Tags Posts tagged with "Med-industrie 2013,"

Med-industrie 2013,

par -
Si les incidents de Djebel Chaambi et la montée du terrorisme sont au cœur des débats depuis quelques semaines

Si les incidents de Djebel Chaambi et la montée du terrorisme sont au cœur des débats depuis quelques semaines, ceux des tunisiens qui étaient au rendez-vous du salon Med Industrie, ouvert ce mercredi 12 juin ses portes, n’étaient pas du grand nombre.

Au cours de cette matinée, un nombre limité des citoyens étaient visibles au parc des expositions du Kram, ou se tenait ce salon phare du partenariat industriel et de l’innovation dont l’inauguration a été présidée par Mehdi Ben Jomaa, ministre de l’Industrie, au nom du chef du gouvernement. Pour les organisateurs, cette affluence modeste s’explique par la visite actuelle du chef du gouvernement libyen en Tunisie.

Même si peu des participants tunisiens étaient de ce rendez-vous, Mounir Mouakher, président de la chambre du commerce et d’industrie de Tunis (CCIt) a affirmé que cette 3ème édition qui se déroule, du 12 au 15 juin, est une manifestation de qualité qui témoigne de l’importance accordée par la CCIT à l’instauration d’un courant d’échanges entre les professionnels de l’industrie de façon à renforcer davantage ce secteur pour affronter la concurrence des pays étrangers disposant d’un avantage comparatif en technologies de pointe.

Med-industrie 2013 vise la mise en place d’alliances entre les différentes composantes du tissu industriel, le lancement de projets innovants à forte valeur ajoutée ainsi que l’instauration d’une coopération entre les industriels de tous les pays.

Des exposants optimistes…

Nabil Ben Ghorbel, du groupe Acer Mécanique Tunisie, se dit optimiste pour cette 3ème édition baptisée « Working for the future » touchant un secteur clé de l’économie tunisien, celui de l’industrie qui emploie plus de 20 mille personnes.

Fidèle à ce salon, Nabil Ben Ghorbel a affirmé que l’objectif est de promouvoir l’image de la Tunisie auprès des investisseurs étrangers ayant des craintes par rapport au site Tunisie, mais aussi de pousser l’industrie mécanique en stagnation depuis quelque temps.

Malgré l’affluence peu nombreuse, il a constaté que Med-industrie constitue une plateforme de partenariat et une occasion exceptionnelle de mise en valeur des compétences et des expériences des différents opérateurs.

Un avis partagé par Raouia Grami, responsable marketing au groupe Elloumi qui salue cette initiative laquelle offrira des perspectives de collaboration future avec des vis-à-vis étrangers en mettant en valeur les nouveautés et les innovations.

Interrogé sur sa présence au salon, Roberto Colombo, représentant de la société « MGR-Electro » qui y participe pour la première fois, nous a signalé qu’il est en train de prospecter le marché tunisien disposant déjà des atouts multiples comme la main d’œuvre qualifiée. Dans ce contexte, Med-Industrie offre, selon lui, la possibilité de nouer des contacts avec les industriels tunisiens, également des revendeurs pour les produits de « MGR-Electro ».

Les banques aussi au RDV

Hichem Ben Jebara, responsable de l’international à Attijari Bank a indiqué, de son côté, que ce genre du salon permettra d’envoyer un message rassurant aux industriels et investisseurs étrangers. « En dépit de ce contexte particulier, on œuvre à accompagner les grands industriels à travers les financements et les solutions d’accompagnement », a-t-il précisé avant d’ajouter que « c’est une démarche opportune qui aidera à booster les exportations et conquérir des nouveaux marchés surtout qu’on mise sur l’international».

D’après Hichem Ben Jebara, l’important aujourd’hui est de diversifier les marchés à l’export face à la crise que traverse l’Europe et la baisse de la demande en ce qui concerne les produits tunisiens. L’Afrique demeure la destination prometteuse que les industriels devraient mettre à profit.

Dans la même optique, Wided Hammami, expert communication au PCAM (programme d’appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation d’accès au marché) a noté que des actions spécifiques seront présentées auprès des entreprises industrielles comme le marquage CE, le système management ainsi que les expertises industrielles. Le but étant d’accompagner ces entreprises dans la mise en place des plans d’actions.

Doté d’un montant de 23 millions d’euros, ce programme ciblera 740 entreprises. A ce jour, 220 entreprises y ont adhéré.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...