Tags Posts tagged with "Mongi Marzoug, Tunisiana"

Mongi Marzoug, Tunisiana

par -
Le ministère des Technologies de l’Information et de la Communication a rejeté

Le ministère des Technologies de l’Information et de la Communication a rejeté, vendredi 20 avril 2012, l’offre financière de Tunisiana et ce, lors de l’ouverture en séance publique de l’offre financière afférente à l’appel d’offre international (AOI) pour l’attribution d’une licence pour l’installation et l’exploitation d’un réseau public de télécommunications mobiles de troisième génération. La décision de l’ouverture de l’offre financière a été prise après l’examen de l’offre technique de Tunisiana par la Commission de préparation de l’attribution de la licence en tant que soumissionnaire qualifié. Selon la Commission, l’offre technique de Tunisiana a dépassé les exigences minimales en termes de couverture et de qualité de services. Son plan d’affaires permettra aussi le développement du réseau fixe 3G dans toute la Tunisie et notamment dans les régions d’intérieur.

Analysée sous l’angle des chiffres, l’offre financière présentée par Tunisiana est d’environ 161 millions de dinars dont 36 millions de dinars sont alloués pour la téléphonie fixe et 125 MD pour le mobile. Un montant jugé insuffisant par Mongi Marzoug, ministre des Technologies de l’information et de la communication : « L’offre financière de Tunisiana est strictement inférieure à l’estimation de l’administration. Tunisiana doit revoir ses montants et avancer une nouvelle offre financière », a précisé le ministre. « Peut-être parce qu’il était le seul opérateur qui a présenté sa candidature pour cet AOI que Tunisiana a économisé dans son offre financière », a ajouté le ministre. En 2009, Orange Tunisie a postulé pour la même licence avec 137 millions d’euros et Tunisie Telecom avec 116 MD.

En effet, suite à l’appel d’offres lancé par le ministère des Technologies de l’Information et de la Communication, depuis le 9 février dernier, Tunisiana était le seul opérateur à y soumissionner. C’est le seul qui a répondu à cet appel d’offres. Orange et Ilyad ont retiré le cahier des charges mais ils n’ont pas déposé des offres. « On est certainement déçu mais on ne regarde pas le court terme. Notre offre technique a été vraiment très forte. Mais il n’empêche qu’on va revoir notre niveau d’investissement et présenter une nouvelle offre financière dans quelques jours», a indiqué le PDG de Tunisiana, Kenneth Cambell, dans une déclaration à africanamanager.

La valeur de la licence qui ne serait pas communiquée, selon le ministre, avant que Tunisiana dépose son nouvelle offre financière, a été fixée suite à une étude de benchmarking effectuée par l’instance nationale de télécommunications et revue par un comité d’experts de l’administration.

Présidé par Mongi Marzoug, la commission de préparation de l’attribution de la licence est composée de représentants de la Présidence du gouvernement, la Banque Centrale de Tunisie, les ministères des Technologies de l’information et de la communication, des Finances, de l’Investissement et de la Coopération internationale, du Développement régional et Planification ainsi que l’Agence nationale des fréquences et l’Instance nationale de télécommunications.

L’appel d’offres international (AOI) tend, en effet, à augmenter la concurrence dans le marché des télécommunications en Tunisie, surtout que des études menées par l’Instance nationale de télécommunication ont établi l’opportunité d’attribution d’une nouvelle licence (fixe et 3G) vu son impact positif sur la concurrence. L’octroi d’une 3ème licence fixe et 3G permettra également de diminuer la facture numérique régionale en améliorant la couverture, la qualité d’accès numérique et d’améliorer l’infrastructure des télécommunications en Tunisie et particulièrement dans les régions intérieures, et ce à travers des exigences techniques minimales qui ont été considérées au niveau du cahier des charges du dossier d’appel d’offres.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

SPORT