Tags Posts tagged with "Mohamed Lamine Chakhari"

Mohamed Lamine Chakhari

par -
0
20 dossiers de corruption financière et administrative ont été relevés par le ministère de l’Industrie

20 dossiers de corruption financière et administrative ont été relevés par le ministère de l’Industrie, a indiqué Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie, lors d’un point de presse, tenu ce lundi, 18 février 2013, au siège du ministère. Ces dossiers de corruption portent sur plusieurs entreprises à l’instar de la société de sucre de Béja et le groupement des conserves alimentaires ainsi que sur la Steg, la société nationale de distribution du pétrole (SNDP), La société Tunisienne des industries de pneumatiques (STIP), l’entreprise tunisienne des activités pétrolières (Etap), le Conseil National d’Accréditation (TUNAC), le Centre Technique des Matériaux de Construction, de la Céramique et du Verre (CTMCCV), le Centre national du Cuir et de la Chaussure (CNCC), la compagnie de phosphate de Gafsa (CPG) et plusieurs autres sociétés.

Mauvaise gestion des marchés publics

Parmi les dépassements relevés, le ministre a noté une mauvaise gestion financière principalement au niveau des marchés publics.

Instruits suite à plus de 20 missions de contrôle effectuées en 2012, ces dossiers ont été déférés à la cour de discipline budgétaire et la commission supérieure pour le contrôle financier et administratif relevant de la présidence du gouvernement, a précisé le ministre.

Les IDE en hausse de 60%

Au sujet des réalisations du secteur industriel de l’année 2012, le ministre a indiqué que tous les chiffres sont positifs en dépit de l’instabilité politique et sociale. En effet, les exportations industrielles de la Tunisie ont atteint, durant l’année 2012, 21263 millions de dinars, contre 20529 millions de dinars en 2011, enregistrant ainsi une hausse de 3,6% par rapport à l’année 2011, a indiqué Mohamed Lamine Chakhari. Cette hausse est imputée à la hausse des exportations du secteur de la construction, de la céramique et du verre (14,2%), ainsi que celles des industries mécaniques et électriques (4,7%) ou encore celles du secteur chimique (28,1%). Contrairement à ces secteurs, le secteur du textile, de l’habillement et du cuir a accusé une baisse de 7,1%.

Le ministre a fait savoir également que les investissements directs étrangers (IDE) ont enregistré une hausse de 60,8%, passant de 330,6 millions de dinars en 2011 à 531,6 MD en 2012. Cependant, les intentions d’investissement dans le secteur industriel ont accusé un recul de 1,4% par rapport à l’année 2011, passant de 3684,5 MD à 3631,6 MD en 2012. En ce qui concerne les investissements industriels déclarés dans les régions de développement régional, elles ont atteint 1609 MD en 2012, contre 1680,9MD en 2011, enregistrant ainsi un recul de 4,3%, et ce suite au recul de l’investissement déclaré dans certaines régions, telles que Sfax, Jendouba, Sidi Bouzid, et Gabés.

Zones industrielles : Déblocage de 30 MD

Le ministre a indiqué, en outre, que l’agence foncière nationale a débloqué, en 2012, 30 millions de dinars pour l’implantation de nouvelles zones industrielles notamment dans les régions de développement régional, contre 16 millions de dinars débloqués en 2011. Et d’ajouter que malgré les difficultés, le ministère a achevé les travaux de 24 parmi 101 zones industrielles programmées.

Bien encore, durant l’année 2012, 64 parmi 94 zones industrielles ont été réaménagées par l’agence foncière industrielle, dont 23 zones implantées dans les régions de développement régional sur une superficie de 548 hectares et 41 autres zones industrielles dans le Grand Tunis et les zones côtières sur une superficie de 1325 hectares.

Deux nouvelles centrales électriques en juin 2013

Concernant le secteur de l’énergie et des mines, le ministre a déclaré que cette branche d’activité a connu une progression par rapport à l’année 2011, mais les résultats restent encore en deçà de ses niveaux antérieurs. C’est dans ce cadre que le ministre a déclaré qu’un appel d’offres a été lancé pour la réalisation de deux centrales électriques avec une capacité équivalente à 250 Mégawatts. Ces deux centrales seront prêtes en juin 2013.

La production du pétrole a accusé également une chute suite aux perturbations sociales, et l’insuffisance des puits, ce qui a alourdi la facture de l’énergie, selon le ministre.

Pour ce qui est du secteur des phosphates, il a souligné que la production a augmenté de 10% par rapport à l’année 2011. Les ventes locales des phosphates ont également enregistré une hausse de 47%, tandis que les exportations ont accusé une baisse de 46%.

Pas de danger sur le gaz de schiste

Revenant sur le sujet du gaz de schiste dont son exploitation en Tunisie a été à l’origine d’une grande polémique, le ministre a précisé qu’avec le progrès scientifique, il est tolérable aujourd’hui d’exploiter cette technique en Tunisie sans causer des dégâts. Et d’ajouter que le ministère de l’Industrie a créé une commission au sein de la direction générale du ministère afin de diagnostiquer et évaluer l’efficacité de cette technique d’exploration.

Il a précisé, en outre, que le gaz de schiste n’intéresse pas seulement la Tunisie mais aussi l’Algérie, la Libye et récemment la France.

Khadija Taboubi

par -
0
20 dossiers de corruption financière et administrative ont été relevés par le ministère de l’Industrie

20 dossiers de corruption financière et administrative ont été relevés par le ministère de l’Industrie, a indiqué Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie, lors d’un point de presse, tenu ce lundi, 18 février 2013, au siège du ministère.

Ces dossiers de corruption portent sur plusieurs entreprises à l’instar de la société de sucre de Béja et le groupement des conserves alimentaires ainsi que sur la Steg, la SNDP, la Stip, l’Etap, Tunac, la JICA, le CTMCCV, le CNCC et le CPG.

Les dossiers ont été déférés à la cour de discipline budgétaire et la commission supérieure pour le contrôle financier et administratif relevant de la présidence du gouvernement.

Ces dossiers ont été instruits suite à plus de 20 missions de contrôle effectuées durant l’année 2012.

par -
0
Le ministre de l’Industrie

Le ministre de l’Industrie, Mohamed Lamine Chakhari, a affirmé que le gouvernement ne cèdera pas les entreprises industrielles nationales en proie à d’énormes difficultés financières telles que l’usine de Cellulose, Al Fouladh et la STIP.

Cité par Al Jarida, il a ajouté que les investisseurs locaux et étrangers seront les bienvenus dans le cadre de partenariats pour aider ces entreprises à surmonter leurs difficultés et reprendre leur rythme de croissance.

Il a aussi précisé qu’il a été procédé à d’importants recrutements au sein de ces entreprises.

par -
0
Le ministre de l’Industrie

Le ministre de l’Industrie, Mohamed Lamine Chakhari, a déclaré en présidant l’atelier sur les Industries Mécaniques Electriques et Electroniques (IMEE) à l’occasion de la rencontre Tunisie-France organisée par l’UTICA à Tunis, Jeudi 29 que

Le ministère de l’Industrie œuvre pour la consolidation des entreprises industrielles et multiple les initiatives et les mesures pour soutenir les efforts pour promouvoir les secteurs porteurs, notamment celui des industries des industries mécaniques et électriques qui compte près de 900 entreprises, dont 40% sont totalement exportatrices est au centre de notre stratégie de redéploiement industriel, a déclaré le ministre Lamine Chakhari, lors de l’atelier sur les Industries Mécaniques Electriques et Electroniques (IMEE) à l’occasion de la rencontre Tunisie-France organisée par l’UTICA à Tunis.

En présence de nombreux chefs d’entreprises tunisiens et français , il a souligné , lors de la discussion d’un rapport sur le secteur présenté par Hichem Elloumi et Rabie Hamze, membre du MEDEF (patronat français) que la stratégie du ministère s’articule autour de trois axes à savoir « promouvoir les standards de qualité, améliorer la productivité et renforcer les arguments de compétitivité du secteur. »

Il a déclaré à cette occasion que le ministère de l’Industrie travaille en étroite collaboration avec les départements concernés en vue de mettre en place les synergies nécessaires « afin de faire du site d’El Mghira et le pole des Energies renouvelables de Borj Cedria une plateforme privilégiée pour le développement du secteur des industries électriques et mécaniques » lequel a-t-il ajouté constitue un secteur structurant pour l’activité industrielle de manière générale.

Le ministre a ajouté à cet effet que les négociations sont avancées avec les services concernés pour relier cette plateforme avec le port français de Saint Nazaire par voie maritime dont la fréquence serait fixée ultérieurement.

par -
0
«Neuf mois de prison ferme ont été prononcés

«Neuf mois de prison ferme ont été prononcés, lundi 4 juin 2012 par le Tribunal cantonal de Tunis, à l’encontre du fils du ministre actuel de l’Industrie (Mohamed Lamine Chakhari issu du mouvement Ennahdha) pour atteintes aux bonnes mœurs et violences ».

Etudiant dans une école d’aviation, le fils du ministre ne s’est pas présenté à l’audience et devrait interjeter appel du jugement, selon notre confrère qui précise que « l’affaire s’est déclenchée quand ce fils s’est attaqué à une étudiante de la faculté des sciences, amie de sa copine. Il l’a grossièrement insultée, traînée par les cheveux et l’a agressée physiquement en lui assenant des coups de poing, jusqu’à l’évanouissement. L’agresseur l’a défié en faisant valoir son impunité, étant le fils de ministre». La victime a dû être transportée aux urgences où il lui a été délivré un certificat de douze jours de repos. .

par -
0
La création des 45 zones industrielles prévues dans tout le pays est entravée

La création des 45 zones industrielles prévues dans tout le pays est entravée, essentiellement, par des problèmes fonciers, a indiqué Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’industrie. Ces problèmes, a-t-il dit, concernent la complexité des procédures relatives au changement de la vocation des terrains (agricole, forestier…), à celle industrielle.

Le ministre a indiqué, mercredi, dans sa réponse aux questions des constituants, que son département s’emploie, actuellement, à prendre les mesures nécessaires pour pallier ces problèmes. Une fois créées, ces zones porteront le nombre total des zones industrielles en Tunisie à 100, a précisé ML. Chakhari. Au sujet de l’élaboration d’études de faisabilité de l’extraction du phosphate dans la région d’El Djérid (Sud tunisien) par la Compagnie de Phosphate de Gafsa (CPG), le ministre a relevé que la CPG qui dispose d’une main d’œuvre qualifiée, est la partie la plus habilitée à effectuer ce genre d’études.

par -
0
«Nous œuvrerons à regagner la confiance des investisseurs tunisiens et étrangers et à stimuler les investissements dans les régions 

«Nous œuvrerons à regagner la confiance des investisseurs tunisiens et étrangers et à stimuler les investissements dans les régions intérieures et défavorisées», a annoncé Mohamed Lamine Chakhari, nouveau ministre de l’Industrie et du Commerce.

S’adressant aux journalistes, lors de la cérémonie d’installation dans ses nouvelles fonctions, tenue, mardi, au siège du ministère, a avancé que la priorité de la nouvelle équipe sera accordée au traitement des dossiers sociaux, au rétablissement de la confiance des investisseurs tant tunisiens qu’étrangers et à la stimulation des investissements dans les régions intérieures et défavorisées.

Il a appelé à mettre fin aux sit-in qui ont eu des répercussions négatives sur bon nombre de secteurs stratégiques, à l’instar du phosphate et des industries chimiques.

Pour sa part, son prédécesseur à l’industrie, Abdelaziz Rassaa a affirmé que la production de l’énergie en Tunisie a reculé de 10% en 2011. Il a tenu à préciser que le ministère de l’Industrie n’est pas parvenu à créer 23.000 nouveaux emplois industriels, en raison des conditions difficiles que le pays traverse depuis le 14 janvier 2011.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le ministère de la Défense Algérien a annoncé dans un communiqué rendu public, ce jeudi 19 janvier 2017, l’interpellation de deux « dangereux terroristes » à...

SPORT