Tags Posts tagged with "Nida Tounes, Ennahdha"

Nida Tounes, Ennahdha

par -
0
Le 17ème baromètre politique du cabinet 3 C Etude

Le 17ème baromètre politique du cabinet 3 C Etude, livre, en ce mois de mai 2013, ses secrets. En bref, la satisfaction des Tunisiens quant à la situation sécuritaire se maintient à 51%. Leur satisfaction quant à la prestation du gouvernement gagne un point et se place à 31%. Elle dépasse, ainsi, celle relative à l’opposition qui enregistre 30%. La satisfaction de la prestation des médias recule de 2 points et se place à 65%.

En cas d’élections législatives, Nida Tounes garde la première place en récoltant 33,8% des voix. Ennahdha vient en deuxième position avec 29,4% des suffrages. Al Jabha Chaabia est encore troisième avec 11,6% devant Al Joumhouri (5,4%) et Al Aridha (4,7%).

En cas d’élections présidentielles, la proportion des indécis atteindrait 35,8%. Béji Caïd Essebsi serait toujours en tête avec 16,2% des suffrages, un score qu’il n’avait jamais atteint. Il serait suivi de Hamadi Jbali qui se maintiendrait à 6,4%. Hamma Hammami occuperait encore la troisième place avec 2,9%. La quatrième place serait désormais occupée par Ahmed Néjib Chebbi avec 2,6% des voix, dépassant ainsi Moncef Marzouki (2,3%).

– L’insatisfaction de l’opposition augmente

Pour de qui est de la satisfaction par rapport à la situation sécuritaire, son taux se maintient à son niveau du mois dernier, soit 51%. En parallèle, le taux d’insatisfaction recule de 2 points et passe à 45%.

Le degré de satisfaction des Tunisiens quant à la prestation du gouvernement, après avoir perdu 2 points, le mois dernier, en gagne un, ce mois-ci, en se plaçant à 31%. Parallèlement, le taux d’insatisfaction recule de 4 points et s’établit à 60%.

Et c’est le troisième mois d’affilée que la satisfaction des Tunisiens quant à la prestation de l’opposition recule. Elle perd encore deux points, au mois de mai, et s’établit à 30%, un taux inférieur à celui relatif à la prestation du gouvernement. Pourtant, le taux d’insatisfaits recule lui aussi d’un point pour se situer à 53%.

Ceux qui ne se prononcent pas au sujet de la prestation de l’opposition représentent 17%, un taux assez élevé, en hausse de 3 points.

La satisfaction des Tunisiens quant à la prestation des médias régresse de 2 points en se situant à 65%. Parallèlement, le taux des insatisfaits remonte à 29%, en hausse d’un point sur le mois dernier.

– Nida Tounes progresse de 2 points pour les législatives.

En cas de tenue d’élections législatives, 46% des électeurs potentiels qui ont l’intention de voter ne pourraient pas porter leur choix sur un parti. Un taux en hausse de 2 points sur le mois dernier. Nida Tounès conforte sa première place en récoltant 33,8% des suffrages, en avance de 1,6 point sur le mois dernier. D’autant plus qu’Ennahdha recule encore de 0,7 point et recueille 29,4% des voix. Al Jabha Chaabia progresse de 0,6 point et garde la troisième place avec 11,6%. La quatrième place revient encore à Al Joumhouri qui récolte 5,4% malgré un recul de 0,4 point. Al Aridha recule encore d’un point avec 4,7% des voix. Le CPR garde exactement le même taux de 2,1%, ex aequo avec Hizb Attahrir qui progresse de 0,3 point. Viennent ensuite Ettakattol avec 1,8% (en hausse de 0,4 point), UPL avec 1,7% (en baisse de 0,5 point), Wafa avec 1,4% (en hausse de 0,7 point)

et (El Kotb + Al Massar) avec 1,4% également. D’autres partis ont recueilli des taux plus bas.

– Néjib Chebbi prend la place de Marzouki qui sombre.

Si des élections présidentielles avaient lieu aujourd’hui, pour qui voteriez-vous ?

En cas d’élections présidentielles aujourd’hui, 35,8% des Tunisiens qui ont l’intention de voter seraient encore indécis, incapables de porter leur choix sur un candidat. Un chiffre en baisse de 4 points sur le mois dernier.

Béji Caïd Essebsi conforte sa première place en obtenant 16,2% des voix, un score qu’il n’avait jamais atteint depuis qu’il a fondé Nida Tounes. Le mois dernier, il récoltait 10,1% des intentions de vote. A la deuxième place, on trouve toujours Hamadi Jbali qui garde le même score de 6,4% des voix. La troisième place revient encore une fois à Hamma Hammami malgré un recul d’un point. Il obtient 2,9% des voix. Ahmed Néjib Chebbi fait un bond spectaculaire et occupe, pour la première fois, la quatrième place, en hausse de 1,2 point. Il s’octroie 2,6% des voix et devance, ainsi, Moncef Marzouki qui obtient 2,3% des suffrages (en baisse de 0,8 point). Ali Larayedh remonte à la sixième place avec 2,1% des voix (en hausse de 0,3 point). On trouve ensuite Taieb Baccouche avec 1,6% des voix, en baisse de 0,9 point. Il est talonné par Mustapha Ben Jaafar (1,5%), Mohamed Abbou (1,4%) et Kamel Morjene (1,3%). D’autres personnalités ont recueilli des taux plus bas.

– Les résultats du premier tour par région :

On remarque, ainsi, que le plus haut taux d’abstention reste dans le Nord-ouest tunisien, que le plus grand taux d’intention de vote pour Caïed Essebssi, aussi bien dans le premier que le second tour, reste au Nord-ouest.

Pour le second tour d’éventuelles élections présidentielles, en cas de passage, de Béji Caïd Essebsi et de Hamadi Jbali au second tour des élections présidentielles, c’est le leader de Nida Tounes qui l’emporterait avec 51,2% des suffrages contre 48,8% pour le secrétaire général d’Ennahdha. Le mois dernier, c’était Hamadi Jbali qui aurait été élu avec 50,6% des voix. Au second tour, le leader de Nida Tounes battrait Hammadi Jbali à plate couture au Sahel même et à Sfax.

Ci-après, les résultats du second tour par région :

 

par -
0
Selon les résultats de la 15ème édition du baromètre politique de 3C études

Selon les résultats de la 15ème édition du baromètre politique de 3C études, entre le 9 et le 15 mars 2013, le parti Nida Tounes perd la première place et, pour la première fois depuis des mois, il est détrôné par le mouvement Ennahdha, désormais crédité de la première place avec un score de 30.9%, alors que le parti de Béji Caïd Essebsi est en baisse avec 28.7% , et le Front populaire 3ème.

Ce recul est expliqué par les dernières déclarations de FaouziElloumi sur Nida Tounes et les destouriens et qui semble ainsi porter un coup à la popularité du parti de Béji Caïd Essebssi.

par -
0
De retour de Paris

De retour de Paris, Béji Caïd Essebsi, s’est entretenu, vendredi matin, en tête à tête avec l’ex-figure politique, Ahmed Bannour, au siège du parti Nidaa Tounes, à Tunis.

Selon des sources proches et très informées citées par le site  Babnet, cet entretien a porté sur une tentative de rapprocher les points de vue entre le parti de BCE et le mouvement Ennahdha.

Lazhar Akremi qui a tenté de se joindre à la rencontre, a été invité à ne pas y être présent, selon le site. 

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le député français Jean Glavany, ancien ministre de l’Agriculture et ex-directeur de cabinet du président François Mitterrand, a mis l'Assemblée nationale, et donc la...

SPORT