Tags Posts tagged with "moutons"

moutons

par -
0

Les agents de la brigade des recherches et des investigations relevant du district de la Garde nationale de la Manouba ont démantelé un réseau spécialisé dans le vol des moutons, composé de six personnes. Deux ont été arrêtées alors que quatre autres sont toujours en état de fuite et font l’objet d’avis de recherche, rapporte la TAP.

A noter que ce réseau était impliqué dans le vol de plus de 150 moutons à Tebourba, Betane, Mornaguia, Oued Ellil à la Manouba, Naâssène et Mhamdia dans le gouvernorat de Ben Arous.

par -
0

Le directeur régional du commerce à Béja, Kais Yazidi a indiqué à la correspondante de la TAP dans la région que des mesures ont été prises afin d’interdire la vente des moutons suspectés d’être introduits au marché de bétail de Béja via des réseaux de contrebande.

Il a ajouté qu’un nombre d’ovins de contrebande a été saisi et que la douane tunisienne participe pour la première fois aux opérations de contrôle économique dans la région, en collaboration avec les directions de la sécurité, du commerce et de la santé, depuis le 10 aout dernier.

La même source a affirmé que des équipes de contrôle effectuent des opérations de contrôle dans les points de vente des légumes et viandes, ajoutant que 3 points de vente de viande au kilo ont été mis en place.

par -
0

1,133 million de têtes de moutons sont disponibles cette année pour l’Aid Kébir. C’est ce qu’a affirmé le ministère de l’Agriculture par la voix de son chargé de communication, Anis Berraïana.
Lors d’un entretien téléphonique avec Africanmanager, le responsable a précisé que le nombre des moutons a connu une hausse de 8.4% par rapport à l’année précédente.
C’est un élément important, a ajouté le responsable, rappelant que la Tunisie a eu recours ces dernières années à l’importation d’un bon nombre de moutons pour freiner la hausse des prix. Dans le même cadre, il a souligné que les prix sont abordables, précisant que les Tunisiens sont capables d’acheter un mouton.

Sur un autre plan, le chargé de communication a rassuré les citoyens, faisant savoir que la maladie de la peste ne représente aucune menace pour la santé des Tunisiens étant donné que les moutons sont bien contrôlés.

Rappelons que la date de la fête vient d’être annoncée officiellement par les autorités saoudiennes pour l’ensemble de la communauté musulmane : l’Aïd El Kébir sera célébré cette année lundi 12 septembre 2016.

par -
0

88 moutons, mis en quarantaine après être atteints par la peste, ont été traités et guéris de cette maladie qualifiée par le ministère de l’Agriculture de « peste des petits ruminants « (infection virale fortement contagieuse), a confirmé dimanche, le commissaire régional à l’Agriculture, Mohsen Chebbi.
« Ces moutons sont guéris et ne représentent aucun danger pour le cheptel dans le gouvernorat de l’Ariana », a-t-il tenu à rassurer, évoquant une coordination efficace, à ce sujet, entre les médecins vétérinaires et les structures du contrôle de la santé animale.
D’après ses dires, les autorités concernées ont procédé, après la découverte de foyers de peste dans 5 fermes agricoles, à la mise en quarantaine de ces exploitations. La région de l’Ariana compte environ 32 000 têtes d’ovins, près de 25 000 têtes de bovins et 2000 caprins.
pour la fête de l’Aid El Idha qui sera célébrée, lundi prochain, 12 septembre 2016, 6600 moutons de sacrifice ont été mis en vente pour le public, a indiqué le responsable, rassurant que « ces moutons sont en bonne santé ».
La région a mis en place un dispositif de contrôle sanitaire à l’occasion de l’Aid El Idha au niveau de tous les points de vente des moutons de sacrifice. Une équipe de contrôle sanitaire et environ 12 médecins vétérinaires sont volontaires pour visiter ces points de vente et contrôler la santé des bêtes, a encore indiqué le commissaire régional à l’Agriculture.
Le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, avait précisé, le 10 août, dans un communiqué, que l’épidémie ne constitue pas un danger pour le consommateur. « Le risque de transmission du virus de l’animal à l’homme est nul et la consommation de toutes les viandes ovines ne constitue pas de danger pour la santé du consommateur », avait encore indiqué le département de l’Agriculture.

par -
0

Les préparatifs pour l’aid el Idha vont bon train à Tozeur où 1 million 300 mille têtes de moutons sont disponibles sur le marché local.
Selon le directeur régional du commerce Naoufel Aloui, plusieurs points de vente ont été aménagés dans la région en plus des souks hebdomadaires de moutons, ajoutant qu’un point de vente du producteur au consommateur sera créé en fin de semaine à la ville de Tozeur où le prix du kg de mouton de l’aid sera fixé à 10,5 dinars.
L’effort se poursuit, en coordination avec la municipalité de Tozeur, pour lutter contre les points de vente spontanés, a-t-il indiqué à la correspondante de la TAP.

par -
0
Dans un communiqué rendu public

Trois points de vente de moutons «du producteur au consommateur » ont été inaugurés ce jeudi 1 septembre 2016 au gouvernorat de Tataouine.

Lors de son passage ce jeudi sur Mosaïque Fm, le président de l’union régionale de l’agriculture et de la pêche, Omar Zradabi, a alerté les habitants de la région contre l’achat de moutons importés illicitement. « Il s’agit de moutons qui n’ont pas subit de contrôle vétérinaire, a-t-il indiqué.

par -
0

Un point de vente de moutons du producteur au consommateur a été mis en place depuis le 26 aout courant par la municipalité de Monastir dans le cadre de la campagne de lutte contre les étals anarchiques, a indiqué lundi la directrice régionale du commerce à Monastir, Sihem Mabrouk.
Elle a précisé à la correspondante de la TAP dans la région que depuis la deuxième moitié du mois d’Aout, les marchés de Jamel et Moknine sont approvisionnés chaque semaine par environ 2 mille moutons de sacrifice, ajoutant que les prix du mouton varient entre 250 et 460 dinars alors que le prix du kg de viande est fixé, entre 7,800 et 10 dinars.
La directrice régionale a affirmé que la société d’élevage de Monastir avait ouvert un point de vente de moutons de sacrifice moyennant un prix fixe, soit 10,300 dinars le kilogramme quelque soit le poids du mouton.
 » Le gouvernorat de Monastir est doté d’une quantité suffisante de moutons (22 mille 500 têtes d’agneau) qui couvre les besoins de la région, ainsi que des quantités de viande dont le prix du kg varie entre 17 et 20 dinars », a-t-elle dit, soulignant que la direction régionale du commerce de Monastir avait mobilisé une équipe régionale de contrôle composée d’agents de contrôle économique, des agents de la santé et de garde nationale en vue de contrôler la qualité des moutons et faire face aux intermédiaires et spéculateurs.

par -
0

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a maintenu les prix de référence de 2015 pour la vente des moutons de sacrifice dans les points de vente organisés, selon un communiqué publié par le Groupe interprofessionnel des viandes rouges et des produits laitiers (GIVLAIT).
Ces prix s’élèvent respectivement à 11 dinars le kilogramme (kg) pour les bêtes de sacrifices, dont le poids est inférieur à 45 kg et à 10 dinars le kg pour celles d’un poids dépassant 45 kg.
Les prix ont été fixés à l’issue de plusieurs séances de travail organisées dans le cadre des préparatifs de L’Aid El Idha 2016, en présence de différentes parties concernées, lit-on dans le communiqué.
Un point de vente dans la région de Saidia (gouvernorat de la Manouba), organisé par le GIVLAIT et l’Office de l’élevage et des pâturages, sera ouvert au public à partir du 1er septembre 2016, a précisé la même source, soulignant que la coopération se poursuivra avec les différents services dans les régions de la République pour les inciter à ouvrir des espaces de vente des moutons de sacrifice au kilo.

par -
0

L’Aïd el-Idha sera célébré le 12 septembre 2016. A quelques semaines de cette fête, il y a comme une désaffection du consommateur alimentée par la flambée des prix, la découverte de la peste chez de nombreux moutons, alors que, paradoxalement, les préparatifs du marché vont bon train.

L’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a fait savoir que les prix des moutons de sacrifice pouvaient enregistrer une baisse cette année, et ce suite à l’abondance de l’offre et la réticence palpable des citoyens face à l’acte d’achat puisque cela coïncide avec la rentrée scolaire.

Elle a, dans le même contexte, indiqué que le nombre de sacrifices cette année dépasse le taux de consommation, ce qui pose un problème au niveau de la gestion des quantités restantes. D’après la même source, le nombre de moutons qui seront consacrés au « sacrifice religieux » a augmenté de 8% par rapport à l’année précédente. Les prix des moutons ont, également,  baissé de 9% par rapport à l’année dernière.

Ainsi, le prix de vente du kilo pour les moutons dont le poids ne dépasse pas les 45 kilogrammes a été fixé à 11 dinars, alors que pour les moutons pesant plus de 45 kilogrammes, le prix du kilo a été fixé à 10 dinars.

On rappelle que plus de 40 moutons ont été touchés par la peste dans les délégations de Zaârour et Tinja, à Bizerte et à Béja. Une source vétérinaire a affirmé que cette maladie s’est propagée depuis 2 mois.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, le député de « Voix des agriculteurs» Fayçal Tebini a affirmé que « l’importation illégale de moutons explique l’augmentation des cas de peste détectés chez 40 animaux dans les gouvernorats de Bizerte et Béja. L’Etat assume sa responsabilité dans cette affaire et est appelé à intensifier les opérations de contrôle sécuritaire et douanier sur les frontières tuniso-algéro-libyennes.

Suite à la propagation de la maladie de la peste dans diverses régions, le secrétaire général du syndicat des Imams, Fadhel Achour, a appelé Dar al-Ifta à l’émission d’une fatwa autorisant les Tunisiens à boycotter cette année le sacrifice du mouton de l’Aïd si les rumeurs portant sur la présence d’une maladie touchant les moutons, à savoir la peste des petits ruminants, se confirment.

par -
0

Un représentant de la direction régionale du Commerce a affirmé à Shems Fm que 44 mille moutons ont été mis à la disposition du gouvernorat de Bèja à l’occasion de l’Aïd.

Il a également souligné que les prix de vente ont considérablement baissé en comparaison avec l’année dernière, soulignant qu’une différence variant entre 100 et 150 dinars a été constatée.

par -
0

Quelque 21 mille moutons sont disponibles sur le marché en prévision de la célébration de Aid al idha pour cette année dans le gouvernorat de la Manouba, selon les estimations des services du commissariat régional au développement agricole (CRDA).
Le commissaire régional au développement agricole dans la région, Fayez Moslem a précisé lundi lors d’une rencontre au siège du gouvernorat de la Manouba, en présence des représentants des ministères de l’agriculture, du commerce et de la santé, que près de 16 mille moutons (poids entre 52kg et 40 kg) sont disponibles sur le marché.
Le commissaire régional au développement agricole a rassuré les consommateurs, dans une déclaration à la correspondante de la TAP dans la région, quant à l’absence de toute épidémie de la peste des petits ruminants (PPR), parmi les troupeaux dans la région, tout en affirmant la poursuite des visites de contrôle dans les différents points de vente.
Afin de lutter contre la vente anarchique des moutons de sacrifice, une commission de contrôle sera formée avec la création de point de vente de moutons au poids dans la localité de Essaida à Oued Ellil, en plus des autres points de vente prévus dans les zones de Tebourba, Jedaida, Borj El Ameri, a-t-il rappelé.

par -
0

Le Diwan Al-Iftaâ a dit jeudi n’avoir aucune intention d’émettre une fatwa interdisant l’achat des moutons de sacrifice à l’occasion de l’Aïd Al-Idha sur fond de l’identification de cas de peste des petits ruminants (PPR) dans certaines régions du pays.
Dans un communiqué, le Diwan Al-Iftaâ a jugé inutile d’émettre une Fatwa pour interdire l’accomplissement de l’un des rituels de l’Islam après que les autorités compétentes aient donné des assurances à ce sujet.
Le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a assuré mercredi que la peste des petits ruminants (PPR) n’est pas une maladie transmissible à l’Homme.
 » La consommation de la viande ovine ne représente aucun danger pour la santé « , précise un communiqué du département, faisant remarquer que toutes les mesures ont été prises pour renforcer le contrôle sanitaire dans les points d’élevage et de vente de moutons et limiter la propagation de la maladie.
 » Les animaux infectés par la peste ont été mis en quarantaine « , selon la même source.
Le Syndicat des Imams tunisiens avait demandé au Mufti de la République d’émettre une Fatwa interdisant l’achat des moutons de sacrifice pour cette année, sur fond de l’identification de certains cas de PPR dans nombre de régions du pays.
Connue aussi sous le nom de la peste caprine, la peste des petits ruminants (PPR) est une maladie virale des caprins et des bovins qui se caractérise par la fièvre, des lésions buccales, de la diarrhée, une pneumonie et parfois la mort.

par -
0

Plus de 40 moutons ont été touchés par la  peste dans la délégation de Zaârour dans la délégation de Tinja à Bizerte, à Béja. Une source vétérinaire a affirmé que cette maladie s’est propagée depuis 2 mois.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, le député de « voix des agriculteurs» à l’ARP Fayçal Tebini a affirmé que « l’importation illégale de moutons explique l’augmentation des cas de peste détectés chez 40 animaux dans les gouvernorats de Bizerte et Béja. L’Etat assume sa responsabilité dans cette affaire et est appelé à intensifier les opérations de contrôle sécuritaire et douanier sur les frontières tuniso-algéro-libyennes.

Il a ajouté qu’« il est urgent de mettre en place une série de mesures préventives contre la propagation de cette maladie et ce à travers le lancement d’une campagne de vaccination dans plusieurs autres régions de la Tunisie », a-t-il affirmé.

Les puces ravagent plus de 350 têtes de bétails !

Des agriculteurs et éleveurs de bétail à la délégation de Nasrallah, au gouvernorat du Kairouan, se sont plaints de la propagation des puces qui se nourrissent essentiellement de sang, ravageant ainsi plus de 350 têtes de bétail dans une ferme agricole. Les craintes à présent résident en un éventuel élargissement du champ d’action de ces insectes, qui deviendront incontrôlables.

 Selon Cap fm, le vétérinaire du département de la production animale à la délégation régionale d’agriculture au Kairouan, a révélé l’existence de cet insecte, appelant les agriculteurs à renforcer les opérations de nettoyage et de traitement de chaque étable.

Une « fatwa autorisant les Tunisiens à boycotter les moutons !

Suite à la propagation de la maladie de la peste dans diverses régions , le secrétaire général du syndicat des Imams, Fadhel Achour, a appelé Dar al-Ifta à l’émission d’une fatwa autorisant les Tunisiens à boycotter cette année le sacrifice du mouton de l’Aïd si les rumeurs portant sur la présence d’une maladie touchant les moutons, à savoir la peste des petits ruminants, se confirment.

L’autre son de cloche !

Le ministère de l’Agriculture, a annoncé, mardi, que  les moutons touchés  par la peste ne représentent aucune menace pour la santé des Tunisiens. Le 10 août dernier, il avait déclaré  que des analyses effectuées sur des troupeaux d’ovins à Bizerte et à l’Ariana ont montré que 25 moutons ont été touchés par la peste. Ledit département ajoute  que le virus de la peste existe en Tunisie depuis 2008, assurant qu’il n’y aura pas d’importation de moutons cette année en vue du Aïd el idha.

par -
0

Le président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), Abdelmajid Zar a déclaré que les prix des moutons de sacrifice pouvaient enregistrer une baisse cette année, et ce suite à l’abondance de l’offre et la réticence palpable des citoyens à l’égard des moutons puisque cela coïncide avec la rentrée scolaire.

Lors de son passage dimanche 14 août 2016 sur la radio nationale, le président de l’Utap a, dans le même contexte, indiqué que le nombre de sacrifices cette année dépasse le taux de consommation, ce qui pose un problème au niveau de la gestion des quantités restantes.

par -
0
Le secrétaire général du syndicat des cadres des mosquées

Le secrétaire général du syndicat des Imams, Fadhel Achour, a appelé lors de son passage dimanche 14 août 2016, sur les ondes d’Express Fm, Dar al-Ifta à l’émission d’une Fatwa autorisant les Tunisiens à boycotter cette année le sacrifice du mouton de l’Aïd si les rumeurs portant sur la présence d’une maladie touchant les moutons, à savoir la peste des petits ruminants, se confirment.

Il est à rappeler à ce propos que la maladie de la peste a été récemment découverte chez 37 moutons alors que 50 autres ont péri dans la région d’Om Hachem de la Délégation de Beni Khalled à Nabeul.

par -
0

Le président de l’union régionale des Agriculteurs à Beni Khalled, Bechir Ounallah,a affirmé à Jawhara fm,  jeudi 11 août 2016, que plus de 50 moutons ont péri à Om Hachem, relevant de la délégation de Beni Khalled, dans le gouvernorat de Nabeul.

Selon ses dires, la situation est très grave. Les agriculteurs ont eu peur que ces moutons soient atteints de la « peste des petits ruminants.
Par ailleurs, les premiers éléments ont révélé, selon Ounallah, que l’eau est contaminée, a ajouté la même source.

par -
0
Des centaines de familles tunisiennes nécessiteuse ont reçu des moutons pour le sacrifice de l'Aïd Al Adha

Le chargé de la communication au sein du ministère de l’Agriculture Anis Berraïana a déclaré lors de son passage ce mardi 10 août 2016 sur Mosaïque Fm, que des analyses sur des troupeaux de moutons à Bizerte et à l’Ariana ont montré que 25 moutons ont été touchés par la peste. 19 de ces moutons se trouvent à Bizerte alors que les six autres se trouvaient à l’Ariana.

Anis Berraïana a cependant assuré à la même source que cette maladie ne présente aucun danger pour les humains et que des dizaines de cas sont enregistrés chaque année. Il a ajouté que le virus n’est pas transmissible aux humains et que la viande de ces moutons peut être consommée.

Le chargé de la communication a par ailleurs déclaré que le ministère de l’agriculture continue à effectuer des analyses sur les troupeaux pour garantir qu’ils ne souffrent d’aucune maladie pouvant présenter un danger pour les consommateurs.

par -
0
Des centaines de familles tunisiennes nécessiteuse ont reçu des moutons pour le sacrifice de l'Aïd Al Adha

La découverte de la maladie de la peste chez 37 moutons, rapporte Shems Fm, soulignant que la maladie a été découverte par un éleveur dans la délégation de Zaârour dans la délégation de Tinja à Bizerte.

Une source vétérinaire a par ailleurs confié à la même source que cette maladie s’est propagée dans la région depuis 2 mois.

par -
0

La société Ellouhoum importera une semaine avant l’Aïd el Idha, environ 4000 carcasses de moutons d’Irlande, pour réguler l’offre, agir sur les prix et approvisionner les familles nécessiteuses incapables d’acheter des ovins pour le sacrifice.

Selon une source autorisée de la société citée par Attounsia, le kilogramme sera vendu à 17 dinars, alors le foie le sera à 18 dinars, dans les points de vente qui en relèvent dans le Grand Tunis.

La même source n’a pas exclu l’importation de bêtes sur pied au cas où les prix monteraient plus que de raison et en cas de spéculation sur le marché, affirmant que le but de l’importation n’est pas de nuire aux éleveurs locaux mais de réguler le marché et lutter contre les spéculateurs.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...