Tags Posts tagged with "Mongi Marzouk"

Mongi Marzouk

par -
Selon Mosaïque FM des nouvelles augmentations des prix du carburant ont été officiellement annoncées et ce à partir de mardi 04 novembre

Le ministre de l’Energie et des mines, Mongi Marzouk a annoncé lors d’un point de presse ce jeudi 14 juillet 2016 à la Kasbah, qu’après la mise en place du mécanisme de régulation des tarifs des produits pétroliers les tarifs du Gasoil et du Gasoil 50 ont été revus à la baisse.

En effet, le nouveau mécanisme a eu pour effet, une baisse de 60 millimes  du tarif du Gasoil et de 30 millimes du Gasoil 50 et une hausse de 40 millimes du tarif du super sans plomb.

par -

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mongi Marzouk, a fait savoir lors d’un point de presse ce jeudi 14 juillet 2016 à Tunis que la production du secteur des phosphates a baissé de 60% par rapport à l’année 2010, enregistrant ainsi des pertes estimées à plus de 5 millions de dinars.

Le ministre a toutefois indiqué que son département dès sa création a intensifié ses efforts pour que la production reprenne son rythme habituel et ce, en collaboration avec la CPG de Cafsa et le Groupe chimique tunisien à travers la réactivation des sociétés de l’environnement, la résolution des problèmes de la logistique dans les régions de l’intérieur et la lutte contre la corruption.

par -

Le ministre de l’Energie et des Mines, Monji Marzouk a annoncé que les contrats d’énergie paraîtront dans deux semaines.

Dans une déclaration à Shems Fm, en marge de sa visite ce mercredi 25 mai à Bizerte, Monji Marzouk a précisé que plusieurs contrats d’énergie sont déjà prêts et qu’une conférence de presse sera organisée dans deux semaines afin d’annoncer officiellement la publication de ces contrats.

Le ministre a dans le même contexte affirmé que tous les contrats d’énergie seront publiés sur les sites web du ministère et de la société tunisienne d’activités pétrolières (ETAP).

par -

Le ministère de l’énergie et des mines œuvre à moderniser la gestion administrative et juridique de la société d’environnement, plantation et jardinage relevant de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) qui, à l’instar du Groupement chimique tunisien (GCT), fait face actuellement à des difficultés financières.
Dans un communiqué publié, vendredi, le même département annonce qu’un conseil ministériel examinera les meilleurs moyens de garantir une adéquation entre les ressources naturelles de la société avec les programmes sectoriels des différents ministères et programmes des autorités régionales et locales.
La même source rappelle, dans le même cadre, que les propos du ministre de l’énergie et des mines Mongi Marzouk tenus, lors de la séance plénière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), organisée le 26 avril 2016, et relatifs au détachement de la Société d’environnement, plantation et jardinage de Gafsa de la CPG, «ne signifie pas l’arrêt de l’appui financier à cette dernière ».
Le ministère a, par ailleurs, réitéré sa volonté d’accepter les suggestions à même de dynamiser l’activité et d’organiser la gestion de la CPG, tout en préservant la pérennité et l’équilibre financier des deux sociétés (GCT et CPG). Ces deux sociétés font face à des difficultés financières en raison de la régression de la production et
la baisse des prix du phosphate sur le marché mondial, outre la hausse du coût de la masse salariale due aux recrutements.

TAP

par -
Le Plan Solaire Tunisien projette d'atteindre

Un mémorandum d’entente dans le domaine de l’énergie sera signé lundi 11 avril 2016 entre la Tunisie et Sierra Leone, indique un communiqué du ministère de l’Industrie dont une copie est parvenue à Africanmanager.

La convention sera signée au siège de la Steg entre le ministre de l’Industrie, des Énergies et des Mines Mongi Marzouk et Henry Macauley, ministre de l’Energie de la République de Sierra Leone, indique le même communiqué.

Rappelons que le ministre de l’Énergie de la République de Sierra Leone entamera une visite officielle en Tunisie du 10 au 4 avril courant. Il sera accompagné d’une délégation de haut niveau.

par -
La compagnie pétrolière Independent Resources a annoncé mardi qu’elle continue de progresser dans les négociations sur le contrat

« Les sociétés pétrolières sont prêtes à contribuer au développement, mais à condition de séparer leur activité économique de leur rôle social », estime le ministre de l’Energie et des Mines, Mongi Marzouk.

Le ministre s’est montré ferme tout en tenant à désamorcer  les fortes pressions exercées  depuis janvier 2011  sur les compagnies pétrolières étrangères qui continuent d’aligner  d’énormes pertes financières. Un constat a obligé plusieurs d’entre elles , dont notamment  « l’Eni », « Enquest » ou « Shell exploration » à quitter la Tunisie.

« Un tel constat ne peut qu’affecter la  production nationale d’hydrocarbures et surtout notre image de destination pour les investisseurs étrangers », a expliqué Mongi Marzouk dans une interview accordée à Africanmanager,  pointant du doigt la régression 9% de la production de pétrole en 2015 pour atteindre 2306Kt sans aboutir à aucune découverte en 2015.

« L’essentiel  est d’assurer un climat social favorable aux investisseurs étrangers tout en aidant les sociétés pétrolières installées en Tunisie à surmonter les difficultés », a encore souligné  le ministre.

Pour lui, il s’agit d’une démarche stratégique pour que les compagnies pétrolières puissent contribuer davantage dans le processus de développement. « Tout est possible, et ciffre à l’appui, l’Etap a dépensé environ 7.3 millions de dinars dans le domaine de la responsabilité sociétale ».

Révision en cours du code d’hydrocarbures

Le ministre de l’Energie et des mines a dans ce cadre signalé que la réalisation de cet objectif passe par un cadre réglementaire adéquat. Il a déjà fait état d’avancées dans la révision du code des hydrocarbures, qui  «  revêt une importance particulière pour être  en conformité avec la Constitution », a dit Marzouk tout en annonçant,  dans le même ordre d’idées , la réactivation de   la commission chargée de cette question au sein de son département pour l’accomplissement de cette mission, l’objectif étant d’instaurer la bonne gouvernance et la transparence dans le domaine énergétique.

Outre la révision du code en question, Marzouk a annoncé la mise en place de cinq commissions consultatives composées de 70 experts des secteurs public et privé. Ces commissions ont vocation à être consultées à propos du plan quinquennal de développement lié au développement des activités de différentes filières énergétiques.

Qu’en est-il du renouvellement de quelques permis de prospection ? Sur cette question, Mongi Marzouk a indiqué que son département est en train d’appliquer la loi d’autant plus tous les contrats sont publiés sur le site du ministère.

S’agissant de la demande de renouvellement de permis proposée par la société El Franig et la société française Bagel, il a noté que son département a envoyé les données économiques demandées par l’ARP dans l’attente de la prise de décision.

Il est à rappeler que le nombre de concessions d’exploitation d’hydrocarbures s’est élevé  à 55 en 2015. Ces permis sont détenus par 57 compagnies nationales et internationales.

S’agissant du nombre total des permis en cours de validité, il s’élève à   à 31 à fin décembre dernier dont 29 permis de recherche, 2 permis de prospection couvrant une superficie totale de 90073Km2 et 53 concessions d’exploitation dont 35 concessions en production.

Le dernier rapport de l’Observatoire National de l’Energie fait état de l’abandon de 6 permis à savoir le permis de recherche « Sidi Mansour », ou celui de « Tajerouine ».A cela s’ajoute l’annulation d’un autre permis de recherche, celui de  « Bazma » suite à la déclaration de faillite de la société qui s’est trouvée dans l’impossibilité d’honorer ses engagements.

par -
Réagissant aux critiques ciblant la création prochaine d’une nouvelle agence technique de communication

Réagissant aux critiques ciblant la création prochaine d’une nouvelle agence technique de communication, Mongi Marzouk, ministre des technologies de l’information et de la communication (TIC) a indiqué, lors de la rencontre périodique tenue ce mardi, que la Tunisie a besoin de protéger sa souveraineté comme c’est le cas dans les autres pays.

« En mettant en place une loi qui organise l’activité de l’internet en Tunisie, trois cadres essentiels vont être mis en place . Le premier organisera le champ d’activité de l’agence . A cela s’ajoute la création d’une commission du contrôle au niveau du pouvoir législatif ainsi que la mise en place d’une structure exécutive » a-t-il expliqué.

par -
Mongi Marzoug

Mongi Marzoug, Ministre des Technologies de l’Information et de la Communication, a effectué le jeudi 30 mai 2013 une visite au bureau de poste Tunis R P (Rue Charles de Gaulle), où il a constaté le fonctionnement normal de l’activité des agents de guichets, tout en prenant connaissance des différents services offerts aux citoyens.

le ministre a discuté avec le personnel du bureau, et les a remerciés pour leur « patriotisme et leur sens de responsabilité envers leur institution », et les a assuré de l’engagement du ministère à préserver ce secteur dynamique et d’œuvrer à le développer d’avantage.

Il a précisé, dans ce contexte, que la cession des services de base de la poste est une ligne rouge pour le ministère, contrairement à ce qu’on prétend.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux