Tags Posts tagged with "Monoprix"

Monoprix

par -

La chaîne de grande distribution Monoprix vient de s’enrichir d’un nouveau né avec l’ouverture de son premier magasin à Gabès ce samedi 25 Février 2017. La dynamique enseigne gérée par la Société Nouvelle Maison de la Ville de Tunis (SNMVT) confirme encore une fois son engagement de proximité envers ses clients.
Situé dans une zone stratégique (Rue SlahEddin Al Ayoubi), le nouveau magasin Monoprix à Gabès offre toutes les garanties d’un espace commercial digne des plus grandes enseignes.
S’étalant sur une superficie de 1745 m2, et grâce à ses 45 collaborateurs, Monoprix Gabès est conçu pour répondre à tous les besoins du quotidien,le magasin propose une panoplie de produits minutieusement sélectionnés. Les clients pourront succomber-aux délices des produits alimentaires répondant aux critères rigoureux de l’enseigne, aux dernières tendances de la beauté ainsi qu’aux must des produits maison/loisirs.

A travers cette nouvelle ouverture, Monoprix consolide ses ambitions d’expansion sur tout le territoire tunisien de se rapprocher de ses consommateurs et s’engager à leur service . Comme elle confirme son engagement citoyen dans la création d’emploi.

par -

Le chiffre d’affaires TTC du 4éme trimestre 2016 de la SNMVT, propriétaire de la marque Monoprix et cotée en bourse, a progressé de +5.22% par rapport au 4ème trimestre 2015.

Cette performance a permis de rattraper le retard de chiffre d’affaires enregistré au cours du premier semestre, pour finir l’année avec une croissance annuelle positive de 0.2%.

Au cours de l’année 2016, la SNMVT a procédé à l’ouverture de 5 magasins à Sidi Hssine le 18/01/2016, à la Soukra Square le 27/02/2016, à Ksar Helal le 30/04/2016 à Mahdia le 28/05/2016 et au Bardo Lehnaya le 02/06/2016.

Cinq magasins ont par contre été définitivement abandonnés (El Ahmadi, région Bizerte, Denden, Jerba Houmet Souk et Chihia), les magasins Feryana, Redaief et Mateur demeurent fermés.

Le magasin de Jerba Houmet Souk et le magasin de Chihia ont été fermés respectivement à la fin du mois d’août et au début du mois de novembre pour des raisons de rentabilité. Les charges du personnel au 31/12/2016 tiennent compte des nouvelles ouvertures ainsi que des nouveaux avantages conclus lors des dernières négociations sociales sectorielles.

par -

Fadhel Kraïem a pris ses fonctions à Monoprix en mars 2016 avec deux priorités. D’abord maîtriser les charges et ensuite ramener le chiffre d’affaire vers la croissance. Il y a quelques jours, il tenait sa première communication financière, avec l’ingrate tâche d’expliquer aux intermédiaires boursiers le déficit inédit de l’entreprise, une première dans les annales de cette entreprise cotée. En effet, les états financiers intermédiaires du 1er semestre 2016 font apparaître un total bilan de 240,468.510 MDT et un résultat déficitaire de 1, 185.872 MDT.

Contre un total produit d’exploitation de 261,3 MDT, l’entreprise enregistrait des charges d’exploitation dépassant les 262,6 MDT. Sa trésorerie reste cependant positive de plus de 1,456 MDT en fin de période. La société a aussi subi un contrôle fiscal approfondi, au titre des exercices 2011 à 2014. Elle a adressé en janvier 2016 et en août 2016 son opposition à certains éléments de redressement. Cependant, une provision d’un montant de 810 MD a été constatée depuis 2015 pour tenir compte des éléments de redressement jugés fondés par la société.

  • Le programme de transformation et de restructuration «SNMVT2020».

Pour expliquer le déficit semestriel, Fadhel Kraïem évoque d’abord la conjoncture générale du marché de la distribution dont il dit qu’elle est «sous pression, d’abord du fait de la situation de crise de l’économie nationale qui impacte le pouvoir d’achat du citoyen et partant de toutes les sociétés commerciales». Le DG de Monoprix n’oublie pas de pointer du doigt «le commerce parallèle et la rude concurrence avec certains opérateurs du commerce non structuré». Et d’ajouter que «ce résultat du 1er semestre 2016 n’est pas intrinsèque, mais celui d’une tendance observée depuis 3 ans».

Et lorsqu’il se résout à évoquer les causes endogènes de ce déficit, F. Kraïem évoque «des problématiques d’efficacité opérationnelle et de productivité, sur lesquelles nous sommes en train de travailler et qui vont, nous l’espérons, inverser la tendance». Il rappelle aussi qu’il met en place, depuis son entrée à Monoprix qui l’avait débauché chez Tunisie Télécom, un plan de transformation et de redressement, validé par le Conseil d’Administration et qui devrait être sa marque de fabrique et sa touche chez le leader du secteur de la distribution.

Ce plan de transformation a déjà ramené 6 nouveaux directeurs, dont il dira que c’est autant de «sang neuf» dans l’entreprise au niveau des finances, des ressources humaines, du marketing, achat, systèmes d’information et performance et qualité, une sorte de «tour de contrôle qui va piloter le plan de transformation», dira aussi Fadhel Kraïem. Cela sans compter l’ancien directeur de Monoprix France, venu prêter main forte à cette nouvelle équipe de la SNMVT (Société Nouvelle Maison De La Ville De Tunis). «Ce plan vise d’abord l’amélioration de notre performance, en plus d’un programme de développement, déjà entamé cette année et qui va continuer jusqu’à 2020», précise à cet effet le DG de Monoprix.

  • Investir plus, mais avec une recherche de la meilleure rentabilité

 Certes, l’entreprise a définitivement abandonné 4 magasins (El Ahmadi, région Bizerte, Denden et Djerba Houmet Souk), les magasins Feryana, Redeyef et Mateur demeurent fermés, en plus du magasin de «Djerba Houmet Souk [qui] a été fermé à la fin du mois d’aout pour des raisons de rentabilité», pouvait-on lire dans le bilan du 1er semestre. Mais il y a aussi de nouvelles ouvertures. Entre janvier et juin de cette année, la chaîne a ouvert 5 nouveaux points de vente, à Sidi Hassine, La Soukra, Ksar Helal, Mahdia et Le Bardo, ce qui indique une continuité de la politique d’expansion, mais avec un meilleur redéploiement basé sur la recherche de la meilleure rentabilité. «Monoprix a fait le choix de l’investissement, du développement et de la croissance sur tout le territoire tunisien, avec 7 ouvertures en moyenne par an. Pour les cas de Chihiya à Sfax et le magasin de Djerba, ils ont été fermés après une longue observation de leur rentabilité, impactée par leurs mauvais emplacements et nous sommes déjà à la recherche de meilleurs emplacements dans ces régions et voulons doubler l’espace de vente, comme nous comptons le faire à Sfax avec la 2ème partie de Sfax Center qui sera prête d’ici le début 2017», explique Kraïem, qui assure que «ce n’est, en aucun cas, un signe de réduction de notre réseau ou de désinvestissement. On a commis des erreurs par le passé et on est en train de les corriger», précise-t-il encore.

Malgré cette explication, de ce qui s’avère n’être qu’un incident de parcours et le dommage collatéral d’un plan de transformation et de redressement, Fadhel Kraïem reste optimiste et confiant, même à court terme. «D’ici la fin de l’année, le résultat va aller vers l’équilibre et nous finirons l’exercice 2016 avec un résultat équilibré. Nous avons, de plus, observé quelques signes positifs dans la croissance du chiffre d’affaire, avec une tendance assez encourageante pour les 3 derniers mois de l’année qui nous met en confiance», rassure ainsi le DG de la SNMVT.

 

par -

« C’est pour la première fois de son histoire que Monoprix enregistre un résultat négatif, reflétant l’ampleur des difficultés exogènes et endogènes rencontrées par l’entreprise ». C’est avec ces propos que le directeur général de la chaîne de grande distribution Monoprix, Fadhel Kraiem, a ouvert la communication financière de la société, qui s’est tenue ce jeudi 24 novembre 2016 à la Bourse de Tunis. Une situation qui s’explique, selon lui, par le contexte général du pays et la crise du secteur de la distribution en Tunisie qui vit, depuis la Révolution, des moments très difficiles. « Le contexte économique n’a pas évolué par rapport au début de cette année : Croissance faible, dépréciation du dinar, économie parallèle non maîtrisée et une concurrence déloyale forte », a-t-il ajouté.

Le DG de Monoprix a, dans le même contexte, indiqué que depuis l’année 2013, le rythme de croissance des charges d’exploitation de la société, et plus particulièrement de la masse salariale, est supérieur à celui du chiffre d’affaires. C’est dans cette optique que 2016 a été, selon lui, inscrite l’année de la transformation. « C’est à partir de cette année là que nous avons fixés un ensemble d’objectifs bien déterminés, dont principalement la maîtrise des charges et la reprise du chiffre d’affaires et la croissance », a indiqué Fadhel Kraiem. Il a fait savoir que ce plan de transformation a été défini et validé par le conseil d’administration de Monoprix afin de revenir à des fondamentaux de gestion et de redresser, dans la durée, la situation financière de l’entreprise.

En revanche, afin de sécuriser le déploiement de la nouvelle stratégie, Monoprix n’est pas resté les bras croisé, il a procédé au renforcement de son équipe managériale par l’intégration de nouveaux profils et la mise en place d’un système de gouvernance adopté aux enjeux de transformation. D’autres initiatives stratégiques ont été déjà entamées et vont se poursuivre pour les années prochaines. Il s’agit, selon lui, du lancement d’une démarche qualité orientée vers le client, une nouvelle définition des assourdissements et la mise en avant du concept « place de marché » : offre de services élargie sur les produits frais.

S’agissant de son réseau, le DG de l’enseigne a annoncé que que les deux magasins de Monoprix à Djerba et Sfax seront définitivement fermés. À Djerba, la fermeture a eu déjà lieu alors qu’à Sfax, le processus est en cours. Il a fait savoir à ce propos que la société a déjà procédé à plusieurs fermetures, notamment suite aux événements violents et troubles qui ont suivi la Révolution, mais ces deux nouvelles fermetures s’inscrivent dans le business plan de Monoprix visant à garantir une meilleure orientation des magasins et maîtriser l’activité opérationnelle de la gestion des magasins. « Il faut bien choisir l’endroit où on s’implante », a-t-il dit.

S’agissant des nouvelles ouvertures, Kraiem a précisé que Monoprix ouvrira d’ici la fin de l’année en cours deux nouveaux points de vente, un à Gabes et l’autre à Zaghouan. Pour l’année prochaine, la société table sur l’ouverture de 5 nouveaux points de vente et la rénovation de 5 autres. Au total 7 nouveaux points de vente occupant près de  5000m2 ont vu le jour durant l’année 2016.

Évoquant les perspectives, il a indiqué que la société veut également, durant cette année, maintenir le niveau de marge, maîtriser les charges et la masse salariale, améliorer le résultat d’exploitation et les bénéfices et corriger, entre autres, les erreurs commises auparavant, selon ses dires.
Malgré ce contexte très difficile, Kraiem s’est dit optimiste par rapport à l’avenir de cette entreprise, soulignant que des signes de reprise ont été constatés au niveau du CA appuyé par les nouvelles ouvertures. « 2016 est l’année du début de la transformation, ses retombées seront ressenties en grande partie en 2017, et pleinement à partir de 2018 ».

Interrogé sur l’internationalisation, Fadhel Kraem a fait remarquer que l’enseigne ne peut pas actuellement donner l’exemple ailleurs : « On ne peut pas s’attaquer à l’international et donner l’exemple alors qu’on n’a pas pu le faire en Tunisie suite aux difficultés que traverse notre pays », a-t-il dit.

Il a toutefois indiqué, dans le même contexte, que la mise en place de la stratégie de Monoprix à l’international, surtout l’Afrique, est possible à partir du deuxième semestre de l’année 2017.

Et pour conclure, il a indiqué que l’effort se concentre actuellement pour maîtriser l’évolution de l’effectif à travers la normalisation des taux d’encadrement et la réduction des frais de fonctionnement et moyens généraux (sous traitances, telecom, location..), la promotion et la mobilité interne sur la base de critères de mérite et de performance, la définition d’un nouveau système de motivation adapté aux fonctions commerciales à partir de 2017, le développement de la communication interne à travers la création du centre de formation interne pour les différents métiers de la grande distribution. D’autres chantiers seront lancés dans les semaines à venir.

par -

Interrogé sur l’internationalisation, le directeur général de la chaîne de grande distribution Monoprix, Fadhel Kraem, a fait remarquer que l’enseigne n’est pas en mesure actuellement de donner l’exemple ailleurs. « On ne peut pas s’attaquer à l’international et donner l’exemple alors qu’on n’a pas pu le faire en Tunisie suite aux difficultés que traverse notre pays », a-t-il dit.

Il a toutefois indiqué, dans le même contexte, que la mise en place de la stratégie de Monoprix à l’international, surtout l’Afrique, est possible à partir du deuxième semestre de l’année 2017.

par -
La société Monoprix a tenu

Le directeur général de la chaîne de grande distribution Monoprix, Fadhel Kraiem, a affirmé, lors de la communication financière de la société qui se tient actuellement au siège de la bourse de Tunis, que la marque table sur un chiffre d’affaires en progression de 10% en 2017.

Il a par ailleurs indiqué que la société veut également, durant cette année, maintenir le niveau de marge, maîtriser les charges et la masse salariale, améliorer le résultat d’exploitation et les bénéfices et corriger, entre autres, les erreurs commises auparavant, selon ses dires.

S’agissant des nouvelles ouvertures, Kraiem a précisé que Monoprix ouvrira d’ici la fin de l’année en cours deux nouveaux points de vente, un à Gabes et l’autre à Zaghouan. Pour l’année prochaine, la société table sur l’ouverture de 5 nouveaux points de vente et la rénovation de 5 autres.

par -

Le directeur général de la chaîne de grande distribution Monoprix, Fadhel Kraem, a affirmé, lors de la communication financière de Monoprix qui se tient actuellement au siège de la bourse de Tunis que les deux magasins du groupe à Djerba et Sfax seront définitivement fermés. À Djerba, la fermeture a déjà eu lieu alors qu’à Sfax, le processus est en cours.

Il a par ailleurs fait savoir que la société a déjà procédé à plusieurs fermetures, notamment suite aux événements violents et troubles qui ont suivi la Révolution, mais ces deux nouvelles fermetures s’inscrivent dans le business plan de Monoprix visant à garantir une meilleure orientation des magasins et maîtriser l’activité opérationnelle de la gestion des magasins. « Il faut bien choisir l’endroit où on s’implante », a-t-il dit.

En outre, Fadhel Kraiem a indiqué que d’autres magasins se trouvent également devant plusieurs difficultés financières, mais qu’il faut quand même leur donner la chance de reprendre et de poursuivre normalement leurs activités.

par -

Les états financiers de la Société nouvelle maison de la ville de Tunis, Monoprix, montrent un résultat net déficitaire de 1,185 million de dinars (MD), à la fin du premier semestre de 2016, contre un bénéfice net de 2,726 MD durant la même période l’an dernier.

Monoprix explique ces mauvais chiffres par un repli de -2,8% des revenus semestriels de la société, pour s’établir à 255,8 MD contre 263,2 MD en 2015, alors que les charges d’exploitation sont presque restées au même niveau, 262,6 MD.
Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que le résultat d’exploitation de la période soit déficitaire de 1,343 MD contre un résultat excédentaire de 5,4 MD au premier semestre de l’an dernier. Dure dure l’année 2016 pour Monoprix…

par -

Le directeur général de Monoprix, Fadhel Kraiem, a annoncé lors de la communication financière de la société, qui a eu lieu récemment à la Bourse de Tunis, que malgré un contexte difficile, le chiffre d’affaires TTC de la société s’est établi à 555 222 KDT en 2015 contre 531 055 KDT en 2014, soit une augmentation de 4,6%.
Il a par ailleurs affirmé que la société s’est trouvée en 2015 devant plusieurs difficultés dues principalement à la dépréciation du dinar et une concurrence de plus en plus forte suite à l’émergence de nouvelles enseignes sous forme de supérettes.

Monoprix a également réussi à faire progresser sa marge nette, qui s’est établie à 17,94%, soit plus 95 points de base en comparaison avec celle de 2014.
Quant aux charges d’exploitation, une hausse de 11% a été enregistrée, principalement au niveau des postes de charges du personnel (+14%) et des dotations aux amortissements et provisions (+22%) suite à l’effet « année pleine » des ouvertures courant 2014. Cela s’est traduit par une légère baisse du résultat d’exploitation (-3.4%) mais une nette amélioration de l’EBITDA (+11,5%).

Le résultat net de l’exercice est passé de 10,107 millions de dinars (MD) en 2014 à 4,735 MD en 2015 du fait que celui de 2014 comportait des remontées importantes de résultats cumulés des filiales
Au niveau du consolidé, l’amélioration de l’EBITDA est de +2.5% et le résultat net global est passé de 2,431 MD à 3,993 MD, enregistrant une évolution de 64%.
Le DG de Monoprix a ajouté que l’année 2015 est marquée par un environnement sécuritaire tendu et une économie affaiblie suite aux trois attentats terroristes qui ont secoué le pays (Bardo, Sousse, Tunis Mohamed V), ont mis à genou le secteur du tourisme et ont fragilisé davantage l’économie du pays.
Durant cette période, les consommateurs se sont confrontés à un pouvoir d’achat affaibli et une incertitude quant à l’avenir. La crise du secteur du tourisme, un des premiers employeurs du pays, contribue largement à cette situation.
Une économie parallèle non maîtrisée, une concurrence de plus en plus forte, l’émergence de nouvelles enseignes et une dépréciation du dinar ont également été des facteurs handicapants pour Monoprix.

Face à cette situation, Fadhel Kraiem a annoncé que le groupe a opté pour une politique commerciale prudente qui a permis de consolider son activité et préserver sa rentabilité. Les principales initiatives entreprises dans ce sens sont la maîtrise du mix produit afin de favoriser les produits à forte valeur ajoutée (textile, ménage…). Le patron de Monoprix a dans ce sens annoncé le lancement d’un programme d’efficacité opérationnelle visant des gains de productivité et une réduction des charges d’exploitation (économie d’énergie, sous-traitance…). Les résultats de ce programme seront perceptibles en 2016

S’agissant des perspectives, Fadhel Kraiem a annoncé l’introduction de nouveaux concepts promotionnels, la mise en place d’un plan de développement des ressources humaines dont l’objectif est de mobiliser et motiver le personnel
La stratégie de Monoprix est également basée sur la promotion de la mobilité interne afin de maîtriser l’évolution de la masse salariale (affectation dans les nouveaux magasins) et l’amélioration du niveau de la trésorerie à travers la cession d’actifs immobiliers non stratégiques et le renforcement du recouvrement contentieux et une meilleure maîtrise du niveau des stocks.

S’agissant du plan de développement de la société, Fadhel Kaiem a indiqué qu’un plan d’actions visant à améliorer l’expérience client dans les magasins sera lancé ; il couvre l’ensemble des aspects accueil client, produits, politique tarifaire et services.
Fadhel Kraiem a également annoncé la mise en place d’une nouvelle stratégie de communication.
soucieuse de développer la responsabilité sociétale de l’entreprise. C’est ce qui explique la création de la fondation Monoprix. Cette fondation engagera l’entreprise dans une démarche de responsabilité sociale de proximité avec comme champs d’actions prioritaires l’éducation, l’environnement, la santé et le bien-être des populations.

par -

Soucieuse d’asseoir la responsabilité sociétale de l’entreprise, la société Monoprix vient de lancer la création de la fondation Monoprix. C’est ce qu’a annoncé le directeur général de Monoprix lors de la communication financière de la société, qui se tient actuellement à la Bourse de Tunis.

Cette Fondation engagera l’entreprise dans une démarche de responsabilité sociale de proximité avec comme champs d’actions prioritaires l’éducation, l’environnement, la santé et le bien-être des populations.

par -
La société Monoprix a tenu

Le directeur général de Monoprix, Fadhek Kraiem, a précisé lors de la communication financière de la société, qui se tient actuellement à la Bourse de Tunis, que le développement à l’international de l’enseigne Monoprix est un potentiel fort, notamment en ce qui concerne les marchés algérien et marocain, mais que l’aventure ne sera pas tentée à court terme.

Il a dans le même contexte indiqué que la priorité est de faire de Monoprix un champion national, faisant remarquer que ces deux marchés, marocain et algérien, ne sont exploitables qu’à moyen terme (au moins 5 ans).

par -

Le directeur général de Monoprix a annoncé lors de la communication financière de la société, qui se tient actuellement à la Bourse de Tunis, que le résultat net de Monoprix pour l’exercice 2015 est passé de 10,107 millions de dinars (MD) en 2014 à 4,735 MD en 2015 du fait que celui de 2014 comportait des remontées importantes de résultats cumulés des filiales.

Il a ajouté qu’au niveau consolidé, l’amélioration de l’EBITDA est de +2.5% et le résultat net global est passé de 2,431 MD à 3,993 MD, enregistrant une évolution de 64%.

Quant aux charges d’exploitation, une hausse de 11% a été enregistrée, principalement au niveau des postes de charges du personnel (+14%) et des dotations aux amortissements et provisions (+22%) suite à l’effet « année pleine » des ouvertures courant 2014.

Cela s’est traduit par une légère baisse du résultat d’exploitation (-3.4%) mais une nette amélioration de l’EBITDA (+11.5%).

par -

Le directeur général de Monoprix, Fadhel Kraiem, a indiqué lors de la communication financière de la société qui se tient actuellement à la Bourse de Tunis que malgré un contexte difficile, le chiffre d’affaires TTC de la société s’est établi à 555, 222 millions de dinars (MD) en 2015 contre 531, 055 MD en 2014, soit une augmentation de 4,6%.
Il a par ailleurs affirmé que la société s’est trouvée en 2015 devant plusieurs difficultés dues principalement à la dépréciation du dinar et une concurrence de plus en plus forte suite à l’émergence de nouvelles enseignes sous forme de supérettes.

par -

Le directeur général de la société Monoprix, Fadhel Kraiem, a affirmé lors de la communication financière de l’enseigne qui se tient actuellement à la Bourse de Tunis que le programme de développement de Monoprix en Libye a été gelé et tout le personnel tunisien a été rapatrié.
Fadhel Kraiem a dans le même cadre indiqué que toute l’activité en Libye est provisoirement à l’arrêt depuis janvier 2015, et cela en raison de la détérioration des conditions sécuritaires que connait ce pays depuis la Révolution.

par -
L’athlète Habiba Ghribi commence à se retrouver.Elle vient de terminer le 3000m steeple au meeting de Stockholm en deuxième position

L’enseigne Monoprix Tunisie et la championne tunisienne Habiba Ghribi ont signé vendredi 13 mai 2016 dans les locaux de Monoprix à la Charguia 1, un accord de partenariat et de sponsoring à long terme. Un partenariat placé sous la bannière de la promotion du bien-être au quotidien.
En vertu de cet accord, Monoprix s’engage à apporter son soutien et ses encouragements à notre championne nationale Habiba Ghribi, tout en l’accompagnant dans sa participation aux compétitions sportives et notamment les jeux olympiques de Rio 2016.

Ce partenariat s’inscrit dans une nouvelle stratégie de sponsoring de Monoprix Tunisie. «Nous sommes fiers de concrétiser notre soutien à notre championne Habiba Ghribi et aux valeurs d’excellence portées par le sport de haut niveau, nous l’encourageons tous et lui souhaitons beaucoup de succès pour les JO de Rio 2016», a déclaré Fadhel Kraiem, Directeur Général de Monoprix Tunisie.

Pour sa part, Habiba Ghribi a affirmé :«Je me félicite de cette nouvelle alliance que j’espère fructueuse pour les deux parties. J’ai également l’intime conviction que les valeurs d’excellence communes au monde du sport de haut niveau et à celui de l’entreprise nous permettront d’accomplir de belles choses ensemble.»

par -

La chaîne de distribution Monoprix (SNMVT) a clôturé le 1er trimestre de l’exercice 2016, par un CA (Chiffre d’affaires) TTC qui a régressé de 3.69 % par rapport à la même période en 2015. Au cours du 1ér trimestre 2016, la SNMVT a procédé à l’ouverture de 2 magasins à Sidi Hssine et à la  Soukra Square. Deux magasins ont été définitivement abandonnés (régions Bizerte et Denden), les magasins El Ahmadi, Feryana, Rdaief et Mateur demeurent fermés. Les charges du personnel au 31/03/2016 sont passées de 9,7 à 10,4 MDT, mais tiennent compte de nouveaux avantages conclus lors des dernières négociations sociales sectorielles

par -

La Société Nouvelle Maison de la Ville de Tunis (Monoprix) porte à la connaissance de ses actionnaires que son conseil d’administration, réuni le 1er mars 2016, a accepté la démission de Mr. Adel Ayed, Directeur Général de la société et lui donne quitus pour sa gestion antérieure. Le Conseil d’Administration de la SNMVT décide de nommer Mohamed Fadhel KRAIEM en tant que nouveau Directeur Général et ceci à partir du 1er mars 2016. Le nouveau DG de Monoprix était jusque là DGA de l’opérateur historique Tunisie Télécom. Il entame ainsi un nouveau challenge dans un des plus importants groupes tunisien et dans une autre branche de la même activité de distribution, mais cette fois de la grande distribution.

par -

C’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse que  le nouveau magasin Monoprix  de la Soukra a été inauguré, samedi 27 janvier, confirmant ainsi l’engagement de proximité de Monoprix avec  ses clients.

Situé au centre Square dans une zone stratégique et très fréquentée, le nouveau magasin Monoprix offre toutes les garanties d’un espace commercial digne des plus célèbres enseignes.

A l’occasion de cette nouvelle ouverture, Adel Ayed, directeur général de la Société Nouvelle Maison de la Ville de Tunis (SNMVT), qui gère Monoprix, n’a pas manqué d’exprimer sa fierté : « Aujourd’hui, nous sommes très satisfaits de pouvoir offrir cet espace à nos clients de La Soukra. Après l’inauguration, en janvier dernier, de Monoprix Sidi Hassine et Monoprix Soukra en février, nous poursuivons  tout au long de cette année notre programme de développement avec d’autres ouvertures. Toujours dans le souci d’être plus proche de nos clients… », a-t-il précisé.

Il a par ailleurs indiqué dans une déclaration à Africanmanager que les dernières années ont été un peu plus difficiles pour Monoprix et le secteur de la distribution en général, en rapport avec les changements dans le pays.  Pour ce qui est 2016, Adel Ayed a assuré que le groupe projette ouvrir plusieurs magasins Monoprix contre un seul magasin ouvert durant l’année 2015.

De son côté, Imed Bouassida,  directeur commercial de Monoprix s’est félicité de l’ouverture de ce nouveau magasin très attendu par les habitants de la Soukra.

Il a précisé dans une déclaration à Africanmanager que ce nouveau magasin a été créé avec de nouveaux concepts et 300m2 ont été alloués à la confection et au textile. Ce nouvel espace porte  aussi  les nouvelles tendances de maquillage avec l’introduction d’une nouvelle marque à savoir « Monop make Up », la marque qui s’affiche  parmi les grandes marques internationales, selon ses dires.

S’agissant des projections pour l’année 2016 en termes d’investissement, Imed Bouassida nous a indiqué que Monoprix veut faire de 2016 une année très riche en ouvertures. « notre programme de développement se poursuivra avec d’autres ouvertures tout au long de l’année », a-t-il dit..

Il a ajouté que cet espace qui a nécessité des investissements de plus de 3 millions de dinars, accueillera pas moins de 2000 clients par jour.

Etabli sur une superficie de 1500 m2, et grâce à ses 72 collaborateurs, Monoprix Soukra est un magasin de dernière génération où le confort s’allie à la convivialité. Le magasin offre une gamme diversifiée et complète de produits au quotidien, combinant  qualité et accessibilité, qui plongent le consommateur dans un univers de confiance, de « fraîcheur », mais aussi de saveurs.

Conçu pour répondre à tous les besoins du quotidien, Monoprix La Soukra propose une panoplie de produits minutieusement sélectionnés. Les clients pourront succomber aux délices des produits alimentaires répondant aux critères rigoureux de l’enseigne, aux dernières tendances de la mode et de la beauté ainsi qu’aux must des produits maison/loisirs.

Avec plus de 4 000 employés et plus de 80 points de vente répartis sur tout le territoire national, l’enseigne Monoprix, leader dans le secteur, vient donc d’ajouter une nouvelle corde à son arc déjà bien garni et si réputé auprès des consommateurs pour la qualité de ses produits et la fraîcheur des produits du marché.

par -

En Tunisie, les deux mastodontes de la distribution restent le Magasin général du groupe Bayahi et Monoprix du groupe Mabrouk. Les deux entreprises qui ont presque le même nombre de points de vente (un total de plus de 160 magasins), font travailler à eux deux  presque sept mille employés et réalisent un chiffre d’affaires de plus de 1400 MDT. Les deux sont présents dans presque toute la chaîne de distribution. Le groupe Bayahi attend cependant encore l’autorisation du ministère du Commerce pour son hyper Auchan, une marque qui  détient déjà 10 % de la société Med Invest Company, propriétaire de MG, qui reste leader du secteur.

Le chiffre d’affaires HT à la fin du 4ème trimestre 2015 de MG, a enregistré une évolution d’environ 1,74% par rapport à celui affiché à la même période de l’exercice précédent. Les charges du personnel du 4ème trimestre 2015 ont enregistré une diminution de 7,34 % par rapport à celles constatées au cours du 4ème trimestre de l’année. Le ratio masse salariale trimestrielle rapportée au CA trimestriel passe de 7,52 % en 2014 à 6,85% en 2015.

Le nombre de points de vente est passé de 82 unités à la fin du 4ème trimestre 2014 à 81 unités à la fin du 4ème trimestre 2015, et ce suite à l’ouverture de MG Médenine et MG Intilika et la fermeture de MG Charguia et Batam Tej Marhaba et MG Bab El Fella. MG Rue Ghana a été incendié fin décembre 2014, des dégâts ont engendré des pertes d’actifs et d’exploitation. Ces pertes sont couvertes par les contrats d’assurance souscrits par la société. Ce magasin demeure fermé.

dc144

Chez Monoprix qui dispose d’autant de points de vente, sinon plus (84) que son concurrent (81), c’est pourtant une charge nettement moins importante du personnel et c’est aussi un chiffre d’affaires nettement inférieur. Le CA TTC de l’année est actuellement estimé à 555,2 MDT contre plus de 834,5 MDT pour son concurrent.

Au 4ème trimestre 2015, le chiffre d’affaires a régressé de 5.4% par rapport à la même période en 2014. La marge nette annuelle est passée de 16.99% en 2014 à 18.17% en 2015, soit une amélioration de 1,18 point. Les effectifs des trois magasins «Mercure Market» qui sont une des dernières acquisitions du groupe, soit 310 salariés, ont été intégrés aux effectifs de SNMVT depuis le 1er janvier 2015. Les produits financiers au dernier trimestre 2015 résultent de la plus-value de cession des titres HLC. En 2014, il s’agissait de dividendes intergroupe. Le délai de règlement fournisseur est stable, à 62 jours.

dc14444

Tout comme MG qui avait racheté Batam et Promogro, cet autre leader de la grande distribution en Tunisie qu’est Monoprix avait racheté la chaîne de supermarchés Touta, avant de devenir l’actionnaire majoritaire de la société exploitant l’enseigne Mercure Market. Le secteur de la grande distribution est appelé, très prochainement, à évoluer en nombre, surtout du côté des hypermarchés. Le chef du gouvernement tunisien compte en effet sur ce secteur pour répondre à la demande pressante d’emplois. Le 28 janvier devant les députés de l’ARP, Habib Essid annonçait qu’il «s’est mis d’accord avec la présidente de l’UTICA, Wided Bouchamaoui, sur la création de cinquante mille nouveaux postes d’emploi dans les centres commerciaux qui ont eu leurs autorisations dernièrement (Voir la liste).

par -
Le Conseil d’Administration de la Société Nouvelle Maison de la Ville de Tunis (S.N.M.V.T) – Monoprix

Le Conseil d’Administration de la Société Nouvelle Maison de la Ville de Tunis (S.N.M.V.T) – Monoprix, réuni, le lundi 14 avril 2014, a arrêté les comptes de la société au 31/12/2013, dégageant un résultat de 9 486 753DT, décidé de convoquer une Assemblée Générale ordinaire le 30 mai 2014, et de lui proposer la distribution d’un dividende de six cent millimes (0,600dt) par action.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

La compagnie aérienne Air France met le paquet sur le Maroc. Dimanche 26 mars 2017, une nouvelle ligne entre les aéroports Paris-Charles-de-Gaulle et Marrakech...