Tags Posts tagged with "Ministère du tourisme"

Ministère du tourisme

par -

L’ONTT se restructure et disparaîtra même prochainement. L’information a été confirmée à Africanmanager, par la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Rékik.

L’Office s’occupe actuellement de la promotion et de la communication, de l’investissement, de l’inspection et de la formation. Dans le cadre de la restructuration et en concrétisation des recommandations de l’étude «Roland Berger» après mise à jour, « il y aura création d’une agence de formation aux métiers du tourisme avec la mise à niveau des 8 centres de formation en partenariat avec des institutions internationales et européenne du domaine.

Une autre agence sera dédiée à la promotion et la communication qui aura pour rôle de reconstruire l’image de la Tunisie et avec laquelle on ira vers la décentralisation avec un nouveau découpage territorial pour que des régions comme Djerba puissent se vendre seules, sans pour autant arriver jusqu’à l’autonomie financière par région, en matière de promotion.

La dernière agence sera consacrée à l’investissement et développement du produit. Toutes ces agences spécialisées seront étatiques ou publiques. Seule l’inspection restera rattachée au ministère de tutelle.

L’office du tourisme, devenu obsolète et inefficace, sera ainsi fractionné en trois agences selon les métiers ».

 

par -

La Chine est le plus grand marché émetteur de touristes. Plus de 20 millions d’entre eux voyagent à l’étranger durant l’année. La Tunisie compte alors sur la Chine pour stimuler son marché du tourisme.

C’est dans ce contexte que la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a annoncé que les ressortissants chinois peuvent désormais se faire délivrer le visa pour la Tunisie dès leur descente à l’aéroport.

Ce visa était exclusivement remis par les services consulaires tunisiens basés dans la capitale chinoise, Pékin, a précisé la ministre, soulignant la nécessité de mettre en place un vol direct entre la Tunisie et la Chine. Elle a par ailleurs ajouté que des pourparlers sont en cours avec une compagnie aérienne chinoise pour faciliter l’arrivée des touristes en Tunisie.

Selon de récentes statistiques portant sur les flux touristiques entre la Tunisie et la Chine, de janvier à décembre 2016, comparativement avec la même période de 2015, la croissance du tourisme tunisien concernant le marché chinois a atteint 93,6%, soit 7396 touristes. Le nombre de touristes a chuté après les attentats qui ont eu lieu sur des sites touristiques tunisiens. Le pays aurait ainsi subi 35% de pertes.

Des réformes urgentes…

Il faut dire que le fait d’attirer les voyageurs chinois est un enjeu de taille pour la Tunisie. Selon plusieurs études, les touristes issus de l’empire du milieu sont parmi les plus dépensiers du monde. En 2015, ils ont décaissé près de 215 milliards de dollars à l’étranger.

Pour assurer l’arrivée en masse des touristes chinois et même européens, il faut lancer une stratégie globale axée sur de nombreux points, dont notamment la diversification de l’offre, la promotion et le marketing, la gouvernance et la restructuration des finances du secteur.

Il s’agit aussi d’assurer la coordination entre les ministères du Transport et du Tourisme et d’opter pour une coopération étroite afin d’améliorer la performance de la destination tunisienne. En comparaison avec des destinations concurrentes, le coût du transport aérien en Tunisie demeure irrationnel, ce qui amène nombre de tour opérateurs à abandonner la destination, pour s’orienter vers d’autres, comme le Maroc, l’Espagne, la Turquie…

On rappelle qu’un projet tuniso-japonais de renforcement des capacités compétitives du tourisme saharien a été lancé à Tozeur. Financé à hauteur de 5,4 MD par la JICA (Agence japonaise de coopération internationale), ce projet a pour but d’aider à mettre en œuvre une stratégie de marketing et de communication pour faire connaître les richesses touristiques et naturelles de Tozeur, Kebili et Gafsa et drainer davantage de touristes asiatiques dans ces régions du sud tunisien.

par -

Pierre Anderson, un investisseur français résidant en Tunisie, a adressé une lettre à la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, dont une copie est parvenue à Jawhara FM.

Dans sa lettre, l’investisseur a demandé à la ministre de « régler son problème » sinon il sera obligé de demander de l’aide auprès de l’ambassadeur de la France en Tunisie ou même de mettre fin à tous ses projets en cours et quitter définitivement le pays.

Il a indiqué avoir acheté en 2009 une maison à Gammarth près de la mer, pour y habiter et profiter de son emplacement pour stationner son yacht. Et d’ajouter qu’il a payé la totalité de la somme exigée, sauf que jusqu’à ce jour il n’a pas pu s’installer dans la villa à cause du « chantage » qu’il subit de la part d’un promoteur sous la tutelle du ministère, a précisé la même source.

par -

Dans une déclaration accordée ce mercredi 20  juillet 2016, l’expert en relations internationales et ancien diplomate Abdallah Abidi a considéré que l’arrivée de 500 mille touristes russes en Tunisie ne sauvera pas la saison estivale. Il a ajouté que l’offre n’est pas adaptée pas à la demande.

L’expert a, dans ce contexte, affirmé que « les efforts faits par le département du Tourisme et différentes parties concernées n’auront pas une efficacité suite aux derniers événements terroristes survenus dans de nombreux pays européens ».

Il a , en outre, appelé à la diversification du produit touristique et à la modernisation de l’infrastructure des unités hôtelières.

par -

Capitale du Sahel tunisien, la ville de Sousse reste toujours la destination préférée des touristes de différentes nationalités, qui viennent profiter de la douceur du climat, du soleil, de la mer…

Malgré les coups portés par la dernière attaque terroriste, la ‘perle du sahel’ paraît suffisamment solide et attractive pour surmonter l’épreuve. Au cours de cette saison printanière, la station balnéaire de Sousse a été prise d’assaut par un grand nombre de visiteurs étrangers.

Les données publiées par le ministère du Tourisme attestent que la ville de Sousse accueille actuellement plus de 8 mille touristes étrangers. Ce chiffre est un bon indice de reprise pour cette saison touristique.

D’après ledit département, huit unités touristiques ont été réouvertes dans la région de Sousse sur un total de 17 hôtels qui avaient arrêté leurs activités après l’attentat du 26 juin 2015.

Des campagnes de promotion de la destination Tunisie

Dans le cadre de la promotion de la destination Tunisie, la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, avait affirmé, à maintes reprises, que plusieurs campagnes de communication de grande envergure ont été lancées par son département, en collaboration avec les professionnels du secteur, pour redorer le blason de la Tunisie non seulement en Europe mais aussi dans divers  pays arabes.

On rappelle également que le gouvernement tunisien a exhorté les autorités britanniques de réviser son alerte voyage déconseillant à ses ressortissants de se rendre en Tunisie. Cette mesure a entraîné une chute de 90% des flux touristiques britanniques vers la Tunisie au cours des 4 premiers mois de 2016.

L’ambassadeur de Tunisie au Royaume-Uni, Nabil Ammar, a déclaré que Londres devrait prendre en compte les améliorations enregistrées en matière de sécurité depuis l’année dernière.

Une nouvelle plate-forme « discovertunisia » sera bientôt lancée !

Pour soutenir la relance du tourisme tunisien, l’ONTT planche actuellement sur un nouveau portail destiné au secteur.
Cette plate-forme serait lancée au cours de juin prochain, en sept langues : arabe, français, anglais, allemand, russe, italien et chinois. Elle sera accessible sur l’adresse «discovertunisia.com». Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une stratégie digitale globale exploitant le web, le mobile et les réseaux sociaux.

par -

Des témoins oculaires ont affirmé à Africanmanager que la ville de Sidi Bousaid  est actuellement envahie par plusieurs touristes russes et de plusieurs autres nationalités. Ces touristes ont récemment débarqué à Tunis afin de découvrir  la diversification des produits touristiques artisanaux et  visiter les différents sites culturels tunisiens, musées, marchés…

A noter que le ministère du Tourisme et de l’Artisanat en partenariat avec l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) et les professionnels du secteur collaborent depuis des mois afin de soutenir le secteur touristique et  promouvoir la destination Tunisie auprès des touristes européens notamment sur le marché russe.

par -

La ministre tunisienne du tourisme, Salma Rekik, a reçu ce mercredi 20 avril 2016 une délégation de médias ukrainiens. Leur visite en Tunisie entre dans le cadre des efforts du ministère en matière de recherche d’alternatives à l’absence de touristes, français et anglais notamment, à quelques mois de la haute saison touristique qui s’annonce mitigée.

Mme Rekik a mis l’accent, au cours de cette rencontre, sur les efforts de sécurisation des différents sites touristiques tunisiens, afin de garantir les meilleures conditions de séjour aux touristes étrangers. Elle a lancé un appel aux Ukrainiens à choisir la Tunisie comme lieu de leurs vacances, assurant que les autorités tunisiennes allègeront les procédures d’obtention du visa pour les touristes ukrainiens.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT