Tags Posts tagged with "Mohamed Meddeb"

Mohamed Meddeb

par -
0

A propos du Centre national de renseignements, que le chef du gouvernement, Youssef Chahed, projette de mettre sur pied, Mohamed Meddeb, général à la retraite et ancien directeur de la direction générale de la sécurité militaire, a déclaré, sur Mosaïque FM, ce jeudi, que les ministères de la Défense, de l’Intérieur et des Affaires étrangères avaient des services de renseignement.

Il a par ailleurs déclaré, concernant l’assassinat de Mohamed Zouari, que les autorités tunisiennes ne disposaient pas des informations sur ses activités. «Cela a empêché aux services de sécurité de concentrer leurs efforts sur sa protection. Veiller sur tous les citoyens est impossible» matériellement, a-t-il indiqué.

«La décision du chef du gouvernement est nécessaire, mais c’est une réaction à chaud. Certes la mise en place d’un telle une structure est indispensable, on le sait depuis des années, mais le fait de réagir ainsi face aux affaires de défense et de sécurité n’est pas une bonne chose. En plus la création d’un service de renseignement requiert des années de travail. Il ne faut pas se jeter sur ce type de projet simplement parce qu’il y a eu un meurtre de ce genre».

L’ancien général a ajouté que la Tunisie est confrontée à des menaces régionales, notamment avec les évènements en Libye. Les organes de renseignement ne sont pas bien structurés en Tunisie et il n’y pas de coordination. Il faut confier à une seule structure la coordination avec l’étranger, suggère Meddeb.

Il a affirmé que le fait de mettre cette structure sous la tutelle de la présidence du gouvernement est un gage d’efficacité, mais que le principal est de regrouper des agents qui ont un vrai savoir-faire dans leur domaine.

Enfin il a confié que le service de sûreté de l’Etat aurait dû être réformé au lieu d’être dissolu au lendemain de la révolution…

par -
0
Mohamed Meddeb

Mohamed Meddeb, PDG fortement contesté pour sa gestion des ressources humaines des Radios publiques tunisiennes et dont la présence au sein de cette institution média stratégique fait partie des nominations à revoir par le chef du gouvernement, a vécu, ce matin du lundi 24 mars 2014, une journée cauchemardesque.

A l’entrée de l’Etablissement des radios sur l’Avenue de la Liberté, des dizaines de journalistes et employés, s’étaient rassemblés au milieu d’une grande couverture médiatique, revendiquant le départ de Meddeb aux cris de «Liberté pour les Radios». Fortement remontés contre une direction haïe et qui a fait du mal à l’information et à ses spécialistes, journalistes et employés de la première institution média du pays ont par la suite forcé l’entrée en scandant l’hymne national tunisien.

Rassemblés devant son bureau au second étage, les médias audiovisuels de tout le pays, ont pu voir tentes et matelas des employés faisant sit-in pacifique. Ils ont aussi été les témoins du refus de Meddeb, de rencontrer la presse. Le PDG des radios publiques était barricadé dans ses bureaux, verrouillés tous à clef et rameutant autour de lui tous les policiers de la place, alors que rien n’indiquait une situation de crainte quelconque. Il n’a voulu rencontrer la présidente du syndicat Néjiba Hamrouni qu’après l’intervention de la police. Hamrouni a, par ailleurs, indiqué que la présidence du Gouvernement avait déjà décidé de son départ et que celui-ci devrait intervenir d’ici la fin de la semaine.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le ministère des Mines et Hydrocarbures de Guinée équatoriale annonce avoir fait part de son intérêt pour rejoindre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

SPORT

0
Formation rentrante des aigles de Carthage qui affronteront leur homologue du Zimbabwe, lundi soir à partir de 20h00 au stade de l'amitié de Libreville,...