Tags Posts tagged with "Mohamed Ghannouchi, Economie, Tunisie"

Mohamed Ghannouchi, Economie, Tunisie

par -
0

Le Premier ministre tunisien, Mohamed Ghannouchi, a tenu mercredi 12 janvier 2011, une conférence de presse, largement suivie par la presse nationale et internationale, pour fournir  plus d’informations et de détails sur le programme présidentiel, annoncé le 10 janvier et dont l’objectif était de dynamiser la création d’emplois  pour les chômeurs parmi les diplômés du supérieur et booster aussi la création d’entreprises dans les régions intérieures de la Tunisie.

Mohamed Ghannouchi a d’abord précisé que ce plan, même s’il a été  annoncé ,le 10 janvier 2011, ne date pas de cette période, puisque les mêmes mesures étaient déjà contenues dans le 12ème Plan de développement,  et décidé depuis le 15 décembre, bien avant l’apparition de tout indice annonçant  les derniers mouvements sociaux. «Ce plan devait s’étaler sur 6 années, il se doit maintenant d’entrer en application dans les plus brefs délais », avait précisé le Premier ministre tunisien.

Objectif primordial du Plan de développement : créer toutes les conditions nécessaires pour offrir le plus de postes d’emploi possibles à la jeunesse tunisienne et surtout les diplômés du supérieur restés chômeurs. Le chef de l’Etat tunisien s’était engagé sur la création de 300 mille emplois d’ici 2012. Mohamed Ghannouchi a confirmé cet engagement de la part du gouvernement aussi. Il a cependant fait noter que cela nécessitera la révision du taux de croissance prévu de 5 à 7 % et cela nécessite à son tour un surplus d’investissement de 4 milliards DT de la part de l’Etat et une augmentation de l’investissement du secteur privé, un secteur privé que le gouvernement se propose d’encourager à l’investissement par différentes incitations, dont notamment l’exonération pendant 10 ans, de l’impôt sur les bénéfices et sur les cotisations patronales au régime de sécurité sociale.
Le Premier ministre tunisien reste en tout cas très optimiste quant à la possibilité de réaliser les objectifs de la croissance et de l’emploi, répondant ainsi, sans le dire, à ceux qui avaient mis en doute la mesure présidentielle de création de 300 mille emplois.

Ghannouchi précise ainsi que les différentes réformes entreprises laissent actuellement à l’Etat tunisien une bonne marge de manœuvre pour pouvoir atteindre les objectifs fixés. Il cite ainsi en exemple un taux d’endettement extérieur moindre que prévu dans le plan de développement et une dette publique de 3 % du PIB seulement. «On peut ainsi mettre cette baisse au service des objectifs de l’emploi, tout en sauvegardant les équilibres financiers globaux autant que  les capacités de développement du pays.

Le Premier ministre tunisien indique aussi que l’économie tunisienne pourra compter, à côté de l’augmentation du volume de l’investissement, sur l’effet de la consommation née de la création d’emplois qui boostera le pouvoir d’achat et par conséquent donnera un coup de fouet à la consommation qui pourra ainsi mieux participer à la croissance.

Le Premier ministre n’oubliera pas ensuite d’attirer l’attention que les circonstances actuelles n’encouragent pas à l’investissement qui a besoin de stabilité sociale et du travail, indiquant en même temps que les mesures prises par le chef de l’Etat, Zine El Abidine Ben Ali, devraient permettre de dépasser cette situation, «et cela ne saurait tarder » a-t-il enfin dit.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...