Tags Posts tagged with "Mohssen Ben Sassi"

Mohssen Ben Sassi

par -

Selon des commerçants de vêtements prêt-à-porter en Tunisie, le secteur de l’habillement souffre depuis des années de plusieurs problèmes suite à la prolifération du secteur de la friperie dans tous les gouvernorats du pays. Ce secteur, qui n’est pas bien structuré par les parties officielles concernées, a, selon leurs dires, un impact très négatif sur l’économie tunisienne, la promotion du produit local et sur la balance commerciale du secteur de l’habillement.

Mohssen Ben Sassi, président de la Chambre nationale du commerce des tissus et de prêt-à-porter relevant de l’UTICA, a déclaré ce mercredi 20 avril 2016 à Africanmanager que le secteur de la friperie en Tunisie (vente des vêtements usagés) échappe au contrôle des ministères du Commerce et des Finances.

Cela s’explique, selon lui, par le non-respect du quota d’importation de vêtements d’occasion qui a été fixé par les parties officielles concernées. Et d’ajouter que « les commerçants dudit secteur procèdent également à la vente de vêtements neufs déguisés en produits d’occasion, ce qui représente une menace pesant lourdement sur le secteur du prêt-à-porter tunisien », a-t-il dit.

Il a ajouté que de nombreux commerçants de différents gouvernorats ont mis la clé sous la porte étant donné que le secteur de la friperie est en plein essor et que le phénomène de la contrebande est en augmentation notable.

Vers la révision du cadre juridique régissant le secteur de la friperie

Le ministère des Finances, en collaboration avec le département du Commerce, avaient préparé un nouveau projet visant la révision du cadre juridique régissant le secteur de la friperie en Tunisie. Il s’agit, à titre d’exemple, d’intensifier les opérations de contrôle économique, financier et de lutter contre la contrebande au niveau des frontières tunisiennes. Il s’agit également de fixer des critères spécifiques pour l’octroi d’autorisations d’importation et de réviser les quotas alloués aux entrepôts industriels, sociétés, grossistes…

A noter que le secteur de la friperie connaît un réel engouement dans la majorité des villes tunisiennes, et 80% des citoyens s’approvisionnent sur le marché de la friperie. La Tunisie importe annuellement plus de 80 mille tonnes de vêtements usagés, qui sont ensuite ventilés sur plusieurs dépôts répartis sur tout le territoire national. Ce secteur emploie plus de 50 mille personnes et compte près de 51 dépôts industriels, tous partiellement ou totalement exportateurs, 321 grossistes et 11 000 détaillants, générant un chiffre d’affaires annuel de 88 millions de dinars…

par -
L'Etat

Mohssen Ben Sassi, président de la chambre nationale du commerce des tissus et de prêt-à-porter relevant de l’UTICA, a déclaré ce mercredi 20 avril 2016 à Africanmanager que le secteur de la friperie en Tunisie (vente des vêtements usagés) échappe au contrôle des ministères du Commerce et des Finances.

Cela s’explique, selon lui, par le non-respect du quota d’importation de vêtements d’occasion qui a été fixé par les parties officielles concernées.
Et d’ajouter que « les commerçants dudit secteur procèdent également à la vente de vêtements neufs déguisés en produitsd’occasion, ce qui représente une menace pesant lourdement sur le secteur du prêt-à-porter tunisien », a-t-il dit.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux