Tags Posts tagged with "Mohamed Akrout"

Mohamed Akrout

Le président directeur général de l’Entreprise tunisienne d’activités pétrolières (ETAP) Mohamed Akrout a recommandé de mettre en place des mesures spécifiques régissant les marchés et les achats publics dans le secteur du pétrole. Les déclarations de Akrout interviennent à un moment où l’ETAP se prépare à devenir un employeur national capable de maîtriser les champs de gaz et de pétrole existants, après avoir acquis les titres d’hydrocarbures revenant à la société suédoise «PA RESOURCES en Tunisie». Il a ajouté dans un entretien accordé, mardi, à l’agence TAP, que «le secteur ne peut fonctionner suivant les systèmes habituels, soit le passage par les procédures de la commission des marchés et des achats publics».
Selon lui, la réalisation d’un marché et l’attente de ses résultats nécessitent au moins une période de six mois, ce qui est inacceptable dans un secteur compétitif, à l’instar de celui du pétrole.
Akrout a relevé que les mesures spécifiques demandées ne signifient pas laisser l’ETAP travailler à sa guise sous aucun contrôle.
Et de faire remarquer, à ce propos, que le statut de l’ETAP sera revisé pour prendre en compte la restructuration de cette entreprise, conformément à la nouvelle orientation décidée.
Akrout a indiqué que l’ETAP entre dans la phase de développement des champs revenant à l’Etat tunisien après avoir acquis les titres de la société suédoise relatifs aux permis de prospection d’hydrocarbures « Zarat », à la concession Didon (golfe de Gabès) et aux concessions Douleb, Semmama et Tamesmida (Kasserine). Il a souligné que ce processus est la voie adoptée par la plupart des sociétés internationales qui commencent par le développement des champs sur leurs territoires pour devenir des multinationales par la suite.
Cette opération a affirmé le PDG d l’ETAP, constitue pour la Tunisie une orientation stratégique permettant
d’identifier à l’avenir des réserves additionnelles en hydrocarbures. Le permis de la prospection d’hydrocarbures « Zarat » au golfe de Gabès comporte, a-t-il ajouté, une importante découverte non développée actuellement en Tunisie, avec une réserve dépassant 35 millions de barils équivalent pétrole (gaz et pétrole). Et de poursuivre que cette réserve est la part revenant à la société « PA RESOURCES », l’objectif stratégique de la Tunisie à moyen et long termes étant de détenir une réserve importante dans le Golfe de Gabès.

Le champ pétrolier ZARAT a été découvert en 1998 par la société internationale Marathon oil Corporation basée aux Etats Unis et spécialisée dans la découverte et l’exploitation de gisements de pétrole et de gaz naturel. L’acquisition des titres d’hydrocarbures revenant à la société suédoise «PA RESOURCES en Tunisie » permettra à l’Etat tunisien d’assurer des réserves pour la Tunisie et de développer les découvertes dans le Golfe de Gabès, a fait savoir Akrout.
Ces découvertes doivent en effet être regroupées en vue d’une plus grande efficience économique et énergétique des puits, selon Akrout.
Il a ajouté que le coût de l’abandon du champ « Didon » a été pris en compte dans le contrat, à la faveur duquel l’ETAP aura une plateforme pétrolière et un navire dans lequel sera stocké le pétrole.
Des travaux de maintenance ont été entrepris, l’année dernière, au niveau de ce pétrolier, moyennant une enveloppe de 15 millions de dollars et son exploitation est prévue dans le champ « Zarat ». Concernant le montant du contrat d’acquisition, Akrout s’est engagé à présenter tous les détails à l’opinion publique au début du mois de juin 2016, après le parachèvement de toutes les procédures juridiques et administratives et l’accomplissement du processus en vigueur lors de la conclusion de tels contrats. Il s’agit en l’ocurrence de la signature des contrats et de leur envoi au ministère de l’énergie et des mines et à la commission consultative des hydrocarbures (CCH). Akrout a souligné, à ce sujet qu’aucun élément d’information n’a été dissimulé, l’ensemble des données ayant été diffusées dans le cadre de la transparence totale, selon ses dires.
Il s’est contenté de dire que « la valeur du contrat est très intéressante pour la Tunisie et ne peut être négligée », affirmant que les sociétés pérolières internationales dépensent entre 2,5 et 3 dollars pour la
découverte d’un baril de pétrole alors que dans le nouveau permis obtenu par l’ETAP, ce montant est bien inférieur à cette moyenne.
Concernant la stratégie de l’entreprise pour le développement du champ « Zarat », Akrout a fait savoir que la capacité de production de ce champ à l’orée des années 2020 et 2021 démarrera avec 15 mille barils de pétrole et deux millions de métres cube de gaz par jour pour atteindre ensuite 25 mille barils par jour.
IL a précisé que l’entrée en production du champ « Zarat » diminuera l’importation de gaz et allègera la pression sur les champs « Miskar » et « Hasdrubal » dont la production connaîtra naturellement une baisse.

TAP

par -

Mohamed Akrout,  président directeur général de l’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP) a annoncé dans une interview ce mercredi 3 février 2016 au quotidien « Le Maghreb » que les travaux du projet du gaz du sud ont atteint les 40%.

Il a, sur un autre volet,  précisé que le retard enregistré  au niveau de la finalisation du projet en question s’explique par des problèmes fonciers, ajoutant que 4 gouverneurs de (Gabes, Médenine, Tataouine, Sfax) tiendront dans les jours à venir une réunion  pour examiner ces problèmes et trouver les solutions adéquates.

Le coût total de ce projet qui devrait entrer en fonction durant cette année, avoisinera les 850 millions de dollars.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

A l’occasion de l’Assemblée générale de Medef International qui s’est tenue mercredi 17 mai 2017, Medef et Medef International ont rappelé la priorité donnée...