Tags Posts tagged with "Mohamed Ennaceur"

Mohamed Ennaceur

par -

Le Parlement ne ménagera aucun effort pour la réussite des prochaines élections municipales, a souligné, lundi 7 février 2017, le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) Mohamed Ennaceur, rapporte la Tap.
 » Le Parlement a pleinement joué son rôle dans l’élaboration de la plateforme législative, nécessaire pour les élections et dans le renouvellement du tiers de la composition de l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) « , a-t-il affirmé au terme de sa rencontre au palais du Bardo avec le secrétaire général de l’Association mondiale des organes électoraux (A-WEB) Kim Young-Hi.
La rencontre s’est déroulé en présence du président de l’ISIE, Chafik Sarsar, indique un communiqué de presse.
Selon le président de l’ARP, les élections municipales devront concrétiser les principes de la décentralisation conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution.
De son côté, Kim Young-Hi a s’est félicité des élections présidentielle et législatives « exemplaires », qui se sont déroulées en Tunisie « dans la paix et la transparence ».
Il a souligné la disposition de son organisation à appuyer logistiquement l’instance électorale pour réussir les prochaines élections municipales, lit-on dans le même communiqué.

par -

Le président de la République, Bèji Caied Essebsi a reçu, ce jeudi 5 janvier 2017, au palais de Carthage, le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, indique un communiqué de la présidence de la République.

La réunion a porté sur la situation générale dans le pays et les priorités législatives de l’Assemblée lors de la période prochaine.

Les deux parties ont également évoqué le rôle cruciale que joue la Tunisie au niveau de la région pour trouver les solutions adéquates au dossier libyen.

Il a été également question des résultats de la réunion qui a eu lieu récemment entre le président de l’ARP et son homologue libyen, Akila Salah Aïssa, en la présence des présidents des blocs parlementaires.

par -
Slim Chaker

Le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, a appelé, lors d’une plénière qui se tient actuellement au Bardo, a accélérer l’examen du projet de loi criminalisant la discrimination raciale en Tunisie. « Nous voulons que ce projet de loi soit une des priorités de la commission chargée de l’affaire », a-t-il dit.

Il a par ailleurs assuré que cette agression raciste est intolérable, aujourd’hui, en Tunisie, un pays qui respecte les libertés et les droits de l’Homme, selon ses dires.

Mohamed Ennaceur a fait savoir que cette initiative législative qui criminalise la discrimination raciale est actuellement dans les mains de la commission des droits, des libertés et des relations extérieures relevant de l’ARP.

Cet appel vient suite à l’agression sur trois étudiants congolais (un jeune homme et deux jeunes femmes), samedi, 24 décembre 2016, à l’arme blanche par un Tunisien au niveau de Passage. Ces étudiants ont été grièvement blessés et sont actuellement dans un état critique.

par -

Le président de l’Assemblée nationale de Djibouti, Mohamed Ali Houmed, a rendu, ce vendredi, un vibrant hommage au Parlement tunisien pour son rôle majeur dans la consécration des valeurs de démocratie et ainsi que dans l’enracinement de la tradition de dialogue.
 » L’expérience parlementaire en Tunisie représente un modèle à suivre dans la région « , a-t-il indiqué, lors de son entretien avec son homologue tunisien, Mohamed Ennaceur.
Selon un communiqué de l’Assemblée des représentants du peuple, la rencontre a permis de passer en revue les différentes activités de l’institution parlementaire et de son programme d’action pour la période à venir.
Elle a également offert l’occasion d’expliquer à l’hôte djiboutien le mode de fonctionnement de l’institution parlementaire et de ses différentes structures.

par -

Le président de l’ARP, Mohamed Ennaceur, s’est montré optimiste quant aux retombées du premier jour de la Conférence internationale sur l’investissement, hier mardi 29 novembre au palais de congrès. « C’est une journée exceptionnelle », a déclaré Ennaceur lors de l’ouverture de la séance plénière consacrée à l’examen du budget du ministère de la Jeunesse et des Sports. Et d’ajouter que « la présence massive d’un nombre important d’investisseurs étrangers a démontré la confiance accordée au site Tunisie. En plus, c’est une réussite pour la Tunisie qui va certainement continuer son processus en instaurant la démocratie et en luttant contre le terrorisme ». Dans le même contexte, Mohamed Ennaceur a rappelé que l’ARP a contribué à la réussite de cet évènement en adoptant une série de projets de loi comme le code de l’investissement, Ce rôle ne va pas se limiter à cette mission, il va être consolidé en assurant le contrôle du travail gouvernemental pour la réalisation de cet objectif, a-t-il assuré.

par -

La présidente de l’Instance  » Vérité et Dignité « , Sihem Ben Sedrine a déclaré, mardi, avoir convenu avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, de combler les vacances engendrées par la démission de certains membres de l’Instance.
Au cours de son entretien avec Ennaceur, elle a indiqué que les vacances créées par la révocation d’autres membres seront examinées ultérieurement.  » Leurs dossiers sont encore en examen par le Tribunal administratif « , a-t-elle précisé dans une déclaration à l’agence TAP.
 » Le président de l’Assemblée des représentants du peuple a promis d’œuvrer à régler cette question « , a-t-elle dit, faisant remarquer que cette question s’inscrit dans le cadre des responsabilités qui incombent au parlement et de l’application de l’article 148 de la Constitution qui, a-t-elle précisé,  » engage l’Etat à mettre en application le système de la justice transitionnelle, dans tous ses domaines et dans les délais prescrits par la législation qui s’y rapporte « .
Par ailleurs, Ben Sedrine a déclaré avoir planifié avec Mohamed Ennaceur deux séances de travail avec les commissions parlementaires.
Prévue avec la Commission des martyrs de la révolution, de l’amnistie générale et de la justice transitionnelle, la première séance de travail sera consacrée à l’examen du rapport financier et moral annuel de l’Instance, tandis que la deuxième, envisagée avec la Commission des droits et libertés, portera sur le budget de l’Instance pour l’exercice 2017.
Selon Sihem Ben Sedrine, l’Instance  » Vérité et Dignité  » sera également auditionnée en séance plénière par l’Assemblée des représentants du peuple au sujet de l’avancement de ses travaux et de leur rapport financier et moral.
La commission de tri des candidatures à l’Instance Vérité et Dignité avait décidé, jeudi dernier, de ne pas pourvoir les postes vacants dans la composition de l’instance (six postes vacants).
Le député Abdelaziz Kotti, membre de la commission a jugé indispensable de mieux cerner la situation au sein de l’Instance avant de pourvoir les postes vacants.
Plusieurs démissions et révocations en cascade ont été constatées au sein de l’Instance Vérité et Dignité depuis son entrée en service.
Les démissionnaires sont Khemaïes Chammari, Azzouz Chaouali, Noura Boursali, Mohamed Ayadi, alors que les membres révoqués sont Zouheir Makhlouf, Lilia Bouguerra et Mustapha Baazaoui.

par -

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a eu, jeudi au Palais de Carthage, un entretien avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.
Selon un communiqué de la présidence de la République, l’entretien a permis de dresser un état des lieux de la situation générale du pays et de passer en revue les priorités de la 3e session ordinaire du parlement dont en premier lieu, l’examen du budget complémentaire de l’Etat de 2016 et le budget de l’Etat pour l’exercice 2017.
A l’issue de l’entrevue, Mohamed Ennaceur a souligné l’impératif de la conjugaison de tous les efforts pour redresser la situation socio-économique que travers le pays, faisant état, à ce propos, de la ferme volonté qui anime la plus haute autorité de l’Etat de consacrer l’Etat de droit et des institutions et de faire prévaloir la primauté de la loi.

par -

Le vice-président du parlement indonésien, Fadli Zon, a réaffirmé, mardi, l’engagement de son pays à continuer à appuyer la transition démocratique en Tunisie.
 » L’Indonésie va continuer à appuyer la transition démocratique en Tunisie « , a-t-il promis lors de son entretien avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.
Tout en soulignant la volonté de son pays de renforcer la coopération économique avec la Tunisie, le responsable indonésien a salué l’expérience tunisienne en matière de transition démocratique qui, a-t-il dit,  » constitue un modèle à suivre dans le monde arabo-musulman « .
Aussi président de l’Organisation mondiale des parlementaires contre la corruption (GOPAC), Zon a mis l’accent sur l’importance du rôle des parlementaires dans la lutte contre la corruption.
De son côté, Ennaceur a invité l’Indonésie à participer à la conférence internationale sur l’investissement prévue les 29 et 30 novembre prochain.
 » La Tunisie compte sur les pays frères et amis, y compris l’Indonésie pour l’aider à relever ses défis sécuritaires, économiques et sociaux « , a-t-il indiqué.
 » La Tunisie compte aussi sur le parlement de l’Indonésie par inciter son gouvernement à prêter main forte à la Tunisie en cette période « , a-t-il ajouté.
L’entretien s’est déroulé en présence des délégations des deux pays.

par -

Le bâtonnier de l’ordre des avocats, Ameur Meherzi, a indiqué que l’Ordre des avocats a proposé des projets de loi relatifs au régime fiscal régissant la profession d’avocat.
Il a ajouté, dans une déclaration de presse au terme de son entretien avec le président du parlement, Mohamed Ennaceur, que  » le projet de loi sur la fiscalité de l’avocat est dans l’intérêt du pays. Néanmoins, l’administration tunisienne s’oppose encore « .
Il a, par ailleurs, annoncé que l’ordre des avocats est en train d’élaborer préparer un nouveau statut pour les avocats.
Ameur Meherzi a, en outre, discuté avec Mohamed Ennaceur d’autres sujets tels que la loi de finances, l’amendement de certaines autres lois, dont le Code des Droits Réels.
Concernant le problème des avocats tunisiens diplômés en Algérie et qui revendiquent leur inscription au barreau tunisien, le bâtonnier a affirmé qu’  » il n’est pas possible pour tout détenteur d’un diplôme d’avocat, obtenu en Algérie, d’exercer en Tunisie « .
 » L’Algérie ne peut appliquer le principe de réciprocité dans ce cas de figure, dès lors qu’il n’y a aucun avocat algérien diplômé en Tunisie et exerçant en Algérie « , a-t-il dit.
Quelque 164 avocats tunisiens diplômés en Algérie avaient entamé des mouvements de protestation depuis janvier 2016.
Ameur Meherzi avait, quant à lui, exhorté en aout dernier le procureur de la République à lever manu militari un sit-in de ces avocats observé au siège de la maison de l’avocat, assurant que ces derniers ne se sont pas prévalus d’aucun diplôme leur permettant de passer les concours nationaux.
 » La seule voie possible pour s’inscrire au barreau tunisien étant celle de passer par la voie de l’Institut supérieur de la profession d’avocat « , a-t-il précisé.

par -

 » Les Tunisiens ne doivent plus avoir peur du présent « , a rassuré lundi le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.
 » Nous avons réellement des problèmes, mais nous avons foi en la capacité de la Tunisie et des Tunisiens à transcender la situation actuelle du pays « , a-t-il indiqué en marge d’un forum régional tenu à Tunis sur le thème  » le rôle des parlements dans le renforcement de la cohésion sociale et la transition politique pacifique dans les pays arabes « .
C’est tout à fait légitime qu’ils (Tunisiens) s’inquiètent pour leur salaire et l’avenir de leurs enfants, mais ils doivent surmonter leurs craintes quant au présent « , a-t-il estimé.
Dans le même sens, Ennaceur a appelé les députés à aplanir leurs divergences.  » Nous ne sommes pas en situation de régler les conflits partisans et nous devons placer l’intérêt de la patrie au dessus de toute considération élitiste ou personnelle « , a-t-il lancé.
Toujours en phase de transition, la Tunisie n’a pas encore installé toutes ses institutions, ni cultiver la culture démocratique et du vivre ensemble, a-t-il rappelé.
Organisé en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’International Institute for Democracy and Electoral Assistance (International IDEA) et le Centre mondial de pluralisme, ce Forum régional doit se pencher, deux jours durant, sur plusieurs questions aussi importantes que la gouvernance préventive et le rôle des parlements arabes dans l’établissement de la cohésion sociale.
Participent à ce forum des délégations parlementaires de 11 Etats arabes et d’autres pays étrangers ainsi que des experts et des conseillers internationaux.

par -

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, a annoncé, vendredi, que les sièges vacants des députés, nommés membres du gouvernement, ont été comblés.
Les nouveaux députés ont prêté serment en vertu de l’article 24 du règlement intérieur de l’ARP. Il s’agit de Hager Ben Cheikh Ahmed (Afek Tounes), Lamia Dridi (Alliance démocratique), Karima Tazzek (Ennahdha) et Faten Oueslati (Al-Joumhouri).
Ces derniers remplacent respectivement Riadh Mouakher, Mehdi Ben Gharbia, Saida Lounissi et Iyad Dahmani.
Le président du parlement a, également, annoncé, à l’ouverture de la plénière consacrée au parachèvement de l’examen du Code de l’Investissement, la démission du député Tahar Fedhil du groupe parlementaire de l’Union patriotique libre et la dissolution du groupe social-démocrate qui ne compte plus que six membres.
Selon le règlement intérieur de l’ARP, le groupe parlementaire doit être constitué d’au moins sept membres.

par -
La proposition faite par le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) de se référer au Règlement intérieur en vigueur à la

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Mohamed Ennaceur a adressé, mercredi, un message au président du Parlement européen Martin Schulz dans lequel il a souligné l’intérêt qu’il porte au projet de résolution relatif à la relation de la Tunisie avec l’Union européenne dans son environnement régional.

Dans ce message, Ennaceur appelle les eurodéputés à adopter ce projet de résolution lors de la séance du 12 septembre 2016, indique un communiqué de l’ARP.

Le président de l’ARP s’est félicité de l’adoption de ce projet par la commission des Affaires étrangères au Parlement européen saluant, dans ce contexte, le soutien apporté par le Parlement à la Tunisie.

” L’ARP est déterminée à renforcer les relations de coopération et d’amitié avec le Parlement européen “, a- t-il assuré.

Le projet de résolution relatif à la relation de la Tunisie avec l’Union européenne dans son environnement régional comporte un ensemble de mesures à caractère économique et social au profit de la Tunisie.

Le projet prévoit notamment la conversion de la dette de la Tunisie en projets d’investissement dans le domaine de l’infrastructure de base en vue de réduire les disparités régionales, lit-on dans le même communiqué

par -

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple Mohamed Ennaceur a indiqué que le bureau de l’ARP tiendra une réunion jeudi prochain pour l’examen de la demande de la tenue d’une session parlementaire extraordinaire.
Le parlement s’oriente vers la tenue de cette session extraordinaire pour le parachèvement de certaines lois, a-t-il dit à la clôture des journées d’études parlementaires organisées dimanche et lundi à Hammamet sur « les équilibres financiers et les échéances de l’étape ».
Le président de l’ARP a ajouté dans une déclaration à l’agence TAP, que l’examen du code de l’investissement sera prioritaire compte tenu de l’importance qu’il rêvet pour l’impulsion de l’investissement.
Les journées d’études parlementaires ont été l’occasion d’approfondir l’examen des questions liées au présent et à l’avenir de la Tunisie en particulier au niveau économique, a-t-il souligné.
L’accent a été mis au cours de ces journées sur l’impératif de réviser les régimes de sécurité sociale et de revoir le modèle de développement de manière à encourager les investissements et les exportations, a-t-il dit.
Les données fournies sur la situation économique difficile en Tunisie et l’évolution de l’endettement montrent que la Tunisie a encore besoin de l’aide de ses amis, a indiqué Mohamed Ennaceur, estimant qu’il y a lieu de trouver les moyens propres à mobiliser la société civile tunisienne et à attirer l’attention des pays amis de la Tunisie sur l’importance de soutenir l’expérience de transition démocratique tunisienne à travers l’impulsion de l’investissement extérieur.

par -

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, a réagi au discours prononcé ce vendredi par Youssef Chahed à l’ARP, dans le cadre de la séance consacrée au vote de confiance pour son gouvernement. Ennaceur a déclaré sur la chaine Al Wataniya 1 que l’allocution de Chahed devant les parlementaires était responsable et sincère.

Il a ajouté que le chef du gouvernement désigné sera tenu de respecter ses engagements après que les députés lui auront accordé leur confiance.

Par ailleurs le président de l’ARP s’en est pris à l’absence de certains élus de la nation aux plénières et aux travaux des commissions. Il a indiqué pour autant que ce fléau ne plombe pas le travail du Parlement et la cadence de l’approbation des projets de lois, qui affiche un taux nettement meilleur en comparaison avec 2015, selon ses dires.

par -

Le moins qu’on puisse dire est que les dirigeants de Nidaa Tounes et d’Ennahdha n’ont pas du tout la même conception de ce que le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a encore le droit, constitutionnellement parlant, de retoucher dans son équipe avant le vote de confiance programmé le vendredi 26 août 2016. Habib Khedher, député du bloc Ennahdha à l’ARP et rapporteur général de la Constitution, a déclaré sur Mosaïque FM ce lundi 22 août que le texte de la Constitution ne donne pas la possibilité à Chahed de procéder à des changements dans son gouvernement avant le vote de confiance.
Quelques minutes après, sur la même radio, le président de l’ARP, Mohamed Ennaceur, issu des rangs de Nidaa Tounes, soutient exactement le contraire. D’après lui, la Constitution donne toute latitude à Chahed pour apporter les correctifs qu’il estime nécessaire.

Reste à savoir qui des deux a raison et si les propos de l’un ou de l’autre ne sont pas motivés par une tentative de téléguidage de Chahed, dans un sens ou dans un autre. Le mystère est entier, pour le moment…

par -

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur a indiqué que l’accélération de l’examen du projet de loi sur la réconciliation économique et financière vise à impulser l’activité économique et l’investissement.
Il a, également, fait remarquer que la partie initiatrice du projet, en l’occurrence la présidence de la République, « reste ouverte à toute proposition d’amendement dudit projet de loi ».
Dans une déclaration de presse, mercredi, Mohamed Ennaceur a rappelé le rejet par l’Instance provisoire de contrôle de la constitutionnalité des lois des articles sur la réconciliation financière et les délits bancaires contenus dans le projet de budget de 2016.
De son côté, le président du bloc parlementaire Front populaire (FP), Ahmed Seddik, a estimé que « si la coalition au pouvoir pouvait faire passer cette loi, elle l’aurait fait, seulement elle a fait face à une rude opposition ».
« Au-delà du fait que le projet de loi sur la réconciliation économique et financière transgresse la Constitution et la justice transitionnelle, ses répercussions juridiques seront néfastes », a ajouté Seddik à l’occasion de la réunion, aujourd’hui, de la Commission de législation générale.
Selon le député du bloc Al-Horra, Hassouna Nasfi, « le présent projet de loi comporte plusieurs lacunes indéniables y compris pour la partie initiatrice (présidence de la République) « .
« Une fois discuté par la Commission de législation générale et soumis à la plénière, le projet de loi sur la réconciliation ne devrait plus être en contradiction avec la Constitution et le dispositif de la justice transitionnelle », a-t-il ajouté.
Pour sa part, la présidente du bloc Afek Tounes, Rim Mahjoub a jugé que la présidence de la République a réagi positivement face aux critiques des partis et de la société civile et a proposé des amendements au projet de loi, seulement, a-t-elle dit, c’est la première mouture du projet qui a été discutée.
L’élu d’Ennahdha, Yamina Zoghlami a, quant à elle, proposé l’audition d’experts en droit constitutionnel et en justice transitionnelle, afin que le projet de loi sur la réconciliation économique soit en conformité avec la Constitution et le processus de justice transitionnelle.
A noter que les organisations « Bawsala » et « I Watch » ont exprimé, aujourd’hui mercredi, leur opposition à ce projet de loi.

par -

Le président de l’assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur a fait savoir que la conférence des présidents des blocs parlementaires tenue, hier vendredi, a examiné le calendrier de l’action parlementaire d’ici fin juillet 2016, date des vacances parlementaires, ainsi que le projet d’une stratégie de développement des aptitudes des députés et la question relative à l’amendement du règlement intérieur du parlement.
S’exprimant lors d’une conférence de presse organisée, samedi, au siège de l’ARP, Ennaceur a annoncé les amendements décidés à cette occasion au sujet du règlement intérieur du parlement. Il s’agit, notamment, de consacrer au début de chaque plénière, deux heures pour questionner le gouvernement et de prévoir, tous les trois mois, une séance plénière pour le dialogue avec le gouvernement afin de discuter de la situation générale dans le pays.
Il a ajouté que le débat sur le règlement intérieur du parlement a, également, porté sur l’élargissement de la représentativité des blocs parlementaires au sein du bureau de l’ARP qui regroupe, actuellement, 11 membres afin que sa composition puisse s’étendre aux petits groupes parlementaires et aux élus indépendants pour garantir une plus large participation à la prise de décision.
S’agissant du renforcement des aptitudes des députés, Ennaceur a fait remarquer que le pourcentage des députés qui disposent d’une expérience parlementaire est inférieur à 20%, d’où la nécessité, a-t-il dit, de renforcer et d’enrichir les connaissances des membres de l’assemblée.
Le président de l’ARP a, également, indiqué que des sessions de formation en langues étrangères seront organisées au profit des députés et que la coopération avec le programme des Nations Unies pour le développement se poursuivra en vue de moderniser et de numériser l’activité de l’assemblée.
Concernant le plan d’action au cours de la prochaine période, le président de l’ARP a fait savoir que le parlement examinera les projets de lois prioritaires dont, notamment, le code d’investissement, le code des avantages fiscaux, le projet de réconciliation économique et financière, le projet de loi relatif à la régularisation de la situation des terres collectives et de la loi relative à l’interdiction de la traite des êtres humains, outre la création du conseil national des Tunisiens à l’étranger.
Il a, en outre, souligné que l’ARP a adopté 43 projets de loi au cours de la première session parlementaire et 67 projets de loi durant la deuxième session soit jusqu’à fin mai dernier, en plus des projets qui seront examinés d’ici fin juillet 2016.

par -

Le président Béji Caid Essebsi s’est entretenu, lundi, au Palais de Carthage, avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.
La rencontre a porté sur l’initiative du président de la République relative au gouvernement d’unité nationale, a indiqué Mohamed Ennaceur, cité dans un communiqué de la Présidence.
Cette initiative répond aux exigences de l’étape actuelle, a estimé le président du Parlement, appelant à sa mise en œuvre et à assurer toutes les conditions nécessaires pour la faire réussir.
Le chef de l’Etat avait, dans un entretien télévisé accordé à la Wataniya 1, jeudi dernier, annoncé une initiative qui consiste en la formation d’un gouvernement d’unité nationale avec la participation des principaux acteurs politiques et organisations nationales, dont l’UGTT et l’UTICA, pour faire face à la crise que traverse le pays.

par -

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Mohamed Ennaceur a examiné, jeudi, à Tunis, avec le vice-président de la République de l’Inde Mohammad Hamid Ansari, les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays notamment dans le domaine parlementaire.
Ennaceur a présenté, à cette occasion, les caractéristiques de l’expérience démocratique en Tunisie à laquelle prennent part les parties politiques et sociales, soulignant les efforts déployés pour surmonter les difficultés conjoncturelles et relever les défis sécuritaires, économiques et sociaux, selon un communiqué de l’ARP.
Il a également donné un aperçu sur les activités de l’Assemblée des représentants du peuple notamment en matière de mise en place des institutions constitutionnelles et l’examen des projets de loi.
De son coté, Mohammad Hamid Ansari a exposé l’expérience démocratique indienne, exprimant sa considération pour la transition démocratique en Tunisie et les réussites qu’elle a accomplies, ajoute le communiqué.
Deux conventions ont été signées jeudi au palais du gouvernement à la Kasbah entre la Tunisie et l’Inde dans les domaines de la Technologie de la communication et de l’artisanat, à l’occasion de la visite officielle de deux jours qu’effectue le vice-président de la République de l’Inde Mohamed Hamid Ansari, à la tête d’une délégation.

par -

Le chef de l’Etat Béji Caid Essebsi s’est entretenu, mercredi, au Palais de Carthage, avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur, au sujet de la situation générale dans le pays.
L’entretien a, aussi, porté sur les projets de loi soumis à l’ARP, en particulier ceux à caractère économique et social, indique la Présidence de la République dans un communiqué.
Le président du parlement a, en outre, informé le chef de l’Etat des résultats de la visite qu’il a effectuée la semaine dernière en Russie et des nouvelles perspectives de coopération qui s’offrent aux deux pays.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

La compagnie aérienne Air France met le paquet sur le Maroc. Dimanche 26 mars 2017, une nouvelle ligne entre les aéroports Paris-Charles-de-Gaulle et Marrakech...

SPORT