Tags Posts tagged with "micro finance"

micro finance

par -

Enda Tamweel a annoncé, ce mardi 14 mars 2017 dans un communiqué, la réussite de l’opération de souscriptions au 1er crédit bancaire syndiqué du secteur de la micro-finance en Tunisie, élaborée par le pôle banque d’affaires d’Amen Bank, pour une durée de 5 ans amortissable au taux de TMM+3%.

La levée de fonds initialement prévue pour 100 millions de dinars a été souscrite 1,11 fois et a été finalement portée à 111 millions de dinars.
Le franc succès de cette opération auprès du secteur bancaire témoigne encore une fois de la bonne appréciation du risque de Enda Tamweel et de l’intérêt qu’accordent les banques participantes au secteur de la micro-finance.
L’accord a été signé le 14 mars 2017 entre Enda Tamweel et Amen Bank, représentés respectivement par les directeurs généraux des deux institutions, Mme Essma Ben Hamida et M. Ahmed El Karam.

Le prêt syndiqué a été accordé à Enda par un consortium composé de 12 banques (l’Union Internationale de Banques, la Banque de l’Habitat, la Société Tunisienne de Banque, la Banque Internationale Arabe de Tunisie, la Banque Nationale Agricole, Attijari Bank, l’Arab Tunisian Bank, la Banque de Tunisie, la Qatar National Bank, la Banque de Tunisie et des Emirats, la Stusid Banque et la Banque Tuniso-Libyenne), négocié par Amen Bank, en qualité de chef de file.
Cette signature vient renforcer le partenariat stratégique existant entre Enda Tamweel et les banques partenaires de longue date et particulièrement Amen Bank, la BH, l’UIB, la STB, la BIAT, la BNA, Attijari Bank, et l’ATB, et constitue un point de départ pour de nouvelles perspectives de partenariat avec la BT, la QNB, la BTE, la Stusid Banque et la BTL.

En recourant à des refinancements locaux, Enda vise une plus grande maîtrise du coût de ses ressources, ce qui va contribuer à la stabilité du coût des crédits qu’elle offre aux populations vulnérables et à une inclusion financière socialement responsable. Cette levée de fonds permettra à Enda Tamweel de concrétiser son programme de développement pour les prochaines années et de contribuer au développement économique du pays, tout en œuvrant pour la promotion de l’entrepreneuriat et  l’auto-emploi des jeunes et des femmes dans les quartiers et les zones rurales défavorisés.

Les 111 millions de dinars viennent compléter les besoins de Enda pour 2017, qui s’élèvent à 200 millions de dinars. Avec ces financements, Enda pourra octroyer des micro-crédits à plus de 50 000 micro-entrepreneurs exclus du système financier classique.

par -

La micro-finance a totalisé, depuis son lancement au Maroc, plus de 55 milliards de dirhams de microcrédits pour près de huit millions de bénéficiaires.

Le journal marocain « le360.ma » a rapporté que d’après les statistiques communiquées lors de la conférence annuelle de la Social Performance Task (SPTF), tenue ce mardi à Marrakech, la microfinance a totalisé, depuis son lancement au Maroc, plus de 55 milliards de dirhams de microcrédits pour près de huit millions de bénéficiaires

Le secteur aurait généré, selon les chiffres communiqués, plus d’un million d’emplois indirects.

Le journal a ajouté que les activités financées par le microcrédit depuis son lancement au Maroc, concernent le commerce et les services (57 %), suivis des métiers manuels et de l’artisanat (17 %), et de l’agriculture (16 %).

Organisée en partenariat avec le Centre Mohammed VI de soutien à la microfinance solidaire et la Fédération nationale des associations de micro-crédit au Maroc (FNAM), cette conférence qui se tient pour la première fois en Afrique du Nord, réunit plus de trois cents participants de contextes professionnels différents, venant du monde entier.

par -

Le gouvernement de transition s’est engagé à restructurer le système des micro-crédits à travers la mise en place d’un nouveau cadre juridique adapté.

Le projet du décret-loi relatif à l’organisation de l’activité des établissements de micro-finance, examiné en conseil des ministres le 14 octobre dernier, s’inscrit dans le cadre de la première phase de la stratégie en 17 points annoncée par le ministre des Finances en mars dernier. Le système des micro-crédits bénéficie actuellement à 289 associations. Ces projets sont financés par la Banque tunisienne de solidarité via des lignes de financement provenant du budget de l’Etat ou par l’organisation non gouvernementale «Enda».

Le point fort de la micro-finance réside dans la démarche des institutions de micro-crédit fondée sur le contact direct avec la clientèle mais aussi à travers la mise en place d’une multitude d’actions de sensibilisation, de formation, d’accompagnement, voire d’aide à la commercialisation.

Le nouveau décret-loi vise aussi à élargir le statut juridique des intervenants dans le secteur, à travers l’autorisation aux sociétés anonymes d’exercer l’activité de micro-financement. Il s’agit aussi de permettre aux établissements de micro-finance de créer une filiale sous forme d’association ou de société anonyme.

L’extension du champ d’intervention de la micro-finance englobe aussi les opérations de micro-assurance, en vertu d’une convention conclue entre les professionnels et les établissements concernées. Il est également prévu de définir un capital minimal pour les sociétés anonymes à hauteur de 3 millions dinars, et d’un fonds minimal pour les associations de l’ordre de 200 mille dinars.

Le même texte stipule la restructuration des associations intervenantes, actuellement, dans le secteur, afin de mettre à leur disposition les moyens nécessaires à même de mener à bien leurs actions.

La gouvernance et le contrôle interne des établissements de micro-finance figurent aussi parmi les objectifs de ce nouveau cadre juridique qui vise à ancrer les principes de la transparence dans les relations avec la clientèle. Les établissements de micro-finance sont tenus en vertu de ce texte de créer une association professionnelle représentant leurs intérêts auprès des pouvoirs publics tout en veillant à l’élaboration d’un code éthique.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Pendant une opération de sauvetage en mer Méditerranée survenue le 23 mai, la garde côtière libyenne s'est approchée des embarcations en détresse, a intimidé...

SPORT

Reseaux Sociaux