Tags Posts tagged with "Med-industrie,"

Med-industrie,

par -
0
Deux ans après la  révolution

Deux ans après la révolution, le coût de la chute de la dictature commence à peser lourd non seulement sur la vie sociopolitique, mais aussi sur l’environnement extérieur du pays avec une image qui ne cesse de se dégrader à l’étranger.

Un coût élevé qui a dépassé ce qui était envisageable avec la recrudescence de la violence et du terrorisme, en particulier. Ceci a fortement détruit l’image du site Tunisie auprès de ses partenaires, mais aussi auprès des investisseurs désireux de s’implanter dans le pays, considéré comme un trait d’union entre le nord et le sud de la zone Med.

Aujourd’hui, l’ensemble des acteurs économiques se mobilisent en multipliant les initiatives pour que la machine économique reprenne de manière à répondre aux revendications du peuple et améliorer l’image de la Tunisie, déjà mise à mal par les agences de notation.

Dans ce climat d’évidente morosité, les structures d’appui ont décidé de se mobiliser et de se placer en première ligne pour booster l’économie locale en impulsant l’investissement qui reste encore faible et en dessous des estimations.

« Working For the Future » : synergie entre l’investissement et les partenariats

C’est le cas de la chambre du commerce et d’industrie de Tunis (CCIT) qui a voulu, à travers différents moyens, à contribuer davantage dans cette tâche, jugée difficile. Les méthodes sont diverses, avec un seul objectif : l’impulsion du développement régional et la génération des nouveaux postes d’emplois.

Comme solution, la CCIt a choisi l’organisation du salon pour relever ce défi. Il s’agit du « Tunis-Medindustrie », évènement de taille dont la devise est « Working For the Future ».

Les préparatifs vont bon train pour cette 3ème édition qui se déroulera du 12 au 15 juin 2013 au Parc des Expositions du Kram, en regroupant les professionnels des secteurs de l’électricité, de l’électronique, de la mécanique, des métaux, du plastique, de l’automobile etc.

Pour Mounir Mouakher, président de la Chambre du Commerce et d’Industrie de Tunis, l’organisation de ce salon vient à point nommé dès lors qu’il s’agit de soutenir l’activité économique, en détérioration constante, d’une part, et de promouvoir l’image de la Tunisie postrévolutionnaire, fortement touché par les incidents perpétrés ces derniers temps, d’autre part.

Dans un point de presse tenu, ce jeudi 6 juin, le président de la chambre a noté que « Tunis-Med-industrie » jouera un rôle déterminant dans ce processus en réunissant les différents acteurs économiques de manière à échanger les points de vue et nouer des nouveaux partenariats gagnant-gagnant. De même, des perspectives de collaboration Future s’offrent aux entreprises tunisiennes opérant dans le secteur de l’industrie avec leurs vis-à-vis de l’étranger.

C’est une démarche stratégique pour que l’entreprise économique joue pleinement son rôle dans la période à venir afin de développer l’investissement, l’exportation et aussi juguler le chômage, souci majeur dont la résolution reste tributaire de l’avènement d’une nouvelle génération d’entreprises, encadrées par les structures d’appui et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs.

Inauguré par Ali Larayedh, chef du gouvernement actuel, « Med-industrie » connaîtra la participation de 213 exposants dont 150 sont des tunisiens.

Au programme : des workshops et ateliers techniques pour discuter plusieurs axes, à savoir les mécanismes d’appui financier comme un outil de développement, les énergies renouvelables : l’industrie du futur en Tunisie.

Un espace de 30 tables est réservé pour les rencontres B2B qui seront organisées en partenariat avec Made in Tunisia.

Wiem Thebti

par -
0
Deux ans après la  révolution

Deux ans après la révolution, le coût de la chute de la dictature commence à peser lourd non seulement sur la vie sociopolitique, mais aussi sur l’environnement extérieur du pays avec une image qui ne cesse de se dégrader à l’étranger.

Un coût élevé qui a dépassé ce qui était envisageable avec la recrudescence de la violence et du terrorisme, en particulier. Ceci a fortement détruit l’image du site Tunisie auprès de ses partenaires, mais aussi auprès des investisseurs désireux de s’implanter dans le pays, considéré comme un trait d’union entre le nord et le sud de la zone Med.

Aujourd’hui, l’ensemble des acteurs économiques se mobilisent en multipliant les initiatives pour que la machine économique reprenne de manière à répondre aux revendications du peuple et améliorer l’image de la Tunisie, déjà mise à mal par les agences de notation.

Dans ce climat d’évidente morosité, les structures d’appui ont décidé de se mobiliser et de se placer en première ligne pour booster l’économie locale en impulsant l’investissement qui reste encore faible et en dessous des estimations.

« Working For the Future » : synergie entre l’investissement et les partenariats

C’est le cas de la chambre du commerce et d’industrie de Tunis (CCIT) qui a voulu, à travers différents moyens, à contribuer davantage dans cette tâche, jugée difficile. Les méthodes sont diverses, avec un seul objectif : l’impulsion du développement régional et la génération des nouveaux postes d’emplois.

Comme solution, la CCIt a choisi l’organisation du salon pour relever ce défi. Il s’agit du « Tunis-Medindustrie », évènement de taille dont la devise est « Working For the Future ».

Les préparatifs vont bon train pour cette 3ème édition qui se déroulera du 12 au 15 juin 2013 au Parc des Expositions du Kram, en regroupant les professionnels des secteurs de l’électricité, de l’électronique, de la mécanique, des métaux, du plastique, de l’automobile etc.

Pour Mounir Mouakher, président de la Chambre du Commerce et d’Industrie de Tunis, l’organisation de ce salon vient à point nommé dès lors qu’il s’agit de soutenir l’activité économique, en détérioration constante, d’une part, et de promouvoir l’image de la Tunisie postrévolutionnaire, fortement touché par les incidents perpétrés ces derniers temps, d’autre part.

Dans un point de presse tenu, ce jeudi 6 juin, le président de la chambre a noté que « Tunis-Med-industrie » jouera un rôle déterminant dans ce processus en réunissant les différents acteurs économiques de manière à échanger les points de vue et nouer des nouveaux partenariats gagnant-gagnant. De même, des perspectives de collaboration Future s’offrent aux entreprises tunisiennes opérant dans le secteur de l’industrie avec leurs vis-à-vis de l’étranger.

C’est une démarche stratégique pour que l’entreprise économique joue pleinement son rôle dans la période à venir afin de développer l’investissement, l’exportation et aussi juguler le chômage, souci majeur dont la résolution reste tributaire de l’avènement d’une nouvelle génération d’entreprises, encadrées par les structures d’appui et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs.

Inauguré par Ali Larayedh, chef du gouvernement actuel, « Med-industrie » connaîtra la participation de 213 exposants dont 150 sont des tunisiens.

Au programme : des workshops et ateliers techniques pour discuter plusieurs axes, à savoir les mécanismes d’appui financier comme un outil de développement, les énergies renouvelables : l’industrie du futur en Tunisie.

Un espace de 30 tables est réservé pour les rencontres B2B qui seront organisées en partenariat avec Made in Tunisia.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...