Tags Posts tagged with "Nidaa Tounes, Ennahdha"

Nidaa Tounes, Ennahdha

par -
Neji Jalloul

Neji Jalloul, membre du bureau exécutif de Nidaa Tounes, a déclaré à Africanmanager que la décision d’adopter de la loi anti terrorisme en ce moment est plus au moins « tardive », étant donné que le mouvement Ennahdha est le premier responsable de l’implantation du phénomène de terrorisme en Tunisie. Et d’ajouter que les ligues de la protection de la révolution (LPR), qui sont, selon lui, « l’école primaire de terrorisme », sont aussi impliqués qu’Ennahdha. Il a ajouté que les associations caritatives ont également joué un rôle important dans le financement du terrorisme.

Neji Jalloul a, sur un autre volet, passé en revue le double discours du mouvement Ennhhda et son implication et encouragement du jihad syrien, affirmant à ce propos qu’Ennahdha a encouragé le terrorisme, à travers l’affaiblissement de l’Etat essentiellement par le limogeage des hauts cadres sécuritaires et le démantèlement des services de renseignement et l’adoption du discours du takfir , citant en exemple les événements Abdelia, Afric art et l’interdiction des activités artistiques.

Il a ajouté que « l’adoption de la loi anti terrorisme en ce moment exige une volonté politique forte » jugeant que les Tunisiens « sont appelés à ne pas voter pour le mouvement Ennahdha ».

par -
Le bureau d’études Sigma Conseil a rendu public

Le bureau d’études Sigma Conseil a rendu public, aujourd’hui, son baromètre politique trimestriel relatif aux intentions de vote pour les élections législatives et présidentielles. Il en ressort que les 2 premiers partis en termes d’intentions de vote pour les élections législatives, en août 2013, représentent plus des 3/4 des voix exprimées alors que les 5 premiers partis (Nida Tounes, Ennahdha, le Parti populaire, Al Joumhouri et Al Mo’atamar) représentent plus de 90% des voix exprimées. En octobre 2011, lors des élections de l’ANC, Ennahdha avait obtenu 17.8% (37.7% des voix exprimées et 41% des sièges).Aujourd’hui et après près de 2 ans de règne, ce parti est à 15% des intentions de vote sur le corps électoral et 36% des voix exprimées (l’effet de l’augmentation des voix non exprimées qui passent de 51% en octobre 2011 à 55.5% actuellement). Le premier parti de la Tunisie demeure celui des abstentionnistes potentiels.

Selon le Baromètre politique SIGMA, l’ordre des partis est resté le même, depuis les vagues de février, mai et août 2013, en termes d’intentions de vote. Il est à noter qu’aucun parti n’a de majorité forte actuellement. Aucun parti n’est capable de former une coalition forte et homogène sur le long terme. En chiffres, Nidaa Tounes est en tête des partis auxquels les Tunisiens souhaitent voter avec 42,3%, suivi par Ennahdha (33,7%), Al Jabha al chaâbia (9,4%), Al Joumhouri (3,1%), CPR (2,5%), Ettakattol (2%), Al Aridha et Al Massar (1,3%), alors que les voix non exprimées représentent 55.5%.

S’agissant des élections présidentielles, Béji Caïd Essebsi demeure le favori des Tunisiens avec 40.5% des voix, devançant, de très loin, Hamadi Jebali avec 8.6% , Hamma Hammami avec 7.3%, Mohamed Moncef Marzouki (7%), Ali Laârayedh (6,3%), Rached Ghannouchi (4,8%), Kais Saied (4%), Kamel Morjane (2,8%) et Ahmed Nejib Chebbi (2,7%), alors que le nombre des voix non exprimées est de 65%.

On peut lire, également, dans le baromètre de Sigma commenté par son directeur général, Hassen Zargouni, que le vote, en Tunisie aujourd’hui est régional avant tout. Ennahdha au Sud (Sud-est : 72.4% des voix exprimées, Sud-Ouest : 64.2%), Nida Tounes au Sahel (58.6%) et dans le Grand-Tunis (46.8%) et le Cap Bon (46.5%). Mais la bataille de Sfax serait déterminante sur les scores nationaux (Nida Tounes 40.5% et Ennahdha 39.2%) eu égard au poids démographique de ce gouvernorat.

Des élections régionales, lieu de débats concrets et apaisés, seraient nécessaires et plus pertinentes pour réconcilier les Tunisiens et la politique et éradiquer le fléau de l’abstentionnisme.

En ce qui concerne les abstentionnistes potentiels, les femmes sont plus indécises que les hommes, principalement dans la tranche d’âge de 60 ans et plus (70,4% femmes contre 57,9% hommes). De même, force est de constater que ceux qui habitent dans les zones rurales sont plus indécis que les urbains, les âgés et les 18-25 ans plus que les jeunes-adultes et adultes, les classes populaires plus que les classes moyennes et aisées.

A noter que le sondage a été réalisé du 16 au 19 août 2013 sur un échantillon de 1724 personnes et ce selon la méthode CATI.

Kh.T

par -
Le secrétaire général de Nidaa Tounès

Le secrétaire général de Nidaa Tounès, Taieb Baccouche, a affirmé, mardi, que son parti et à sa tête Béji Caïd Essebsi sont hostiles à tout contact secret avec le mouvement Ennahdha.

Dans une déclaration à Attounsia, il a rappelé que Nidaa Tounès avait exigé que toute rencontre avec Rached Ghannouchi se déroule au su et au vu de tout le monde, plus est, en présence d’un membre du Front de salut et des représentants des médias , ajoutant que le chef du mouvement Ennahdha n’a pas encore exprimé son refus à ce sujet.

par -
Des sources haut placées  au sien de Nidaa Tounès ont affirmé que les porte des contacts et de la communication ont été définitivement

Des sources haut placées au sien de Nidaa Tounès ont affirmé que les porte des contacts et de la communication ont été définitivement fermées, à la suite du vote de l’assemblée nationale constituante de soumettre l’examen de la loi de l’immunisation de la Révolution aux députés en en séance plénière, rapporte le journal Essour.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT