Tags Posts tagged with "mestiri, chebbi"

mestiri, chebbi

par -
Rien que pour dimanche 3 août

Rien que pour dimanche 3 août, deux nouvelles candidatures aux présidentielles ont été annoncées. Il s’agit de Ahmed Néjib Chebbi qui a vu sa candidature entérinée, à partir de Kasserine, par la direction de son parti Al Joumhouri réunie dans ce haut lieu de la révolution, et Ahmed Mestiri dont la candidature à la magistrature suprême a été avalisée par le conseil national de son ancien parti, le Mouvement des démocrates socialistes(MDS), réuni, quant à lui, à Tunis.

Ces deux candidatures s’ajoutent à une quarantaine d’autres annoncées ou encore frappées du sceau du secret. Ce grand nombre s’explique par la souplesse des conditions posées aussi bien par la nouvelle constitution que par la loi électorale. En fait, la candidature à la présidence de la République devient, comme le stipule la Loi fondamentale, un droit pour toute électrice et pour tout électeur de confession musulmane et jouissant de la nationalité tunisienne par la naissance. Pour l’âge, seul un plancher est exigé, avoir au moins de 35 ans et même si le candidat a une seconde nationalité, il ne lui est demandé qu’un simple engagement pour l’abandonner au cas où il serait élu président de la République.

La cooptation des candidats, qui constitue dans les démocraties un obstacle de taille pour dissuader les candidatures « non sérieuses », a été réduite, dans la législation tunisienne, à son expression la plus simple. Et toute personne qui projette de postuler au scrutin présidentiel, peut désormais le faire sans écueil significatif.

Cette profusion de candidats aux présidentielles constitue l’ultime illustration de la transition démocratique chaotique en Tunisie. En fait, cette phase transitoire a été synonyme de toutes les aberrations. On a vu les salafistes et autres intégristes qui n’ont de cesse de plaider pour les mutilations corporelles et la polygamie, revendiquer un rôle de premier plan dans le processus révolutionnaire, tout comme les courants antidémocratiques qui étaient, ailleurs dans la région, les cibles des révolutions du printemps arabe, font valoir, à longueur de journée, leur apport dans ce même processus révolutionnaire. Et le Tunisien, connu pour son labeur, goût du travail, savoir-faire et savoir-vivre, commence à tout abandonner pour un misérable statut de rentier qui ronge son frein en réclamant sa part des richesses confisquées, ou recouvrées auprès des grands centres financiers internationaux que les Ben Ali et les Trabelsi ont détournées, ou des revenus qui lui proviendraient de la vente des ressources pétrolières supposées dont regorgerait le sous-sol national .

Et même Ben Ali honni et diabolisé, est crédité de la part d’une frange des tenants de cette révolution, d’une qualité: il aurait dit non aux Américains qui voudraient mettre la main sur cette richesse nationale, et c’est pour cela qu’il aurait été déposé, soutiennent-ils.

Les faits de la révolution ainsi relatés et expliqués, parallèlement aux dires selon lesquels la richesse du pays ne provient pas tant du travail que des réserves dont regorge le sous-sol du pays et les revenus du Tunisien ne sont pas le fruit du travail mais le résultat de la répartition de cette richesse .Ces illusions ont été propagées par l’extrême-gauche, les organisations professionnelles, quelques experts mal intentionnés, des médias irresponsables et des partis salafistes qui n’ont pas foi en l’entité tunisienne, ni à son devenir ailleurs que sous leur bannière.

Ce climat culturel et psychologique a ceci de singulier de rendre accessible au Tunisien lambda d’aspirer à la magistrature suprême du pays, au mépris de cette réalité dont il n’est plus tenu compte au point qu’il n’est point demandé au président de la République, sous l’angle de cette logique et eu égard à la piètre performance du président sortant d’avoir une haute opinion de cette charge et des défis que le pays est tenu de relever.

Aboussaoud Hmidi.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT