Tags Posts tagged with "Microsoft"

Microsoft

par -
0

Le groupe 3S organise, en partenariat avec Microsoft, le concours 3S Students Challenge, prévu les 1er et le 2 Février 2017, au Palais des Congrès de Tunis. Il s’agit, selon un communiqué, d’une opportunité pour les accros aux nouvelles technologies, les étudiants IT et les futurs ingénieurs.

Les candidats souhaitant participer à ce concours auront à rivaliser d’intelligence et de talent, sur les thèmes IOT, Cloud Computing, Cyber Security ou Energy Technology.

Les meilleures idées innovantes, celles qui seront les plus à même de proposer des solutions pour les défis de demain, seront récompensées. L’annonce officielle des gagnants et la remise des prix auront lieu le 2 février 2017 au Palais des Congrès.

La date limite des inscriptions a été fixée au 22 janvier 2017.

par -
0

Le constructeur Lenovo se lance sur deux nouveaux marchés : la VR avec un casque en partenariat avec Microsoft, et également un assistant virtuel concurrent de l’Amazon Echo, rapporte le site «  rtbf.be ».

Microsoft avait promis de nombreux casques VR, et voici le premier. C’est Lenovo qui lance le bal avec son premier casque de réalité virtuelle, capable de produire de la réalité augmentée grâce à une série de caméras.

Toujours selon la même source, il sera équipé de deux écrans OLED, de deux caméras, le tout dans un poids de 350 grammes (contre 450 grammes pour l’Oculus Rift).

L’idée de ces casques est de pouvoir être facilement utilisable sur un ordinateur équipé de Windows 10.

Microsoft avait l’ambition de rendre la VR technologiquement accessible à un plus grand nombre qu’actuellement. En effet, l’Oculus Rift ou le HTC Vive demandent une installation particulièrement lourde et complexe, tandis que le PlayStation VR est limité à la console.

par -
0

Plus de 8700 jeunes Tunisiens âgés entre 4 et 23 ans ont participé à la 4ème édition du mouvement mondial  » Hour of code « , qui touche plusieurs millions d’élèves dans le monde dans le but de les familiariser à la programmation informatique et leur permettre d’acquérir les notions de base du code informatique par l’intermédiaire de tutoriels en ligne.
Cette manifestation qui s’est déroulée pendant la semaine de l’enseignement et de l’informatique organisée, du 5 au 11 décembre 2016, a pour objectif, de permettre aux élèves d’acquérir les compétences nécessaires dans le domaine numérique.
S’inscrivant dans le cadre d’un partenariat entre Microsoft et les associations : Mentor nations, Informatic Tunisian association and Young Tunisian coders academy, plus de 65 écoles et universités tunisiennes à Tunis et dans plusieurs gouvernorats ont organisé  » Hour of code  » ( une heure de code) cette année, avec le support d’une vingtaine d’enseignants experts, de la communauté des  » Microsoft Student Partners  » et de HP.
Au bout d’une heure, tous les élèves ont développé leur propre version du jeux Minecraft.  » Je ne savais pas que coder pouvait être autant amusant et facile, indique Selim, un élève du lycée pilote de Ariana. Ce serait intéressant d’avoir ce genre d’activités à l’école. On pourrait apprendre tout en s’amusant, a-t-il indiqué, lors de cette manifestation « .
Une Heure de Code est un mouvement mondial qui touche plusieurs dizaines de millions d’élèves dans plus de 180 pays. Ce programme est conçu pour démystifier la programmation et montrer que n’importe qui peut en apprendre les rudiments.

par -
0

Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube ont annoncé la création d’une base de données commune pour empêcher la propagation des contenus à vocation terroriste, nous apprend ce mardi, l’AFP.

Chaque entreprise aura la charge d’évaluer si le contenu contrevient à ses propres règles, afin de le retirer ou le bloquer.

L’initiative intervient alors que les États-Unis, la Commission européenne et une série d’autres gouvernements ont multiplié les appels ces derniers mois à ce que les réseaux sociaux intensifient leur lutte contre la propagande djihadiste en ligne, ajoute la même source.

par -
0

En ouverture de sa conférence Ignite, Microsoft a souhaité faire un point sur le niveau d’adhésion de Windows 10. L’OS phare de l’éditeur serait ainsi installé sur 400 millions de terminaux, rapporte le site d’information « begeek ».

Windows 10, le système d’exploitation de la firme de Redmond sorti à l’été 2015, continue son expansion. Les tous derniers chiffres révélés hier par Microsoft font état de 400 millions d’appareils actifs qui en sont équipés. Il semblerait que le rythme d’adhésion ait quelque peu ralenti.

Selon Microsoft, on compterait désormais 400 millions d’appareils actifs équipés de Windows 10. Dans ces 400 millions sont compris les PC, tablettes, smartphones mais aussi les consoles Xbox One et les dispositifs de réalité augmentée Hololens.

Le rythme des installations n’est plus aussi soutenu qu’il y a quelques mois. Une des raisons de ce ralentissement étant, sans doute, la fin de la gratuité de la mise à jour des systèmes d’exploitation Windows 7 et 8 vers Windows 10 depuis le mois de juillet dernier, a relevé « begeek ».

par -
0

Renault-Nissan a annoncé ce lundi son alliance avec le géant américain Microsoft pour développer des technologies dans le domaine des voitures connectées, rapporte ce lundi 26 septembre 2016, le site « Le Point ».

Cet accord « mondial » et « pluriannuel » va aboutir à de « futurs services connectés pour les véhicules reposant sur Microsoft Azure, l’une des offres de cloud (informatique dématérialisée) intelligent de Microsoft ».

Le partenariat avec la firme de Redmond (Etat de Washington, nord-ouest) aboutira à des services d’information-divertissement et de localisation, qui se déclineront sous plusieurs formes.

D’après la même source, parmi ces services, la personnalisation des réglages spécifiques à un conducteur en passant d’une voiture à l’autre, des mises à jour automatiques du système d’exploitation, des systèmes de télépaiement ou de communication, ou encore une surveillance des voitures à distance.

par -
0

Microsoft Research et le MIT ont conçu des tatouages temporaires dotés de fonctions de communication, très simples à fabriquer. Baptisés DuoSkin, ils pourraient servir à piloter un smartphone, échanger des informations par liaison sans fil ou encore changer de couleur en fonction de la température corporelle, a annoncé le site d’information le « leral.net ».

Pour ce faire, les chercheurs ont eu recours à un matériau conducteur à la fois biocompatible, relativement robuste et facile à mettre en œuvre. Une feuille d’or est imprimée sur du papier à tatouage, qui sera ensuite appliquée sur la peau. Des motifs variés peuvent être dessinés à l’aide d’un logiciel de conception graphique classique.

La fabrication commence par la création d’un pochoir dudit motif dans du papier à tatouage recouvert d’un film vinyle sur lequel la feuille d’or est déposée. L’électronique est connectée par l’intermédiaire de câbles très fins incorporés dans le tatouage, a précisé la même source.

 

par -
0

Selon le site internet d’informations du journal algérien Al Watan, le géant américain Microsoft a forcé la main aux utilisateurs de Windows 7 et 8 en paramétrant par défaut le téléchargement automatique de son nouveau système d’exploitation, Windows 10, au sein des mises à jour importantes et recommandées.

Ce qui n’a pas plu à une utilisatrice américaine, qui a attaqué en justice le géant américain.

En effet, cette californienne, propriétaire d’une agence de voyage, a entraîné une condamnation de Microsoft qui devra lui verser 10 000 euros de dommages et intérêts. Somme que le géant a fini par payer, après une petite période de réticence.

par -
0

Medianet et Microsoft Tunisie organisent un évènement intitulé 1 Million Hosting Challenge, pour présenter leur solution aux sites web à fort trafic pour pourvoir supporter jusqu’à un million d’accès simultanés.

L’évènement qui se déroule actuellement à l’hôtel de Paris aux Berges du Lac comportera l’intervention d’Iheb Beji, CEO de Medianet, ainsi que Mohamed Bridaa, CEO de Microsoft Tunisie.

Durant l’évènement, une simulation d’un million de connexions par le biais de 1000 serveurs qui vont effectuer 1000 connexions chacun sur le serveur de test.

par -
0
Trois enseignants tunisiens

Trois enseignants tunisiens, ont été sélectionnés en tant que « Microsoft Innovative Expert Educators » pour représenter la Tunisie au « Microsoft in Education Global Forum » qui se déroulera à Barcelone au mois de Mars 2014. Les participants à ce programme feront partie , pendant une année, de cette initiative exclusive qui rassemble les enseignants pionniers, leaders dans l’utilisation de la technologie pour l’amélioration de l’éducation.

par -
0
Une séance de travail ministérielle s'est tenue

Une séance de travail ministérielle s’est tenue, lundi, au palais du gouvernement à la Kasbah consacrée à la poursuite de l’examen du dossier relatif au contrat à établir entre le gouvernement tunisien et la société Microsoft, indique un communiqué de la présidence du gouvernement.

Il a été convenu, à cette occasion, d’établir un contrat avec «Microsoft » grâce auquel les programmes informatiques de l’Administration, des ministères de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle et de l’emploi, seront développés par « Microsoft », précise le communiqué de la présidence du gouvernement.

L’accent a été mis également sur la nécessité de tirer profit des programmes à valeur ajoutée en matière d’économie numérique, de transfert de technologies et de formation pour une durée fixée à trois ans.

Il a été recommandé en outre de créer un comité pilote au sein du ministère des technologies de l’information et de la communication afin de garantir une exploitation exemplaire des programmes décidés dans ce cadre et d’en parfaire le suivi et la coordination.

Le comité aura aussi pour mission d’identifier de nouvelles opportunités de partenariat avec des multinationales spécialisées dans les technologies numériques.

par -
0
Trois Startups Tunisiennes

Trois Startups Tunisiennes, inscrites au programme de parrainage de startups de Microsoft, viennent de participer brillamment à des manifestations internationales, en Turquie, au Kenya et en Irlande. Ces projets sont FAMISSIMA, CHIFCO et DISRUPT CK.

Soutenue par l’initiative 4Afrika de Microsoft, Ahlem Bouchahda a présenté sa startup « FAMISSIMA » lors du rassemblement « DemoAfrica » devant un nombre important d’investisseurs et de journalistes. FAMISSIMA.com est un réseau social dédié à la famille, qui facilite l’échange et le partage autour des détails de la vie quotidienne. « Grâce à l’accompagnement de Microsoft, j’ai pu développer mon produit qui a été sélectionné dans le top 40 des meilleurs startups de l’évènement » a-telle expliqué. DEMO AFRICA qui s’est tenu à Nairobi, Kenya, est le plus grand évènement de présentation de startups africaines dans le domaine des TICs.

CHIFCO, startup fondée par Amine Chouaieb, et qui avait été désignée parmi les meilleures Startup Tunisiennes de Microsoft en 2012, a également brillé lors du Sommet International des Affaires (IBF) qui s’est tenu le mois dernier à Istanbul. Durant cette manifestation qui avait pour thème «Le rôle de l’entrepreneuriat dans la protection de l’environnement et la modernisation du marché pour un développement continu », Amine Chouaieb a présenté son projet « InerJsolution »,qui est une application permettant aux clients de surveiller et contrôler leur consommation d’énergie via leur téléphone portable ou internet.

Le projet DISRUPT CK, représenté par Zied Jallouli, a, quant à lui, représenté la Tunisie lors du Web Summit, en Irlande, qui a réuni des professionnels internationaux dans le domaine des TIC. Ce projet a aussi été choisi pour faire partie du « Programme de développement technologique dans la région MENA». Il s’agit d’un programme unique en son genre, adressé aux Startup de la région. Il est conjointement appuyé par Tunisiana Startup Factory et Microsoft. Il a pour objectif de connecter des startups avec des experts de la Sillicon Valley dans des domaines aussi variés que le développement des produits, les techniques de commercialisation et les dernières stratégies Marketing.

La participation des Startup tunisiennes à ces programmes est de nature à ouvrir la voie aux jeunes entrepreneurs ambitieux et à les mener sur le chemin du succès.

par -
0
Microsoft International, spécialisé dans le développement et la commercialisation de  logiciels, a annoncé la nomination de Mohamed Bridaa au poste de Directeur Général de Microsoft Tunisie à partir du 1er septembre 2011.
Microsoft indique, dans un communiqué rendu public jeudi, que M. Bridaa (36 ans) est nommé en remplacement de Mme Saloua Smaoui, désignée directrice régionale de la division « Advertising and online » de Microsoft Moyen-Orient et Afrique (MEA). 
Microsoft Tunisie a été créée en 1999 et emploie actuellement environ 30 cadres. Sans vouloir faire aucun lien entre les deux évènements, ce changement intervient pourtant après la publication par Wikileaks d’un câble mettant en cause le contrat signé, il y a plusieurs années, entre la Tunisie et Microsoft et accusant cette dernière d’avoir vendu des logiciels de surveillance d’Internet à l’ancien régime tunisien [câble par ailleurs démenti et accusations récusées par le géant de l’informatique]. Microsoft Tunisie, était alors dirigée par Salwa Smaoui

par -
0
Microsoft a vendu des logiciels et dispensé  une  formation y afférente aux  forces de sécurité de l’ancien régime répressif de Tunisie, il ya six ans, selon un télégramme révélé par Wikileaks . L’accord a même effarouché  les plus chauvins en matière de commerce au sein du gouvernement américain, d’après  le câble, rapporte « The Registre », le site britannique spécialisé en TIC.
Selon ce télégramme, envoyé par l’ambassade américaine à Tunis en 2006, Microsoft a vendu 12 000 licences pour ses logiciels, avec la formation requise, aux fonctionnaires  des  ministères de la  Justice et e l’Intérieur qui voulaient apprendre à utiliser les ordinateurs et l’Internet comme moyen  de «lutte contre le crime», ajoute le site.
A l’enseigne d’un programme sur la cybercriminalité, Microsoft devrait  former les fonctionnaires gouvernementaux au sein des  deux ministères en question sur la façon d’utiliser les ordinateurs et l’internet pour lutter contre la criminalité. Les deux ministères ont été les instruments de la répression sous le régime du président Zine el-Abidine Ben,  qui a démissionné en janvier de cette année après 24 années au pouvoir, et ce à la suite d’une  vague de protestations qui ont fait des morts. Le ministère de la Justice avait la charge des  tribunaux et les prisons sous le régime de Ben Ali tandis que celui de  l’Intérieur avait sous sa responsabilité la police.
Salwa Smaoui directeur général Microsoft Tunisie devait assister au  Forum Afrique  ayant réuni les chefs de gouvernements au Cap, en Afrique du Sud, où elle devait présenter à Bill Gates l’accord de  2006 sur la Tunisie. Elle était apparemment préoccupée par l’idée de rencontrer Bill Gates sans avoir en main  un accord du gouvernement  tunisien.
Le co-fondateur Microsoft  qui devait  s’adresser à ce Forum des dirigeants africains en présence de l’ancien président américain Bill Clinton,   a longuement évoqué  le rôle de l’informatique pour changer la vie des gens en Afrique.
L’accord entre la Tunisie et Microsoft a finalement été signé lors du forum d’Afrique du Sud en juillet 2006. L’accord négocié  par  Salwa Smaoui a été libellé « accord de coopération sur l’e-gouvernance, la cybersécurité, les droits de propriété intellectuelle, destiné  à   contribuer à  promouvoir  les secteur des TIC en Tunisie», avec  la promesse faite par Microsoft de dispenser une formation au profit des  handicapés tunisiens  à l’effet de  les aider à trouver du travail dans le secteur.
Smaoui a qualifié de «gagnant-gagnant»  l’accord  aussi bien pour Microsoft que pour le  gouvernement tunisien.
Cependant, l’ambassade américaine en Tunisie n’a pas été aussi positive. Elle a souligné que  l’épouse du président déchu,  Leila Ben Ali  gérait  un organisme de bienfaisance pour les handicapés tunisiens. Les diplomates dépités avaient  ajouté : «En théorie, l’augmentation des capacités du gouvernement tunisien en matière  d’application de la loi par  le biais de la formation en   TIC est une chose positive, mais vu  l’emprise  du gouvernement  et son ingérence dans l’internet, des questions se posent de savoir si cela n’est  pas  de nature à renforcer la capacité  du gouvernement tunisien  de  contrôler ses propres citoyens. Finalement, pour Microsoft,  les avantages l’emportent sur les coûts », conclut The Register. 
Source : le site « The Register »

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le lancement officiel de CountrySTAT Madagascar a lieu très récemment à l’Hôtel Panorama. Cet événement est tenu sous l’égide du Ministère auprès de la...

SPORT