Tags Posts tagged with "Michèle Sabban, Tunisie"

Michèle Sabban, Tunisie

par -

La décentralisation et la promotion des jeunes dans les nouveaux métiers sont les principaux  défis post-révolution de l’économie tunisienne. C’est que nous affirmé  Michèle Sabban,  présidente de l’Assemblée des Régions d’Europe lors d’une interview accordée à African Manager.

Quel regard portez-vous pour la Tunisie actuellement ?

C’est qui est passé en Tunisie est très bon et très fort.
Il y a des hommes et des femmes qui préparent des outils nécessaires, à savoir la formation professionnelle, le développement régional et ce, pour avoir une gouvernance pérenne. Cela veut dire  que la Tunisie est appelée aujourd’hui à être gouvernée à l’enseigne de la liberté et de  la démocratie. Et les jeunes sont appelés plus que jamais à participer à cette action.

Je suis confiante que les choses vont mieux se passer surtout avec la présence de personnes responsables et compétentes à la  tête du gouvernement.

En tant que présidente de l’Assemblée des Régions de l’Europe, quel est selon vous, le  rôle  que ces régions pourraient jouer dans l’action de la relance économique tunisienne ?

Ces régions, à savoir les régions allemandes, françaises et italiennes vont mettre à disposition leurs outils, et ce pour l’échange des expériences avec la Tunisie. 270 régions, cela  signifie un bouquet de propositions qui vont pouvoir marcher. C’est la raison pour laquelle je suis venue et  pour mettre à la disposition de la Tunisie ces propositions et nos expériences.

Dans ce contexte, le protocole d’accord signé dernièrement avec le ministère du Développement régional pourrait-il donner un  plus pour la nouvelle Tunisie surtout dans sa démarche de reconstruction ?

Il s’agit d’avoir des hommes et des femmes qui vont être en Tunisie pour former, pour apporter des connaissances. Il s’agit des entreprises européennes qui viennent s’installer surtout dans ce pays.

Il faut travailler sur la décentralisation, qui est aujourd’hui le meilleur moyen de réaliser et d’accentuer la démocratie. Tout modèle est bon à étudier. Il faut voir les expériences des uns et des autres pour que la Tunisie puisse faire sa propre expérience. On n’est pas là pour imposer à la Tunisie un modèle de région, on est là juste pour dire à la Tunisie qu’il y a un panel d’expériences. Alors prenez celle qui vous convient et faire la vôtre. Je ne suis pas là pour obliger ce pays à prendre un modèle précis. Au contraire, essayer de l’aider à faire son propre modèle.

Et le programme d’Euro DC ?

C’est pour la première fois qu’on a choisi la Tunisie puisqu’on est confiant dans les potentiels dont elle dispose surtout en matière des jeunes. Euro DC consiste en une collaboration avec des entreprises, des régions à faire venir des jeunes en Europe afin d’apprendre un métier, former des jeunes dans des nouveaux métiers.

Je pense que c’est une excellente occasion pour les jeunes tunisiens. D’ailleurs, je vais inviter des jeunes à la SMARSCHOOL, école des jeunes, qui se tiendra au mois d’Août en Hollande pour qu’ils viennent parler de leurs propres expériences tout en discutant et en échangeant les points de vue avec d’autres jeunes. C’est pourquoi on vient de signer aujourd’hui l’adhésion de la Tunisie à la Euro DC.

Parlons un peu des immigrés qui ont préféré rester en France et sont en train de faire face à des moments très difficiles .On s’interroge sur la réaction un peu dure du gouvernement français à propos de ce sujet. Pensez-vous à une action précise pour les aider ?

Ce n’est pas là le rôle de l’Assemblée des Régions de l’Europe. Toutefois, et en tant que citoyenne française et en tant qu’élue de la région Ile de France, je vois que cela est très dangereux avec la présence de plus de 20 mille Tunisiens venus sur le territoire européen. Et si chacune des communes prenait 1 ou 2 Tunisien à sa charge pour l’aider afin qu’il puisse revenir avec un métier,je pense que cela sera très intelligent.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Au terme d’un procès très éloigné des standards internationaux et auquel nos organisations avaient refusé de participer, Simone Gbagbo a été acquittée hier soir...