande mondiale, consécutive aux risques géopolitiques les cours du pétrole devraient rester à un niveau élevé en 2012 et dans une fourchette de 100 à 120 dollars selon certaines estimations.

Selon les données de la FAO, la baisse des cours des céréales s’est encore accentuée en décembre (-4.8% après -1.1% en novembre). Ce repli en variation mensuelle est surtout imputable à la chute des cours du riz et du maïs qui ont marqué une baisse de 4.8% et 5.8% respectivement. Toutefois, l’indice synthétique d’ensemble des produits alimentaires, et malgré une baisse de 2.4%, en décembre, en rythme mensuel, a affiché une augmentation en moyenne annuelle de +22.8% en 2011 après +18.1% sur 2010. Cette progression s’explique principalement par la faible élasticité de l’offre par rapport à la demande durant l’année 2011.

Par ailleurs, le mois de décembre a été marqué par une certaine modération de la baisse au niveau des cours des métaux par rapport aux deux mois précédents. L’indice FMI des métaux de base s’est replié de -0.6% contre -3.8% et -10.4% respectivement en novembre et octobre. Au gré de la conjoncture économique mondiale, le cours du cuivre a enregistré une décélération de son rythme en progression annuelle (+17.2% en 2011 contre +45.9% en 2010). Sur une base mensuelle, le cours du métal rouge a clôturé l’année 2011, à 7565 dollars la tonne, ramenant ainsi le niveau des prix en décembre à 23.3% par rapport à leur pic du mois de février (9868 $/tonne).

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Le groupe libyen Ansar Asharia, classé comme organisation terroriste par l’ONU et les Etats-Unis, a annoncé samedi soir sa «dissolution», dans un communiqué publié...

SPORT

Reseaux Sociaux