Tags Posts tagged with "Moody, économie tunisienne,"

Moody, économie tunisienne,

par -
0
Alors que le climat politique en Tunisie s'est amélioré depuis la promulgation de la Constitution

Alors que le climat politique en Tunisie s’est amélioré depuis la promulgation de la Constitution, en janvier 2014, et la formation du gouvernement de transition de Mehdi Jomaa , les répercussions fiscales , celles externes du printemps arabe et la perte de compétitivité au cours des dernières années continuent de se faire sentir sur l’économie du pays, indique Moody ‘s Investors . En outre, le récent attentat terroriste visant le ministre tunisien de l’Intérieur fait l’effet d’un rappel de la persistance de risques de sécurité en Tunisie.

Ces points de vue ont été exposés dans l’analyse de crédit que Moody vient de publier sur le gouvernement de la Tunisie, document en dit un peu plus sur le profil de crédit du pays en termes de puissance économique, de solidité des institutions, de solidité financière et d’exposition au risque de la conjoncture, c’est-à-dire les quatre principaux facteurs d’analyse sur lesquels est basée la méthodologie de Moody’s dans la notation souveraine. Le rapport de l’agence de notation est une mise à jour annuelle sur les marchés et ne constitue pas une action de notation, précise-t-elle.

Les points forts du crédit de la Tunisie se déclinent dans une classe moyenne importante et bien éduquée, et une économie relativement diversifiée. Par ailleurs, Moody s’attend à ce que la reprise économique s’accélère dans le courant de l’année, alors que la demande extérieure en provenance de l’UE et la confiance des investisseurs se renforcent parallèlement à la poursuite de la transition démocratique du pays à la faveur des élections législatives et présidentielles qui se tiendront cette année ou l’année prochaine. Ses fortes relations avec l’UE et la communauté internationale des donateurs doivent soutenir le pays par le biais de la garantie du financement nécessaire pour éviter une répétition du manque de liquidités externes enregistré au 4ème trimestre 2013 sous l’effet de l’impasse politique et du processus de réforme alors au point mort. Cependant, le processus de prise de décision qui s’éternise est de nature à augmenter le risque de retards dans le programme de réformes dont les programmes multilatéraux de financement sont tributaires.

Les défis liés au crédit du souverain tiennent aux persistantes préoccupations en matière de sécurité, à cause notamment des infiltrations à partir de la Libye voisine, et de la persistance d’un chômage élevé, en particulier parmi les jeunes diplômés. En outre, les reports de paiements à partir de 2013 et la nécessité d’une recapitalisation du secteur bancaire cette année pèseront sur l’équilibre budgétaire et augmenteront les besoins d’emprunt du gouvernement. En outre, les niveaux élevés des subventions à l’énergie affectent à la fois les comptes budgétaires et extérieurs, soulignant le cas de la réforme des subventions engagée cette année par le gouvernement dans le cadre de l’Accord de confirmation du FMI signé, en juin 2013.

La perspective de la note de la dette souveraine de la Tunisie est négative. Moody peut changer la perspective de la note de négative à stable si : ( 1 ) il ya une réduction permanente de l’incertitude politique , soutenue par un rééquilibrage dans les comptes budgétaires et extérieurs ; et / ou ( 2 ) si la mise en œuvre du programme de réforme soutenu par le FMI favorise l’activité d’investissement , rétablit l’accès au crédit et à une croissance économique inclusive .

D’autre part, Moody envisagerait de dégrader la note de la Tunisie en cas de résurgence de l’instabilité politique ou en cas d’une nouvelle baisse importante des réserves en devises, dans le contexte d’une détérioration soutenue des soldes budgétaires et extérieurs.

par -
0
Alors que le climat politique en Tunisie s'est amélioré depuis la promulgation de la Constitution

Alors que le climat politique en Tunisie s’est amélioré depuis la promulgation de la Constitution, en janvier 2014, et la formation du gouvernement de transition de Mehdi Jomaa , les répercussions fiscales , celles externes du printemps arabe et la perte de compétitivité au cours des dernières années continuent de se faire sentir sur l’économie du pays, indique Moody ‘s Investors . En outre, le récent attentat terroriste visant le ministre tunisien de l’Intérieur fait l’effet d’un rappel de la persistance de risques de sécurité en Tunisie.

Ces points de vue ont été exposés dans l’analyse de crédit que Moody vient de publier sur le gouvernement de la Tunisie, document en dit un peu plus sur le profil de crédit du pays en termes de puissance économique, de solidité des institutions, de solidité financière et d’exposition au risque de la conjoncture, c’est-à-dire les quatre principaux facteurs d’analyse sur lesquels est basée la méthodologie de Moody’s dans la notation souveraine. Le rapport de l’agence de notation est une mise à jour annuelle sur les marchés et ne constitue pas une action de notation, précise-t-elle.

Les points forts du crédit de la Tunisie se déclinent dans une classe moyenne importante et bien éduquée, et une économie relativement diversifiée. Par ailleurs, Moody s’attend à ce que la reprise économique s’accélère dans le courant de l’année, alors que la demande extérieure en provenance de l’UE et la confiance des investisseurs se renforcent parallèlement à la poursuite de la transition démocratique du pays à la faveur des élections législatives et présidentielles qui se tiendront cette année ou l’année prochaine. Ses fortes relations avec l’UE et la communauté internationale des donateurs doivent soutenir le pays par le biais de la garantie du financement nécessaire pour éviter une répétition du manque de liquidités externes enregistré au 4ème trimestre 2013 sous l’effet de l’impasse politique et du processus de réforme alors au point mort. Cependant, le processus de prise de décision qui s’éternise est de nature à augmenter le risque de retards dans le programme de réformes dont les programmes multilatéraux de financement sont tributaires.

Les défis liés au crédit du souverain tiennent aux persistantes préoccupations en matière de sécurité, à cause notamment des infiltrations à partir de la Libye voisine, et de la persistance d’un chômage élevé, en particulier parmi les jeunes diplômés. En outre, les reports de paiements à partir de 2013 et la nécessité d’une recapitalisation du secteur bancaire cette année pèseront sur l’équilibre budgétaire et augmenteront les besoins d’emprunt du gouvernement. En outre, les niveaux élevés des subventions à l’énergie affectent à la fois les comptes budgétaires et extérieurs, soulignant le cas de la réforme des subventions engagée cette année par le gouvernement dans le cadre de l’Accord de confirmation du FMI signé, en juin 2013.

La perspective de la note de la dette souveraine de la Tunisie est négative. Moody peut changer la perspective de la note de négative à stable si : ( 1 ) il ya une réduction permanente de l’incertitude politique , soutenue par un rééquilibrage dans les comptes budgétaires et extérieurs ; et / ou ( 2 ) si la mise en œuvre du programme de réforme soutenu par le FMI favorise l’activité d’investissement , rétablit l’accès au crédit et à une croissance économique inclusive .

D’autre part, Moody envisagerait de dégrader la note de la Tunisie en cas de résurgence de l’instabilité politique ou en cas d’une nouvelle baisse importante des réserves en devises, dans le contexte d’une détérioration soutenue des soldes budgétaires et extérieurs.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le ministère des Mines et Hydrocarbures de Guinée équatoriale annonce avoir fait part de son intérêt pour rejoindre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

SPORT

0
Formation rentrante des aigles de Carthage qui affronteront leur homologue du Zimbabwe, lundi soir à partir de 20h00 au stade de l'amitié de Libreville,...