Tags Posts tagged with "Nettoyage"

Nettoyage

par -

Dans le cadre des préparations de la saison estivale, le ministère des affaires locales et de l’environnement annonce l’organisation d’une campagne de nettoyage des plages « Chatti Mreya », qui concerne 20 plages et ce en partenariat avec les municipalités et des associations.
Le ministre des affaires locales et de l’environnement, Riadh Mouakhar, a indiqué lors d’une conférence de presse tenue mercredi, que « Cette action s’inscrit dans le cadre du programme du département et de sa stratégie de communication qui repose essentiellement sur la sensibilisation des citoyens aux problèmes environnementaux des villes tunisiennes, d’une part et l’instauration d’une culture environnementale basée principalement sur la participation citoyenne aux actions communales et l’éco-responsabilité d’autre part ».
Cette campagne concernera les plages de Tabarka, Béja (Zweraa), Bizerte (Sidi Salem), Araian (Raoued plage), Tunis (la marsa, la Goulette et Hammem Chott), Nabeul (Sidi Bouhdid, Mansoura, Korba, Nabeul Corniche), Sousse (Boujaafar, Kantaoui), Monastir (Skanes), Mahdia (Corniche Mahdia), Sfax (Chafar), Gabès (Gabès ville), Zarzis (Sonia) et Djerba (Yati, sidi Salem et Houmet essouk).

Le ministère a mis en place une stratégie et un plan de communication ayant pour objectif d’informer autour de l’évènement et de mobiliser les citoyens à y prendre part.
Cette stratégie comporte la création d’une page facebook intitulée « Chatti Mreya » et d’un site web en vue de permettre aux participants de s’inscrire et de connaitre le programme de cette campagne. Des spots publicitaires ont été également réalisés ayant pour but de sensibiliser sur le danger et l’impact des déchets abandonnés sur les plages chaque année.
Par ailleurs, le ministre des affaires locales et de l’environnement a également annoncé le lancement du programme de nettoyage automatique des plages pour l’année 2017, qui concerne 120 plages.
Les travaux de nettoyage consistent au ratissage du sable et au balayage des plages à raison d’une fois par semaine pour chaque plage publique et de deux fois par semaine pour les plages touristiques.
Il a aussi déclaré que le budget de nettoyage des plages pour l’année 2017 a été quadruplé par rapport à l’année 2016 pour atteindre 2,3MD.

De son côté, la ministre du tourisme et de l’artisanat, Salma Elloumi Rekik, a souligné que les plaintes des touristes portent essentiellement sur le manque de propreté dans les villes, plages, rues et espaces publics », appelant à cet effet à accorder davantage d’importance au nettoyage des plages avec le nombre croissant des touristes qui visitent la Tunisie.
Elle a déclaré que le nombre des touristes algériens en Tunisie a évolué de 70% au cours des trois premiers mois de 2017 par rapport à la même période de 2016 alors que celui des touristes libyens a progressé de 40%. Le tourisme intérieur a également connu une hausse de 40% au cours de la même période.

par -

L’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL) à Ben Arous a mis en place un programme de nettoyage des plages de la Banlieue sud de Tunis.
Ce programme, qui s’étend sur une période de trois ans (2017-2019), sera mis en œuvre, en collaboration avec les autorités régionales Ben Arous, à partir du 15 mai courant.
Selon le directeur régional de l’APAL à Ben Arous, Slaheddine Chtioui, ce programme comprend plusieurs axes dont le renforcement des campagnes de sensibilisation et du nettoyage des plages des villes de Radès, Ezzahra, Hammam-Lif, Hammam-Chott et Borj Cedria ainsi que la plage de Soliman (gouvernorat de Nabeul).
Les travaux de nettoyage, qui seront menés sur 241 km de plages, portent notamment sur la collecte des déchets, le ratissage du sable et le balayage des plages, à raison de quatre fois par mois.
Les plages du littoral sud de Tunis, alors qu’elles sont déconseillées à la baignade à cause de la pollution industrielle et du dépôt de déchets en mer qui perdurent depuis plus d’une dizaine d’années, elles demeurent fréquentées par les estivants et les baigneurs venus des régions voisines.

par -

L’agence spatiale nippone a annoncé avoir envoyé dans l’espace un vaisseau de ravitaillement avec à son bord un engin de nettoyage des débris spatiaux, rapporte le site « fredzone.org ».

Dans leurs recherches, les scientifiques de l’agence en question ont travaillé sur un moyen de consumer ces déchets de vieux satellites ou de fusées envoyés par l’homme.

D’après la même source, l’engin de nettoyage spatial qu’ils ont utilisé se présente en fait sous la forme d’un câble électrodynamique attaché à un vaisseau. Il a été fabriqué avec l’aide d’un fabricant de filets de pêche. Ce filament d’acier et d’aluminium de 700 mètres de long et de 30 mètres de large fonctionne comme un aimant.

À partir du champ magnétique de la terre, le câble attire les débris se trouvant à proximité. Après cela, les déchets vont descendre de manière progressive jusqu’à atteindre l’atmosphère, pour finir en cendres fumantes.

Si l’expérience porte ses fruits, alors d’autres appareils du même type seront envoyés dans l’espace afin de le nettoyer de fond en comble, explique «  fredzone.org ».

par -

L’agence de protection et d’aménagement du littoral (APAL) poursuit les travaux de nettoyage mécanique des plages publiques situées à proximité des zones touristiques dans le gouvernorat de sousse dans le cadre des préparatifs de la saison estivale 2016, en collaboration avec les municipalités de la région.
Un responsable de l’APAL de sousse, Ali Gamoun a déclaré au correspondant de la TAP dans la région, que le budget alloué aux travaux de nettoyage sur une superficie de 250 hectares s’élève à 90 mille dinars.
Il a indiqué que ce programme d’intervention a démarré le 15 mai dernier et se poursuivra jusqu’au 15 septembre 2016 dans les plages publiques de Hergla, Chatt Meriem, Tantana, Chatt El Baala, Enfidha, Salloum et Bouficha, alors que les opérations d’intervention pour le nettoyage des plages publiques situées à proximité des zones touristiques à El Kantaoui (Hammam-Sousse) se poursuivent depuis le mois d’octobre 2016.
A noter que les organisations de la société civile contribuent chaque année aux efforts de nettoyage des plages dans le cadre de campagnes de sensibilisation dans la région.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE