Tags Posts tagged with "Mehdi Haouas, Tourisme, Tunisie"

Mehdi Haouas, Tourisme, Tunisie

par -

La Révolution tunisienne va accélérer la transition du secteur touristique qui consommait plus de richesses qu’il n’en créait, il faut inverser la tendance et nettoyer le secteur, et pour sauver la saison, nous comptons sur les tour-opérateurs français qui se sont engagés à multiplier les efforts pour faire venir les touristes. C’est ce qu’a notamment déclaré  Mehdi Haouas, ministre du Commerce et du Tourisme dans une interview accordée à African Manager :

Quelles sont les mesures prises pour sauver la saison printanière ?

Le tourisme tunisien  souffre depuis 10 années, et ce ne sont pas les derniers événements qui sont la cause de ses difficultés. C’est un secteur qui perd beaucoup plus de richesses qu’il n’en produit. Notre  objectif fondamental  est de renverser la tendance et de le relancer.
Il est à noter que le secteur a sérieusement souffert, et les résultats du mois de janvier le confirment à travers une baisse de l’ordre de 47%. Depuis la France, les réservations des vols pour le mois de mars affichent aussi une tendance morose avec un taux de remplissage ne dépassant pas 50% au niveau de la chaîne charter.

D’ores et déjà,   nous sommes en train de réfléchir aux leviers à même de promouvoir le secteur touristique, aux actions à entreprendre dès la fin du couvre-feu, et  nous ne souhaitons pas brader nos prix. La Tunisie a changé, les méthodes de travail doivent changer.
Nous sommes appelés de faire preuve de créativité et  encore de réactivité, de développer des idées nouvelles, de booster les ventes via Internet et aussi de créer des évènements culturels et d’inviter des leaders d’opinion.

Du fait de  la Révolution, l’infrastructure hôtelière a-t-elle été  endommagée ?

Tout au long du soulèvement populaire en Tunisie, aucune unité hôtelière n’a été touchée, aucun touriste n’a été agressé par la population révoltée. Le Tunisien a gardé son caractère généreux et chaleureux en pleine tourmente.
Pour mettre fin à la fermeture des hôtels,  le rythme des ventes doit s’accélérer, et  il faut faire repartir la destination d’ici la fin de la semaine. Il est important de convaincre les touristes de retourner  et de faire valoir la proximité et l’accessibilité de la destination…

Je suis convaincu  que les tous hôtels reprendront  leurs activités dans les prochains mois. Depuis que je suis en Tunisie, je suis très  occupé  pour améliorer et  contrôler  les services hôteliers. Comme un bon début nous sommes en train de créer un site web institutionnel de tourisme  qui mettra en avant de nouvelles images de la Tunisie, telles celles de la Tunisie rurale…Ce site-là doit être mis en ligne, à la mi-mars, en six langues.  En plus de ce site, la stratégie consiste à mettre en place une plateforme du commerce électronique regroupant tous les hôtels et les tour-opérateurs et qui sera prête vers la fin mars.

En quoi consiste le rôle des tour-opérateurs, surtout au cours de cette période cruciale ?

La collaboration avec les tour-opérateurs  consiste à regagner la confiance de nombreux  touristes ;  aussi bien la levée du couvre-feu sera une étape importante pour la reprise des activités touristiques. A cet effet, douze TO (des présidents et des directeurs) qui  sont les plus importants voyagistes français, sont en visite de deux jours Tunisie, ils se sont engagés à soutenir les professionnels locaux du tourisme pour sauver la saison.

Ils ont également un rôle majeur. Il s’agit  notamment d’examiner un plan de restructuration du tourisme tunisien. En France, les agents de voyages attendent d’être les prescripteurs de la Tunisie. Il faut profiter de cette actualité pour que nos clients puissent retrouver le chemin de la Tunisie.
Il est à signaler que Transavia et Air France ont continué à programmer leurs vols sans interruption tout au long des événements qui ont secoué la Tunisie. Les compagnies aériennes tunisiennes ont été également assez présentes et réactives sur le marché français, d’autant plus qu’une vingtaine de villes françaises sont desservies de et en direction de la Tunisie.
Le défi consiste à diffuser la nouvelle image  du peuple tunisien qui a fait sa révolution et qui mérite que l’on se déplace pour venir le connaître de très peu. Un groupe de travail comprenant des hommes de la culture, des arts et des cinéastes, a été constitué à cet effet. L’objectif est de dessiner la nouvelle image qu’il faut diffuser sans salir cette révolution.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE