Tags Posts tagged with "mortalité routière"

mortalité routière

par -

Les routes tunisiennes font des morts, beaucoup de morts. Beaucoup trop. Au quotidien, des jeunes à la fleur de l’âge sont fauchés par des conducteurs soit trop imprudents, soit trop portés sur la vitesse, soit sous l’emprise de l’alcool. L’étude du cabinet de Consulting Targa nous aide à voir plus clair dans ce dramatique problème de société, en mettant des chiffres et des données précises sur ces centaines de morts violentes qu’on pourrait aisément éviter.

D’abord quelques indications effroyables : La route ôte la vie en moyenne à 1485 personnes par an en Tunisie, ce qui fait 4 morts par jour. Dans le classement des pays du monde en termes de mortalité routière, établi par le cabinet de Consulting Targa, la Tunisie est située à la 138ème place sur 180 pays en termes de mortalité routière. L’étude ne s’arrête pas là, elle décrit avec force détails le taux, la progression et les causes de ces tragédies en Tunisie, en comparant les données avec celles d’autres pays du monde.

La Tunisie affiche un taux de 24,5% de mortalité routière par habitant. C’est sans commune mesure avec des pays tels que la France (5%) ou le Canada (6%). Mais la Tunisie a des résultats nettement meilleurs que son voisin libyen, qui a un taux affolant de 73, 5%. Mais on peut difficilement trouver un quelconque motif de gloire dans une telle comparaison quand on sait l’état des institutions en Libye et le chaos qui y règne.

Petit bémol néanmoins, mais alors tout petit : Le nombre de morts sur les routes reste relativement stable en Tunisie, on a même noté un recul important par rapport aux hécatombes de l’année 2012.

Quelques précisions importantes

C’est le gouvernorat de Kairouan qui occupe la première place du podium, si on peut parler ainsi, des accidents de la route, avec 0,44% du taux national, vient ensuite Medenine (0,40%), puis Zaghounan (0,38 %).

C’est en mai de l’an dernier qu’on a enregistré le pic de chocs sur la route, mais le mois le plus mortel a été juillet, avec 163 décès, d’après les dernières statistiques de 2015.

Quant à la tranche horaire où se produisent le plus d’accidents mortels, c’est de 16h à 22h. En 2015, plus de 500 personnes ont perdu la vie dans cette fourchette.

S’agissant des causes des accidents, l’étude de Targa consult nous apprend que le premier facteur de chocs mortels est la traversée de la route, puis la distraction et l’inattention des conducteurs, et enfin l’excès de vitesse, lequel cause le plus de morts.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Le 29 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies votera une résolution sur le possible renouvellement du mandat de la Mission de l’Organisation...

SPORT