Tags Posts tagged with "Nidhal Ouerffelli"

Nidhal Ouerffelli

par -
La situation énergétique en Tunisie demeure de plus en plus préoccupante voire quasiment catastrophique. Tel est le constat fait par Nidhal Ouerffelli

La situation énergétique en Tunisie demeure de plus en plus préoccupante voire quasiment catastrophique. Tel est le constat fait par Nidhal Ouerffelli, secrétaire d’Etat aux Energies et des Mines, lors de la rencontre périodique à la présidence du gouvernement, ce mercredi 20 novembre.

Nidhal Ouerfelli n’a pas manqué de pointer du doigt les problèmes confrontés avec la régression considérable des ressources énergétiques estimée à 7%. Ceci est dû essentiellement à la baisse de la production du pétrole brut et du gaz naturel, respectivement de 8% et de 9%. Parallèlement, la demande en énergies primaires est passée de 7,1 millions de TEP, en 2012, à 7,3 millions de TEP, durant les 10 mois de l’année en cours. S’y ajoute une forte consommation de l’électricité atteignant 14362 Gigawatts/ heure.

Cette situation a entraîné une aggravation du déficit énergétique pour s’établir à 2 millions de tonnes équivalent pétrole, jusqu’au fin octobre dernier. Cette aggravation a fortement affecté le budget de l’Etat.

En effet, et à la lumière de ces indices, les travaux de préparation de la loi des finances ont pris en considération ces nouvelles données, a relevé Nidhal Ouerfelli, précisant que l’Etat a alloué une enveloppe de subvention de l’ordre de 2500 millions de dinars pour le secteur de l’énergie contre 3734 millions de dinars approuvés dans la loi des finances complémentaire de 2013.

Les gros consommateurs touchés en premier

La facture est de plus en plus salée. Dans ce contexte, il a insisté sur la rationalisation du système de la subvention. Nidhal Ouerfelli a, dans ce sens, indiqué que cette procédure s’inscrit dans le projet-loi du budget 2014. « Cette levée progressive de la subvention va également concerner les secteurs les grands consommateurs et non pa la classe moyenne », a dit Ouerfelli, précisant qu’« elle n’affecterait pas le budget de la classe moyenne mais elle toucherait les grands consommateurs notamment en haute tension.

En application de cette procédure, le secrétaire d’Etat a remarqué que le secteur du ciment gris serait ciblé en premier, étant donné qu’il accapare 17% de la subvention. « La levée va être progressive et sur deux étapes. Pour les autres secteurs, les études sont en cours, tenant compte des retombées socio-économiques sur le marché tunisien.

Outre cette démarche, Nidhal Ouerfelli a noté que d’autres réformes seront mises en place. Il s’agit des réformes législatives, fiscales et autres institutionnelles.

Saisissant cette occasion, il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance du projet loi sur les énergies renouvelables pour la production électrique. « Ce projet s’inscrit dans le cadre du projet du mix énergétique », a expliqué le secrétaire d’Etat avant d’ajouter que « ce projet se base tout d’abord sur la facilitation en termes d’autorisation pour l’installation des centrales ou des moyens de production à partir des énergies renouvelables pour la production électrique outre les incitations financières ».

Ouerfelli a aussi parlé des concessions. « Eu égard au seuil fixé pour les installations de production, l’investisseur qui veut produire au-delà du seuil évoqué dans la loi ou dans le décret d’application, est tenu de passer par la concession, basée essentiellement sur la concurrence au niveau du marché tunisien.

Le secrétaire d’Etat a évoqué aussi la question de libéralisation de l’export. « Chaque investisseur souhaitant investir pour l’export de la production à partir des énergies renouvelables, est éligible à une concession de gré à gré moyennant une négociation sur les conditions avec l’Etat tunisien, ensuite de quoi, il serait à même de produire son électricité tout en mettant en place son propre réseau électrique sans devoir passer par celui de la Steg ».

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT