Tags Posts tagged with "Mokhtar Ben Nasr,"

Mokhtar Ben Nasr,

par -

Le colonel-major à la retraite Mokhtar Ben Nasr a affirmé dans une interview accordée, ce vendredi 16 septembre 2016, au quotidien Assabeh que « les services de renseignement constituent la colonne vertébrale de la souveraineté l’Etat. Ce système a été fortement touché depuis les événements du 14 janvier 2011, néanmoins il a regagné sa place et sa puissance. Il a également permis des opérations sécuritaires réussies en matière de démantèlement de nombreuses cellules terroristes dormantes dans diverses régions du pays », a-t-il dit.

par -

La fragilité de la situation politique à l’heure actuelle a ouvert la voie à de nouvelles attaques terroristes, a indiqué mercredi Mokhtar Ben Nasr, président du Centre tunisien des études de la sécurité globale. Pour lui, cette fragilité est due au temps qu’a pris la formation du nouveau gouvernement.

“Les terroristes avaient pourtant menacé de riposter après l’opération de Ben Guerdane et se préparaient pour une nouvelle opération jusqu’à ce qu’ils commettent leur forfait lundi dernier”, a-t-il dit dans une déclaration à l’agence TAP. L’attaque n’était pas réussie surtout que les terroristes projetaient la destruction totale du véhicule militaire blindé, a-t-il soutenu.

Lundi dernier, trois soldats ont trouvé la mort et neuf autres ont été blessés dans l’explosion de mines antichars au Mont Sammema dans le gouvernorat de Kasserine. Les militaires assuraient la protection des travaux d’asphaltage engagés sur les lieux lorsqu’ils ont été attaqués par des groupes terroristes.

Le président du Centre tunisien des études de la sécurité globale a souligné l’urgence de conjuguer les efforts et de rester vigilants “pour maîtriser le terrain” et combattre le terrorisme et la contrebande, faisant remarquer que la dernière attaque terroriste perpétrée lundi suggère l’existence d’un appui logistique et explique la coopération de certains contrebandiers avec ces terroristes.

Selon Ben Nasr, l’objectif des assaillants dans l’attaque de Jebel Semmama est de prouver leur existence en défiant les unités sécuritaires mais aussi d’intimider les ouvriers qui effectuaient les travaux d’asphaltage dans la région afin de les dissuader de continuer les travaux prévus pour faciliter les mouvements des unités de sécurité qui les traquent.

“La riposte des unités sécuritaires et militaires avait été rapide mais malheureusement trois soldats son morts”, a-t-il regretté, ajoutant que les unités avaient assuré la protection des ouvriers, évacué les lieux et pourchassé durant deux jours les terroristes avant de les neutraliser ce matin dans une opération anticipative grâce à des informations fournies par un citoyen.

Il a, à cette occasion, souligné l’importance du rôle des citoyens dans le combat contre le terrorisme.

Deux terroristes ont été abattus à la cité El Karma dans le gouvernorat de Kasserine, dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

Une opération sécuritaire anticipative a été lancée suite à des informations parvenues sur la présence d’éléments terroristes à la cité El Karma. Ces derniers projetaient de commettre des actes terroristes dans la région, souligne-t-on de même source.

Un civil a été mortellement touché par les tirs des terroristes et un agent a été blessé à la jambe lors de cette opération.

par -
Les éléments de l'Armée et de la Garde nationale ne cessent de payer cher la facture à travers les efforts inlassablement déployés pour parer à la menace terroriste. Après Bassem El Haj Yahia

Les éléments de l’Armée et de la Garde nationale ne cessent de payer cher la facture à travers les efforts inlassablement déployés pour parer à la menace terroriste. Après Bassem El Haj Yahia, l’agent de la Garde nationale amputé d’une jambe suite à l’explosion d’une mine anti-personnelle à Jebel Chaambi, un autre blessé dans l’explosion, aujourd’hui, d’une mine à Jebel Ouergha au Kef (nord-ouest), a subi une intervention chirurgicale au niveau de la jambe, et en a été amputé . Il s’agit de Mohammed al-Awadi, âgé de 20 ans, appartenant aux forces spéciales de l’Armée nationale. Ils viennent s’ajouter au grand nombre de blessés et de tués dans les opérations terroristes. Selon nos informations, plus de 38 soldats ont été tués dans des opérations terroristes.

Dans une déclaration à Africanmanager, Mokhtar Ben Nasr, ancien porte-parole de la Défense nationale, a précisé que les sécuritaires et les militaires payent la facture du terrorisme de par les missions qui leur sont assignées dans la défense de la patrie, et la lutte contre le terrorisme qui est une priorité nationale, soulignant que la police doit assurer la sécurité des personnes, des biens et des institutions, protéger le pays contre la menace extérieure et le terrorisme, lutter contre la criminalité organisée et maintenir l’ordre public.

Il a, en revanche, exprimé son étonnement quant à la réaction de certains membres des familles des blessés qui protestent actuellement devant l’hôpital régional d’El Kef : « On est dans une guerre. Certains vont mourir et d’autres seront blessés. Pourquoi protester ? Il faut être fier d’avoir défendu notre pays et non le contraire. C’est la mission qui est assignée au sécuritaire et au militaire », a-t-il dit.

Au sujet des développements de la situation en termes de lutte contre le terrorisme, Mokhtar Ben Nasr a fait remarquer que la Tunisie a bien avancé dans ce domaine et que plus de 900 affaires liées au terrorisme sont actuellement entre les mains de la justice. Et de préciser que les éléments des groupes terroristes retranchés dans les montagnes sont en train de reculer et de disparaître notamment après que leur réseau et l’infrastructure logistique ont été démantelés par les forces de l’ordre et les militaires.

Ila souligné que le ministère de l’Intérieur détient une liste des noms des personnes impliquées dans des attaques, tentatives terroristes ou ayant appartenu à des organisations terroristes et extrémistes. « Chaque fois que le ministère de l’Intérieur bouge, des terroristes sont arrêtés, des réseaux démantelés et des caches pour des terroristes détruites ».

S’agissant de l’âge des soldats qui a suscité une vive polémique au point que certains ont appelé à enrôler des moins jeunes dans les opérations terroristes eu égard de la difficulté de la mission, Ben Nasr a indiqué que toutes les armées dans le monde fixent à 20 ans le début du service militaire , âge auquel explique Ben Nasr, les éléments de l’armée permettent à celle-ci d’avoir plus d’énergie et de force pour bouger et réagir.

Les jeunes de cet âge sont aussi, selon lui, plus actifs que leurs aînés auxquels sont généralement confiées des missions de planification, d’organisation et de coordination.

Pour rappel, une mine artisanale a explosé durant la matinée de ce mardi, 1er juin 2014, à Jebel Ouergha faisant 6 blessés dans les rangs des agents de la Garde nationale et de l’Armée. Parmi les victimes, quatre sécuritaires sont blessés grièvement et la jambe de l’un des blessés a été amputée suite à une opération chirurgicale.

L’explosion a eu lieu suite à une opération sécuritaire en collaboration avec les militaires, à Jebel Ouergha, afin de traquer une cellule terroriste.

Kh.T

par -
L'ex porte-parole du ministère de la Défense

L’ex porte-parole du ministère de la Défense, Mokhtar Ben Nasr, a assuré que la situation au Lebel Chaâmbi est « sous contrôle », signalant, toutefois, que la bataille n’est toujours pas gagnée » .

Dans une déclaration à Jawhara fm, il a mis en garde contre les « cellules dormantes des groupes terroristes » qui peuvent entrer en action à tout moment.

Mokhtar Ben Nasr a assuré que les unités de l’armée au Mont Chaâmbi veulent « poursuivre leurs efforts », jusqu’à la réalisation des objectifs de leur mission.

par -
Le trafic d’armes est entièrement sous contrôle. C’est ce qu’a déclaré Mokhtar Ben Nasr

Le trafic d’armes est entièrement sous contrôle. C’est ce qu’a déclaré Mokhtar Ben Nasr, ancien porte-parole du ministère de la défense, au micro de Jawhara FM.

Ben Nasr a relevé lors d’une conférence autour de la lutte contre le terrorisme, que la Tunisie est capable de mettre fin à ce danger, s’il y a une volonté politique audacieuse qui implique tous les citoyens.

par -
Le Colonel a la retraite de l'Armée Nationale

Le Colonel a la retraite de l’Armée Nationale, Mokhtar Ben Nasr, a déclaré à Express FM qu’à chaque fois que le pays enregistre une amélioration de la situation politique et sécuritaire des troubles accompagnent surgissent dans le pays .

Il a ajouté que les assauts qui ont eu lieu dans les nuits précédentes et à la fin de la semaine, contre des établissements sécuritaires notamment des postes de police et d’autres établissements publics sont injustifiés et prouvent que certains s’opposent à l’intérêt du pays.

par -
L'ancien colonel -major à l'Armée nationale

L’ancien colonel -major à l’Armée nationale, Mokhtar Ben Nasr a indiqué que l’attentat suicide qui a eu lieu à Sousse est une nouvelle étape franchie par le terrorisme , qui prend cette fois les citoyens pour cible. L’objectif étant de lever la pression sur les groupes terroristes à Sidi Ali Ben Aoun.

Qualifiant ces actes de non professionnels , Mokhtar Ben Nasr estime toutefois que leurs répercussions sont graves car ils visent essentiellement le tourisme.

par -
Le porte-parole du ministère de la Défense nationale

Le porte-parole du ministère de la Défense nationale, le colonel-major Mokhtar Ben Nasr, a démenti les informations véhiculées par certains sites électorniques et selon lesquelles l’armée nationale aurait demandé à la communauté tunisienne en Libye de quitter le territoire libyen pour des motifs sécuritaires.

Le Colonel-major Ben Nasr a déclaré, jeudi après-midi, à l’agence TAP, que « ces informations sont infondées ».

Une information a circulé jeudi matin sur des sites électroniques tunisiens, pressant tous les Tunisiens résidant à Tripoli, en Libye, à quitter immédiatement ce pays pour se rendre au point frontalier tunisien le plus proche, les dissuadant de se rendre à l’aéroport de Tripoli qui, selon les auteurs de cette information, serait fermé en raison de l’insécurité.

La capitale libyenne, rappelle-t-on, avait été le théâtre d’accrochages dans le quartier de Salaheddine, suivies d’affrontements, mercredi soir, ayant fait 10 morts et plus de 100 blessés, selon un bilan du ministère de la Santé libyen.

par -
 Une mine a explosé à 4h00 du matin

Une mine a explosé à 4h00 du matin, au Mont Chaambi, sans faire de victime, a fait savoir le porte-parole du ministère de la défense, Colonel-major Mokhtar Ben Nasr , dans une déclaration à l’agence TAP.

Cette explosion s’est produite au passage d’un animal sauvage sur un sentier difficile d’accès, au Chaambi, loin de la zone de déploiement de l’armée et de la sûreté nationale, a précisé la même source .

par -
Le major Mokhtar Ben Nasr

Le major Mokhtar Ben Nasr, porte-parole officiel du ministère de la Défense, a confirmé qu’une mine a explosé, ce jeudi à l’aube, à l’aube, à Jebel Chaambi, dans le gouvernorat de Kasserine.

Ila précisé que la mine a explosé au passage d’un sanglier, au niveau d’une zone difficile d’accès, loin des positions des unités militaires et sécuritaires, sans causer des pertes humaines.

par -
Le major Mokhtar Ben Nasr

Le major Mokhtar Ben Nasr, porte-parole officiel du ministère de la Défense, a démenti les informations faisant état de plans pour la mise en place de cellules terroristes à Jebel Boukornine , à Hammam Lif et à Jendouba.

Dans une déclarations à Al Jarida, il a expliqué que ce qui a été dit , lors d’un débat, vendredi, sur Mosaïque fm, concernant le parallèle entre les événements de Soliman et de Boukornine d’une part, et ceux de Chaambi, d’autre part, a été mal compris , où il a été pourtant affirmé que les circonstances des uns et des autres sont incomparables.

Il est à rappeler que certaines sources médiatiques avaient indiqué que les groupes terroristes sont à la recherche de positions sûres et insoupçonnées pour entamer une nouvelle étape dans l’exécution de leur plan terroriste et la création de nouvelles cellules, projet catégoriquement démenti par le porte-parole officiel du ministère de la Défense.

par -
Le major Mokhtar Ben Nasr

Le major Mokhtar Ben Nasr, porte-parole officiel du ministère de la Défense, a annoncé la mise en place de points de contrôle et de check points dans la zone de Jebel Chammbi , dans le gouvernorat de Kasserine.

Dans une déclaration à Shems fm, il a fait part de vols de reconnaissance et de patrouilles terrestres en plus de véhicules militaires parcourant les pistes ouvertes pour identifier des mines et garantir le maximum de sécurité pour les militaires.

Ila indiqué que, en dépit d’une guerre contre un ennemi invisible, l’armée nationale est parvenue à localiser de nombreuses mines et à pourchasser les éléments retranchés et même d’en arrêter un grand nombre, faisant état de l’arrestation de 45 individus par les forces de sécurité en plus de deux autres , au cours des deux derniers jours.

Le major Ben Nasr a affirmé que l’armée tunisienne comme parmi les meilleures de la région, grâce aux compétences dont elle regorge pour ce qui est, notamment de la lutte contre le terrorisme.

par -
Le porte- parole du ministère de la Défense

Le porte- parole du ministère de la Défense, Mokhtar Ben Nasr , a déclaré, vendredi 7 juin 2013 , à Africanmanager que les cellules dormantes qui soutiennent les terroristes de Chaambi ,sont du ressort du ministère de l’Intérieur , et que le ministère de la défense est informé sur les positions des terroristes dans la région .

D’autre part, Mokhtar Ben Nasr a souligné ,vendredi 7 juin 2013 ,dans une déclaration à Mosaïque FM , que le moral des soldats est au plus haut car ils savent qu’il est de leur devoir de protéger la nation et les citoyens contre toute menace terroriste.

Il appelle ceux qui critiquent le rendement de l’Armée à se déplacer à Jebel Chaambi et voir les conditions difficiles dans lesquelles opèrent les soldats et les distances qu’ils parcourent tous les jours dans leur chasse aux terroristes.

par -
Réagissant aux déclarations de Mohamed Abbou réclamant un changement à la tete  de l’Armée nationale

Réagissant aux déclarations de Mohamed Abbou réclamant un changement à la tete de l’Armée nationale, Mokhtar Ben Nasr, porte parole du ministère de la Défense, a rappelé que l’Armée a toujours été neutre et indépendante politiquement et qu’il ne fallait pas s’immiscer dans ses affaires surtout, dans cette période difficile.

Pour ceux qui parlent des événements de Soliman en 2006, Mokhtar Ben Nasr, cité par Mosaïque fm, a affirmé que les conditions ont changé depuis 2006 et que l’Armée est présente sur plusieurs fronts actuellement, allant de la protection des institutions publiques, jusqu’aux les examens nationaux, en passant par la présence dans les rues tunisiennes. Mokhtar Ben Nasr rappelle aussi que l’Armée a conduit plusieurs opérations internationales avec les Nations Unies, qui étaient plus difficiles que ce qui se passe actuellement en Tunisie, et les a réussies ; pour cette raison il appelle les détracteurs de l’Armée à cesser leurs critiques.

Il a aussi déclaré que certains des habitants de la zone ont proposé leurs aides à l’Armée pour faciliter les missions des soldats alors que d’autres ne prennent en considération que leurs propres intérêts aux dépens de la sécurité d’autrui. Cependant, les opérations militaires se poursuivent jusqu’à l’éradication de la menace terroriste qui pèse sur la région, a-t-il affirmé.

par -
Le porte-parole officiel du ministère de la Défense

Le porte-parole officiel du ministère de la Défense, le colonel-major Mokhtar Ben Nasr, a démenti la mort d’un militaire, suite à l’explosion d’une 4ème mine à Jbel Chaaambi , durant les opération de ratissage et de déminage , confirmant cependant que deux militaires ont été blessés, dont l’un a eu la jambe amputée et l’autre touché aux yeux.

Ila précisé que les mines sont minutieusement dissimulées rendant impossible leur détection par des équipements techniques, ajoutant que les mines ont été fabriquées avec de l’ammonium .

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

En réponse à l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola déclarée en République démocratique du Congo (RDC) le 12 mai, la Commission européenne a mis à...

SPORT

Reseaux Sociaux