Tags Posts tagged with "Mongi Marzouk, Tunisie"

Mongi Marzouk, Tunisie

par -
0
Les nouvelles technologies de l’information et des communications (TIC) essentiellement l’Internet à haut débit

Les nouvelles technologies de l’information et des communications (TIC) essentiellement l’Internet à haut débit, demeurent pour l’ensemble des pays une nécessité afin de garantir les meilleures chances de négocier la révolution numérique. Bref, une opportunité porteuse de croissance.

Comme l’affirme Mongi Marzoug, ministre des Technologies de l’infirmation et de la Communication, l’accès au haut débit facilite l’instauration d’une économie moderne fondée sur des bases solides, des infrastructures adéquates qui pourraient assurer l’accès facile aux différents donnés : informations, images et aux vidéos

Intervenant, ce lundi 17 septembre, au forum régional arabe de développement du haut débit, le ministre précise que « L’internet haut débit en tant que base pour les technologies de l’information, contribue non seulement à la croissance mais aussi à la génération des nouvelles possibilités d’emploi». Il a ajouté que « les études réalisées ont démontré l’impact positif du haut débit sur les indicateurs de la croissance. « Chaque développement de 10 pour cent dans les réseaux haut débit génère une évolution de 1,3% au niveau du taux de croissance et une progression qui varie entre 2 et 3% en matière d’emploi. Encore plus, cette technologie a conduit au développement du marché, la diversité des offres de services ainsi qu’une baisse constante des prix »

D’ailleurs, plusieurs pays ont mis en place des structures pour renforcer le haut débit à l’instar de la France qui a consacré plus de 25 milliards d’euros sur une durée de 15 ans dans le but d’exploiter le réseau des fibres optiques afin de prendre un avantage global en productivité et en compétitivité à long terme », explique t-il.

Pour la Tunisie, la possibilité de développement est énorme. L’internet à haut débit pourrait jouer un rôle de plus en plus important en matière d’échange d’expériences et de savoirs. En effet, cette technologie offre aux citoyens la chance d’avoir un accès facile et direct aux informations. Chose qui contribuera au développement des applications, des contenus et des services par le biais du réseau des fibres optiques dans divers domaines économiques et sociaux.

D’après Mongi Marzoug, la Tunisie a besoin d’une politique innovante afin de répondre aux exigences de l’étape actuelle. Un politique qui sera capable d’encourager activement le développement du réseau des fibres optiques. Selon lui, ceci passe par la mise en place d’un cadre juridique favorisant l’investissement dans cette activité

Pour rappel, la Tunisie a mis en place un programme ambitieux dans le cadre d’un partenariat entre les différents intervenants afin de saisir les opportunités offertes.

Le haut débit pour relancer l’économie

L’utilisation efficace de haut débit peut aider le gouvernement tunisien à relancer la chaîne économique en la rendant plus transparente surtout dans cette conjoncture critique et incertaine. « Cette transformation exige l’instauration d’un climat de confiance basé sur des réponses réglementaires et politiques opportunes», a dit le ministre.

De toutes les façons, les possibilités de l’internet haut débit qui sont néanmoins, à l’heure actuelle, largement inexploitées, peuvent également être utilisées pour réaliser les objectifs fixés et assurer le développement souhaité. Un défi de taille certes, mais qui semble réalisable pour la Tunisie nouvelle, premier pays africain à surfer sur le Web, selon une étude réalisée par la World Wide Web Foundation.

Un défi majeur dans la mesure ou il activera ou donnera l’impulsion nécessaire pour certaines initiatives régionales en relation avec le développement des technologies de communication à l’instar du réseau maghrébin de télécommunications haut débit.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le député français Jean Glavany, ancien ministre de l’Agriculture et ex-directeur de cabinet du président François Mitterrand, a mis l'Assemblée nationale, et donc la...

SPORT