Tags Posts tagged with "Mnihla"

Mnihla

par -
0

Les unités de la Garde Nationale à la Mnihla ont déjoué aujourd’hui, mercredi 28 septembre 2016, une tentative de vol de la voiture d’un diplomate arabe en Tunisie, rapporte Mosaique Fm.

La voiture en question a été saisie avec à son bord de l’électroménager volé chez le diplomate arabe qui réside aux Jardins d’El Menzah, indique la même source.

par -
0

Le ministère de l’Intérieur a annoncé,  mardi, dans un communiqué avoir démantelé une cellule terroriste en relation avec celle d’El-Mnihla et des terroristes abattues dans la ville de Ben Guerdane en mars dernier.

Le département précise dans le même communiqué que les membres de cette cellule (7) avaient prêté allégeance à l’organisation terroriste  » Daech  » et planifié de se rendre, clandestinement, en Libye.

Deux terroristes appartenant à la même cellule ont été interceptés par les unités de la garde nationale dans la localité de  » Zokra « , gouvernorat de Medenine alors qu’ils tentaient de franchir illégalement les frontières tuiniso-libyennes pour rejoindre les rangs de  » Daech  » dans la ville libyenne de Syrte.

D’après la même source, ces éléments projetaient des attentats sanglants en Tunisie en représailles à la dernière attaque de Ben Gueradane où plusieurs terroristes avaient trouvé la mort.

par -
0

Les membres de la cellule seraient impliqués dans l'attaque terroriste de Ben Guerdane. Plusieurs membres du groupe ont récemment été appréhendés à El Mnihla.

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) tiendra vendredi à partir de 9H00 une séance de questions au gouvernement. Les ministres de la Justice et de l’Intérieur seront auditionnés au sujet de « Katibat Abou Meriem ».

Le bloc parlementaire Al-Horra avait déposé, le 26 mai dernier, une pétition au bureau d’ordre de l’ARP dans laquelle il a demandé l’audition des deux ministres sur la remise en liberté des suspects appartenant à « Katibat Abou Meriem » et leur chef de file Slim Bouhouch, interpellés l’année dernière à Hammamet.

Ces derniers seraient impliqués dans l’attaque terroriste de Ben Guerdane et plusieurs membres du groupe ont récemment été appréhendés à El Mnihla (gouvernorat de l’Ariana).

Le ministère de l’Intérieur avait publié un communiqué le 11 février 2015 dans lequel il a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste active à Hammamet jugée « très dangereuse et parfaitement organisée » et ayant pour mission la surveillance, le financement et le recrutement.

L’opération a, selon le même communiqué, permis l’interpellation de 20 éléments terroristes et la saisie de deux motocycles, 3 unités centrales informatiques et autant d’ordinateurs portables outre un ensemble de terminaux gsm.

Selon le ministère de l’Intérieur, les membres de la cellule surveillaient des sites militaires et sécuritaires dans la ville de Hammamet pour les attaquer ultérieurement et planifiaient des opérations d’enlèvement et de décapitation.

Des médias avaient alors évoqué les plans de katibat Abou Meriem qui après la fabrication de ceintures explosives et d’une bombre artisanale se préparait à faire exploser un poste de police à Hammamet avant de prendre un touriste en otage et son exécution pour semer la panique dans la région.

Le 14 avril dernier, le tribunal de première instance de Tunis avait remis en liberté le chef de la cellule, Slim Bouhouch, arrêté deux jours auparavant. ce dernier faisait l’objet de 11 avis de recherche. (TAP)

par -
0

Le ministère de l’Intérieur a dévoilé samedi dans un communiqué la liste des terroristes abattus lors des deux opérations de Mnihla et de Tataouine. Il s’agit de :

  • Najmeddine Ben Mohamed Edhaoui, né le 3/1/ 1981 à Sidi Bouzid, tué à Mnihla
  • Néjib Ben Amara Mansouri, né le 1/2/1982 à Ben Guerdane, tué à Mnihla
  • Walid Ben Amara Sdiri, né le 4/6/1994 à Tataouine, qui s’est fait exploser
  • Lassaad Ben Ali Drani, né le 31/1/1981, tué à Al-Sammar

Le terroriste classé dangereux Adel Ben Dhaou Ghandri, né le 6/6/1981, originaire de Ben Guerdane, a été capturé. Il faisait l’objet de nombreux mandats de recherche pour son implication dans de nombreuses opérations terroristes.

par -
0

On commence à en savoir davantage sur l’opération antiterroriste de Mnihla qui s’est soldée par la mort de deux terroristes et la capture de 16 autres. Selon des sources sécuritaires informées citées vendredi  par le quotidien Assabah, les services sécuritaires chargés de la lutte contre le terrorisme dans le gouvernorat de Nabeul et les différentes unités de sécurité intérieure ont été placés en état d’alerte maximum dès qu’ils ont appris la disparition dans des conditions obscures  d’un certain nombre d’éléments connus pour leur extrémisme religieux takfiriste et leur allégeance à Daech.

D’après les mêmes sources, l’éclipse de ces éléments  s’est déroulée sur quatre étapes. D’abord, un lot de 4 takfiristes, ensuite un autre de deux, puis une charrette de  cinq et enfin  un groupe de deux, soit un total de dix durant deux semaines. Les « disparus » âgés entre 30 et 40 ans, étaient connus des services de sécurité de Dar Chaabane, de Nabeul et de Hammamet, et étaient fichés en tant qu’extrémistes farouchement opposés à l’Etat civil, et viscéralement acquis aux organisations terroristes.

Des informations avaient circulé  alors faisant état de l’infiltration de ces éléments ou nombre d’entre eux dans les montagnes ou les foyers de tension et de l’arrivée de l’un d’eux à Alep en Syrie. Mais les services de sécurité spécialisés  ont mis en doute la première hypothèse et  ont procédé en coordination avec des unités de l’Armée nationale au ratissage de Jebel Hammamet tout en écartant la deuxième hypothèse. Ce faisant, ils ont entrepris de tirer au clair les tenants et aboutissant de cette disparition collective dans la perspective de déjouer et tuer dans l’œuf tout plan terroriste en préparation, confortés en cela par l’existence d’un lien entretenu avec un ou plusieurs terroristes se trouvant en Syrie.

Sur ces entrefaites, les efforts d’investigation ont permis d’identifier la « planque » de l’un des membres du groupe, qui a été rejoint ultérieurement par d’autres appartenant au même groupe de dangereux terroristes. Il ne restait alors qu’’à passer à l’acte, ce qui fut fait. Deux terroristes ont été abattus et 16 autres capturés y compris tous les éléments disparus qui se trouvaient dans la maison de Mnihla qui leur servait de planque et où ils s’apprêtaient à perpétrer des attaques terroristes simultanées au cours du mois de Ramadan visant au premier chef le Grand Tunis plus précisément des cibles sécuritaires et militaires et des établissements sensibles sous la férule du dangereux terroriste Adel Ghandri.

par -
0

Deux terroristes auraient été abattus lors de l’opération sécuritaire qui se déroule actuellement dans la région d’El Mnihla au gouvernorat de l’Ariana, apprend Africanmanager d’une source sécuritaire bien informée.

Selon la même source, une importante quantité d’armes a été saisie lors de cette opération sécuritaire.

Rappelons qu’un échange de coup de feu a eu lieu ce matin du mercredi 11 mai 2016 entre les forces sécuritaires et des éléments terroristes retranchés dans une maison dans la région en question.

par -
0

Le ministère de l’Intérieur a confirmé, dans un communiqué rendu public ce mercredi 11 mai 2016 sur sa page Facebook officielle, qu’une opération sécuritaire se déroule actuellement dans la région d’El Mnihla du gouvernorat de l’Ariana.

Le ministère a ajouté que plus d’informations seront publiées dès la fin de cette opération sécuritaire.

par -
0

Des unités spéciales de la Garde nationale ont perquisitionné ce matin, 11 mai 2016, une maison suspecte dans la région de Mnihla relevant du gouvernorat de l’Ariana, rapporte Mosaïque Fm, citant une source sécuritaire.

Un échange de coup de feu a eu lieu entre les forces sécuritaires et les éléments terroristes retranchés dans cette maison à la suite duquel, un terroriste a été arrêté alors que les autres ont réussi à s’évader, indique la même source.

Une course-poursuite s’est engagée dans les rues de la ville alors qu’un hélicoptère a survolé la zone pour appuyer les efforts des forces sécuritaires. A noter que les affrontements se sont déroulés entre 8h00 et 9h00.

par -
0

Dans une déclaration accordée ce mercredi 11 mai 2016 à Africanmanager, le porte-parole du ministère de l’Intérieur Yasser Mesbeh a indiqué que les unités sécuritaires multiplient les efforts pour connaitre la nature de l’accrochage qui a eu lieu à El Mnihla relevant du gouvernorat de l’Ariana.

La précision du ministère vient suite aux informations relayées dans plusieurs médias et selon lesquelles des échanges de tirs ont eu lieu ce matin à El Mnihla entre les unités sécuritaires et certaines personnes, suspectées d’appartenir à des groupes terroristes.

par -
0
Deux salafistes arrêtés lors de la descente des forces de sécurité à la mosquée Ennour

Deux salafistes arrêtés lors de la descente des forces de sécurité à la mosquée Ennour, à l’aube du jeudi 21 février 2013, ont été relâchés alors que 9 autres ont été gardés à vue.

Selon une source informée citée par l’agence Bina News, des gourdins et des étendards utilisés récemment par des fidèles dans la protection du lieu ont été découverts, mais n’ont aucun lien avec les armes saisies à Mnihla, contrairement à ce qui avait été rapporté par les médias.

Il est à rappeler que le ministère de l’Intérieur avait annoncé, le jeudi 21 février, que les unités de la garde nationale ont arrêté 13 individus dont 11 retranchés à l’intérieur de la mosquée Ennour chez lesquels des quantités importantes d’armes blanches ont été saisies, précisant que parmi eux, 6 sont recherchés pour des délits de droit commun, tels que vols, violences et atteinte aux propriétés.

par -
0
Les unités de la garde nationale ont  mis la main

Les unités de la garde nationale ont mis la main, mercredi 20 février, sur une « grande » quantité d’armes dans une maison d’El M’nihla, du gouvernorat de l’Ariana .

Les armes saisies sont des fusils mitrailleurs de type Klachinkov, avec leurs munitions, ainsi que des roquettes de type RPG .

Les sources de la garde nationale ont déclaré que des opérations de ratissage de la région ont débuté depuis lundi dernier, à l’aide de détecteurs de métaux et d’explosifs. Ce qui a permis de cerner la cache d’armes, dans une maison de la cité de la République à El M’nihla .

Le propriétaire de la maison a été interpellé, et les recherches sont toujours en cours pour identifier les personnes qui avaient ramené et caché ces armes .

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...