Tags Posts tagged with "mondial"

mondial

par -

Le Legatum Institute, un think tank basé à Londres, a livré lundi son indice annuel de prospérité mondiale, une énorme enquête qui classe ce qu’il appelle les pays les plus prospères au monde.

Pour ce faire, 89 critères ont été retenus, des  variables qui couvrent des indicateurs traditionnels tels que le produit intérieur brut par habitant et le nombre de personnes au  travail à temps plein, mais aussi des chiffres plus intéressants, tels que le nombre de serveurs Internet sécurisés dans un  pays  et comment les gens reposés se sentent au quotidien.

Les variables sont ensuite divisées en huit sous – indices: l’économie, l’esprit d’entreprise et l’opportunité de travail, la gouvernance, l’ éducation, la santé, la sécurité et la sécurité, la liberté personnelle et le capital social .

L’indice a examiné les 142 pays dans le monde qui ont les données les plus disponibles.  La Tunisie y figure à la 97ème place, classée 91ème en économie, 65ème  en esprit d’entreprise , 86ème en gouvernance et en éducation, 73ème en santé, 76ème sécurité, 118ème en liberté personnelle et 136ème en capital social.

Pour les scores, ils sont respectivement de -0.179 pour l’économie, 0.874 pour l’esprit d’entreprise, -1.226 pour la gouvernance, -0.27 pour l’éducation, 0. 403 pour la santé, -0.734 pour la sécurité, -1.603 pour la liberté personnelle et -3.079 pour le capital social.

Le TOP 10 de ce classement est constitué dans l’ordre de la Norvège qui est première dans la totalité des sous-indices, suivie de la Suisse, puis du Danemark, de la Nouvelle-Zélande, de la Suède, du Canada, de l’Australie, des Pays-Bas, de la Finlande et de l’Irlande.

Il est intéressant de noter que la France est 22ème dans ce classement et notre voisin Malte 23ème. Le premier pays arabe à y figurer est l’Etat des Emirats, classé 30ème, puis le Koweït (36ème), l’Arabie saoudite (42ème)…

Aux premières loges de l’Afrique !

A l’évidence, la Tunisie fait beaucoup mieux sur ce registre en Afrique, comme le montre l’étude  «Africa Prosperity Report 2016», menée par le même Legatum Institute, qui classe 38 pays africains en fonction de la prospérité qui y règne.  La Tunisie y est classée 6ème alors que l’Afrique du Sud reste le pays africain le plus prospère du continent.

Le classement est établi sur la base des niveaux de PIB par habitant ainsi que sur 89 facteurs regroupés comme dans le classement mondial en huit grandes catégories: l’économie, la présence d’opportunités d’entrepreneuriat, la gouvernance, l’éducation, la santé, la sécurité, la liberté personnelle et enfin le capital social. La catégorie «liberté personnelle» inclut, entre autres, la liberté d’expression et de conscience ainsi que la tolérance à l’égard les minorités.

Le top 10 des meilleurs pays pour le niveau élevé de leurs indices de prospérité en Afrique pour l’année 2016 comprend: l’Afrique du Sud pour la première place de ce classement, suivie du Botswana, du Maroc, de la Namibie, de l’Algérie, de la Tunisie, du Sénégal, du Rwanda, du Ghana, et du Burkina. Suivent dans l’ordre, le Kenya, le Bénin, l’Égypte, le Mali, la Zambie, et le Niger en seizième position.

Legatum Institute souligne, que le Rwanda a réalisé la plus forte progression par rapport à la précédente édition du classement grâce notamment aux réformes lancées dans le domaine du renforcement de l’Etat de droit et de la lutte contre la corruption.

Mais , globalement, le classement  démontre clairement  comment des décennies de croissance économique en Afrique ont échoué á créer des niveaux élevés de prospérité dans la plupart des pays du continent, sachant qu’il s’agit de savoir et déterminer  quel niveau de prospérité, les pays africains peuvent ou doivent espérer atteindre au regard du niveau de leur potentialités économiques et sociales et de leurs dotations naturelles.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux