Tags Posts tagged with "Mongi Rahoui, Habib Ellouze, ,"

Mongi Rahoui, Habib Ellouze, ,

par -
Le substitut du procureur de la République au tribunal de première instance de Tunis a entendu

Le substitut du procureur de la République au tribunal de première instance de Tunis a entendu, lundi, le député Mongi Rahoui au sujet de la plainte qu’il avait déposée contre le dirigeant au mouvement Ennahdha, Habib Ellouze qui l’avait accusé d’aversion envers l’islam.

Ila affirmé, dans des déclarations à la presse, qu’il a retiré sa plainte contre son collègue à l’ANC , estimant qu’il ne s’agit pas d’un différend personnel mais d’une question qui concerne la sécurité publique.

par -
Le paroxysme a été vite atteint

Le paroxysme a été vite atteint ,lors de cette séance plénière de dimanche matin, à l’assemblée nationale constituante . L’émotion était grande , lorsque le député Mongi Rahoui, offusqué par les accusations directes proférées à son encontre par Habib Ellouze le traitant d’ennemi de l’islam , avait pris la parole pour rétorquer aussi vivement : « Je suis musulman, ma mère est musulmane, mon père est musulman, mon grand-père est musulman et ma femme est musulmane et je suis menacé de mort » , avant d’ajouter que sa femme et son fils qui est en période d’examens ont quitté la maison familiale pour des raisons de sécurité , et que sa fille toute petite n’arrive pas à supporter cette situation .

Cette déclaration pathétique a ému les députés, et en guise de réaction politique immédiate, le Groupe démocratique, le CPR, Ettakatol et Wafa ont demandé à la présidence de l’ANC de prendre les mesures juridiques nécessaires et de porter plainte contre le député d’Ennahdha, Habib Ellouze.

Ali Bechrifa, a affirmé que, suite à une réunion, il a été décidé que Habib Ellouze présente des excuses écrites et qu’il quitte la plénière d’aujourd’hui.

En effet, le député d’Ennahdha, Habib Ellouze a qualifié , en pleine séance plénière, Rahoui d’ennemi de l’islam .Il a , dans un premier temps, rejeté les propos de Mongi Rahoui , mais a fini par présenter, après moult tergiversations, ses excuses au député Watad et aux autres députés de l’ANC pour les propos proférés contre le dirigeant du Front Populaire.

Cette concession a été faite par Ellouze après que le mouvement Ennahdha s’est désolidarisé de lui. Le parti islamiste a assuré, dans un communiqué publié dimanche après-midi, que les accusations lancées par Habib Ellouze contre Monji Rahoui, ne représentent nullement la position du parti qui ne les partage pas.

Le communiqué a appelé , par ailleurs , les députés à se concentrer sur les priorités du pays et à éviter de créer des tensions inutiles.

Dans son intervention faite à l’ANC , le président du groupe parlementaire d’Ennahdha, Sahbi Atig, a souligné que toute déclaration visant à diviser la société n’implique que son auteur, et appelé tous les députés de l’ANC à éviter tout ce qui risque d’entraver l’avancement du processus constituant .

La députée nahdhaouie , Yamina Zoghlami, s’est démarquée , elle aussi , des propos de Habib Ellouze les qualifiant de  » catastrophiques », et la députée Souad Abderrahim a vivement critiqué les propos incriminés en signifiant son rejet total de ce genre de déclarations .

Mongi Rahoui a assuré qu’il a reçu des informations indiquant qu’il fait objet d’un plan de liquidation physique dans les 48 prochaines heures . Intervenant sur Mosaïque Fm, il a noté que ces informations viennent suite aux déclarations de Habib Ellouze le qualifiant d’ennemi de l’islam.

Le parti Watad a publié , dimanche après-midi , un communiqué dans lequel il a affirmé qu’Ennadha sera dorénavant responsable de tout ce qui peut attenter à l’intégrité physique de Mongi Rahoui , et rappelé que le même Habib Ellouze avait incité à l’assassinat de Chokri Belaid , selon les termes du communiqué . Le Watad a souligné qu’il dispose d’informations sérieuses indiquant qu’il y a un plan d’assassinat visant Mongi Rahoui .

Le même communiqué met le ministère de l’Intérieur devant ses responsabilité pour garantir la sécurité du député Rahoui , appelant le ministère Public à engager les poursuites contre ceux qui s’emploient à émettre ce genre de Fatwas , et le Président de l’ANC à prendre les mesures qui s’imposent contre le député Habib Ellouze .

Aboussaoud Hmidi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

SPORT