Tags Posts tagged with "Mongi Marzouk, Mohamed Ben Salem"

Mongi Marzouk, Mohamed Ben Salem

par -
 Ammar 404, de sinistre mémoire icône de la répression des internautes sous le régime déchu, est mort et enterré

 » Ammar 404, de sinistre mémoire icône de la répression des internautes sous le régime déchu, est mort et enterré », c’est ce qui a été annoncé par Mongi Marzouk, le ministre des Technologies de l’infirmation et de la communication, précisant que l’acte de décès aurait dû être le fait du gouvernement de Béji Caïd Essebssi, qui n’a pas fourni malheureusement les efforts nécessaires pour rompre avec ces funestes pratiques.

Intervenant, ce jeudi, à la rencontre périodique avec la presse, au siège de la présidence du gouvernement, le ministre a précisé que l’organisation du Forum national de la gouvernance de l’Internet est une grande opportunité pour jeter les bases réelles d’une nouvelle culture des TIC, fondée sur l’ouverture. Une culture qui garantira l’accès à l’information et aux sites.

Cette démarche ne peut que confirmer la ferme volonté du gouvernement d’enterrer « Ammar 404″ et de s’engager à assurer la liberté d’expression et la liberté d’accès à l’information. Mongi Marzouk a insisté dans ce cadre sur l’orientation du gouvernement d’aller de l’avant et de mettre en place des entreprises transparentes, qui respectent ces critères  » je vous assure qu’avec cet IGF, on annonce officiellement la mort de Ammar 404, il n’y a pas d’intention de revenir en arrière »

D’après lui, ceci passe réellement par la mise en place d’un cadre juridique efficace et adéquat qui réglemente l’Internet en Tunisie. Un cadre qui sera le point de départ vers l’instauration d’une entité qui renforcera la neutralité de l’Internet et contribuera à la mise en place d’institutions plus transparentes.

Le ministre, définissant la censure comme étant un acte d’empêcher l’accès aux informations et aux sites et le contrôle, considéré comme l’observation des mouvements de communication, a appelé pour que le contrôle soit cadré par la loi pour des raisons sécuritaires comme cela existe dans les pays développés.

La Tunisie adhère à la coalition Freedom Online

Sur un autre plan, le ministre a annoncé l’adhésion de la Tunisie à la coalition Freedom Online ». Il a fait observer que la coalition Freedom Online englobe les pays soutenant l’idéologie basée sur la préservation d’un réseau Internet libre et ouvert. La Tunisie sera donc le 3ème pays africain à rejoindre cette coalition qui compte actuellement 17 pays membres.

Mongi Marzouk a saisi cette occasion pour mettre en exergue « ICT 4all » que la Tunisie se propose d’organiser du 17 au 20 septembre, selon un nouveau format. Deux thèmes majeurs permanents vont marquer cette édition: SMSI, état des lieux en Afrique et dans le monde arabe: Quels acquis dans l’édification de la société de l’information et du savoir?

Le deuxième thème est relatif à la société de l’information et l’économie numérique. Ce volet permettra de consolider le centrage sur les TIC et leur rôle dans le développement et la transformation des avantages technologiques en retombées bénéfiques sur les plans économique, social et culturel.

Mohamed Ben Salem dément

De son côté, Mohamed Ben Salem, le ministre de l’Agriculture, a indiqué que de nouvelles mesures ont été prises, ce jeudi, lors d’une séance de travail tenue avec le chef du gouvernement pour réussir la nouvelle saison agricole et encourager l’investissement dans ce secteur, en particulier.

Il s’agit de soutenir les petits et moyens agriculteurs. Mohamed ben Salem a précisé dans ce cadre que la révision des critères d’octroi des crédits demeure nécessaire surtout qu’ils n’ont pas été revus, depuis 2004, ce qui a nui la capacité des agriculteurs à investir dans le secteur des céréales.

Aussi, les efforts se poursuivent actuellement dans l’objectif de programmer les crédits bancaires au profit des agriculteurs touchés pour les inondations durant la dernière année. Cela a amené le gouvernement à refinancer certaines associations particulièrement celles qui ont récupéré le remboursement. Pour rappel, il y avait des associations qui ont eu 80% de récupération. Un taux rassurant, d’après le ministre.

Loading the player …

jwplayer(« container »).setup({ flashplayer: « /jwplayer/player.swf », file: « /images/videos/papi.flv », height: 270, width: 480 });

 

Mieux encore, l’Etat va continuer à subventionner 50% du coût d’assurance en raison des réticences des agriculteurs surtout dans le secteur des grandes cultures. Mohamed Ben Salem a précisé dans ce contexte que le gouvernement s’oriente actuellement vers l’extension des secteurs pour que l’assurance englobe toutes les branches et toutes les cultures.

Evoquant les informations circulant ces derniers temps à propos de sa possession d’un ensemble des entreprises, le ministre de l’Agriculture a démenti ces rumeurs précisant qu’une conférence de presse sera tenue afin d’éclairer l’opinion publique sur cette question.

Dans une déclaration à Africanmanager, le ministre a affirmé qu’il est en train de vendre ses biens en France pour s’installer définitivement en Tunisie  » Je suis en train de régler mes affaires pour revenir en Tunisie. J’ai une forte volonté d’investir en Tunisie. Pour les entreprises, sujet d’actualité, je précise qu’il s’agit des petites entreprises avec des capitaux limités qui ne dépassent pas 1500 euros et dont certaines ont été dissoutes ».

Wiem Thebti

par -
 Ammar 404, de sinistre mémoire icône de la répression des internautes sous le régime déchu, est mort et enterré

 » Ammar 404, de sinistre mémoire icône de la répression des internautes sous le régime déchu, est mort et enterré », c’est ce qui a été annoncé par Mongi Marzouk, le ministre des Technologies de l’infirmation et de la communication, précisant que l’acte de décès aurait dû être le fait du gouvernement de Béji Caïd Essebssi, qui n’a pas fourni malheureusement les efforts nécessaires pour rompre avec ces funestes pratiques.

Intervenant, ce jeudi, à la rencontre périodique avec la presse, au siège de la présidence du gouvernement, le ministre a précisé que l’organisation du Forum national de la gouvernance de l’Internet est une grande opportunité pour jeter les bases réelles d’une nouvelle culture des TIC, fondée sur l’ouverture. Une culture qui garantira l’accès à l’information et aux sites.

Cette démarche ne peut que confirmer la ferme volonté du gouvernement d’enterrer « Ammar 404″ et de s’engager à assurer la liberté d’expression et la liberté d’accès à l’information. Mongi Marzouk a insisté dans ce cadre sur l’orientation du gouvernement d’aller de l’avant et de mettre en place des entreprises transparentes, qui respectent ces critères  » je vous assure qu’avec cet IGF, on annonce officiellement la mort de Ammar 404, il n’y a pas d’intention de revenir en arrière »

D’après lui, ceci passe réellement par la mise en place d’un cadre juridique efficace et adéquat qui réglemente l’Internet en Tunisie. Un cadre qui sera le point de départ vers l’instauration d’une entité qui renforcera la neutralité de l’Internet et contribuera à la mise en place d’institutions plus transparentes.

Le ministre, définissant la censure comme étant un acte d’empêcher l’accès aux informations et aux sites et le contrôle, considéré comme l’observation des mouvements de communication, a appelé pour que le contrôle soit cadré par la loi pour des raisons sécuritaires comme cela existe dans les pays développés.

La Tunisie adhère à la coalition Freedom Online

Sur un autre plan, le ministre a annoncé l’adhésion de la Tunisie à la coalition Freedom Online ». Il a fait observer que la coalition Freedom Online englobe les pays soutenant l’idéologie basée sur la préservation d’un réseau Internet libre et ouvert. La Tunisie sera donc le 3ème pays africain à rejoindre cette coalition qui compte actuellement 17 pays membres.

Mongi Marzouk a saisi cette occasion pour mettre en exergue « ICT 4all » que la Tunisie se propose d’organiser du 17 au 20 septembre, selon un nouveau format. Deux thèmes majeurs permanents vont marquer cette édition: SMSI, état des lieux en Afrique et dans le monde arabe: Quels acquis dans l’édification de la société de l’information et du savoir?

Le deuxième thème est relatif à la société de l’information et l’économie numérique. Ce volet permettra de consolider le centrage sur les TIC et leur rôle dans le développement et la transformation des avantages technologiques en retombées bénéfiques sur les plans économique, social et culturel.

Mohamed Ben Salem dément

De son côté, Mohamed Ben Salem, le ministre de l’Agriculture, a indiqué que de nouvelles mesures ont été prises, ce jeudi, lors d’une séance de travail tenue avec le chef du gouvernement pour réussir la nouvelle saison agricole et encourager l’investissement dans ce secteur, en particulier.

Il s’agit de soutenir les petits et moyens agriculteurs. Mohamed ben Salem a précisé dans ce cadre que la révision des critères d’octroi des crédits demeure nécessaire surtout qu’ils n’ont pas été revus, depuis 2004, ce qui a nui la capacité des agriculteurs à investir dans le secteur des céréales.

Aussi, les efforts se poursuivent actuellement dans l’objectif de programmer les crédits bancaires au profit des agriculteurs touchés pour les inondations durant la dernière année. Cela a amené le gouvernement à refinancer certaines associations particulièrement celles qui ont récupéré le remboursement. Pour rappel, il y avait des associations qui ont eu 80% de récupération. Un taux rassurant, d’après le ministre.

Loading the player …

jwplayer(« container »).setup({ flashplayer: « /jwplayer/player.swf », file: « /images/videos/papi.flv », height: 270, width: 480 });

 

Mieux encore, l’Etat va continuer à subventionner 50% du coût d’assurance en raison des réticences des agriculteurs surtout dans le secteur des grandes cultures. Mohamed Ben Salem a précisé dans ce contexte que le gouvernement s’oriente actuellement vers l’extension des secteurs pour que l’assurance englobe toutes les branches et toutes les cultures.

Evoquant les informations circulant ces derniers temps à propos de sa possession d’un ensemble des entreprises, le ministre de l’Agriculture a démenti ces rumeurs précisant qu’une conférence de presse sera tenue afin d’éclairer l’opinion publique sur cette question.

Dans une déclaration à Africanmanager, le ministre a affirmé qu’il est en train de vendre ses biens en France pour s’installer définitivement en Tunisie  » Je suis en train de régler mes affaires pour revenir en Tunisie. J’ai une forte volonté d’investir en Tunisie. Pour les entreprises, sujet d’actualité, je précise qu’il s’agit des petites entreprises avec des capitaux limités qui ne dépassent pas 1500 euros et dont certaines ont été dissoutes ».

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT