Tags Posts tagged with "Nomination"

Nomination

par -
0

Le président de la République, Beji Caied Essebssi, a reçu ce mardi 3 janvier l’ancien président de la LTDH, Abdessattar Ben Moussa et ce, suite à sa nomination en tant que médiateur administratif, lit-on dans un communiqué publié par la présidence. A l’issue de cette rencontre, Ben Moussa a affirmé que la mission que
lui a confiée le chef de l’Etat est une responsabilité alliant le dialogue et la défense des droits de l’Homme.
Il a dans ce cadre ajouté qu’il fournira des efforts pour servir la nation et les citoyens.

par -
0

Nous croyons savoir, de source proche du dossier, que le gouvernement Youssef Chahed serait en train de préparer un nouveau «bal» de PDG des entreprises publiques. Selon nos informations, le chef du gouvernement tunisien subirait des pressions de certains partis politiques pour des postes de PDG dans les entreprises publiques, au profit de leurs membres. Il compterait ainsi envoyer à chaque ministre une liste de PDG des entreprises qui sont sous sa tutelle, accompagnée d’une liste de candidats, issus de partis politiques, pour ces postes. Le ministre qui déciderait ainsi, seul et sans aucune évaluation scientifique du bilan de chacun, devrait puiser dans la seconde liste pour ses nouvelles nominations. Certains politiciens tunisiens ont été ainsi vu sortir des listes de leurs poches dans certains cafés de la place, pour distribuer les postes.

par -
0

L’ex ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tawfik Jelassi, a raconté par le menu, dans un article publié par « The Time Higher Education », comment il a été approché par l’ancien chef du gouvernement, Mehdi Jomaâ, pour lui proposer ledit portefeuille dan son cabinet.

Livrant sur sa page officielle facebook un résumé et des extraits de cet article, Tawfik Jelassi, qui ne connaissait  Mehdi Jomaâ ni d’Adam ni d’Eve, passe en revue  les grands moments de la conversation téléphonique qu’il a eue le jour de Noel 2013, alors qu’il se trouvait en vacances en Floride avec sa famille, pour un entretien dans la perspective de sa nomination dans le gouvernement qu’il projetait de former.

« La situation est difficile: l’Etat est presque dans l’incapacité de payer les salaires, il y a des tentatives de disloquer l’administration, le mérite et la compétence deviennent des denrées rares, la connivence et le népotisme prennent le dessus sur tout. On a un an pour sauver la situation », lui avait-il dit d’emblée.

Et Mehdi Jomaâ d’ajouter en guise de réponse à Tawfik Jelassi qui lui faisait observer qu’il n’est pas un politicien: « Justement, nous faisons ça pour le pays, pas pour la politique, c’est notre service militaire. De plus, vous allez perdre en salaire, votre famille ne vous verra presque plus et nous serons attaqués de toutes parts. Cependant, nous travaillerons dur et jusqu’à la dernière minute. Les choses se compliqueront mais vous ne serez pas autorisé à démissionner et quitter le navire. Il faudra aussi se préparer à ne récolter que de l’ingratitude. Mais je vous garantis aussi que nous allons réussir: nous reconstruirons la confiance ».

Abondant dans le sens de l’empressement, Mehdi Jomaâ  affirme à son futur ministre que « On est les seuls à pouvoir agir aujourd’hui: c’est un devoir. Je vois dans votre CV que vous avez fait l’école de la République. Comme moi. Je suis aussi fils de fonctionnaire, et je ne peux me résoudre à laisser l’Etat reculer. Il est temps de rendre à la République ce qu’elle nous a donné, et même davantage. Je pense à vous pour l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et les TIC, réfléchissez-y. Je dois vous laisser, on se voit donc très vite ».

par -
0

Des sources bien informées à la présidence du gouvernement ont confié que Youssef Chahed s’oriente vers le rejet de sa désignation à la tête de la commission politique de Nidaa Tounes, lit-on dans le quotidien « Al Maghreb ».
Le journal explique ce refus probable par la polémique suscitée ces derniers temps par cette proposition faite lors de la réunion du dimanche 18 septembre sur le thème « Journée parlementaire du parti Nidaa Tounes ».
Depuis cette date, rien ne va plus entre les membres des comités politique et exécutif, qui ne parviennent pas à trouver un consensus clair.
Pour certains, cette proposition est une main mise sur le parti, d’autant plus que le chef du gouvernement ne devrait en aucun cas intervenir du moment que le parti a décidé depuis longtemps de séparer les responsabilités dans le gouvernement et les fonctions dans le parti…

par -
0

Un communiqué de la présidence du gouvernement émis ce vendredi 16 septembre 2016 nous a appris que Youssef Chahed a procédé à un remaniement dans le corps des gouverneurs. 12 nouveaux gouverneurs prennent ainsi leurs fonctions. Voici la liste :

Saloua Khiari : gouverneur de l’Ariana

Omar Mansour : gouverneur de Tunis

Mohamed Gouider : gouverneur de Bizerte

Walid Louguini : gouverneur de Kébili

Taoufik Ouertatni : gouverneur de Kairouan

Mongi Thamer : gouverneur de Gabès

Mounir Hamdi : gouverneur de Tozeur

Akrem Sebri : gouverneur de Jendouba

Hassen Khedimi : gouverneur de Kasserine

Mohamed Bouden : gouverneur de Mahdia

Chedly Boualleg : gouverneur du Kef

Mnaouar Ouertani : gouverneur de Nabeul

par -
0
Plusieurs partis politiques soutiendront la proposition du président de la République de désigner Youssef Chahed à à la tête de primature. Il s’agit de Nidaa Tounes, le parti islamiste Ennahdha, l’UPL, Afek Tounes et la Voix des Agriculteurs, rapporte le quotidien « Assarih » dans son édition de ce mercredi 3 août 2016, citant des sources bien informées.
La candidature de Youssef Chahed sera également approuvée par les deux partenaires sociaux l’UGTT et l’UTICA, indique la même source.
D’autres partis n’ont pas toutefois manqué d’exprimer leurs réserves quant à cette candidature dont notamment Al Massar, Achaab, Al Joumhouri.
Il est à noter que le président de la République Béji Caïd Essebsi a proposé lundi soir le nom de Youssef Chahed pour succéder à Habib Essid en vue de la formation d’un gouvernement d’union nationale.
D’ailleurs, un point de presse sera organisé aujourd’hui, au palais de Carthage au cours duquel Essebsi annoncera officiellement le nom du nouveau chef du gouvernement.

par -
0

L’instance provisoire de la justice judiciaire a décidé le mercredi 20 juillet 2016 de nommer Béchir Akremi, premier juge d’instruction, au poste de procureur de la République au tribunal de première instance de Tunis, rapporte Jawhara fm.

Rappelons qu’Akremi était le juge d’instruction du bureau numéro 13, chargé de l’affaire du martyr Chokri Belaïd.

Pour sa part, Taïeb Rached a été nommé en tant qu’inspecteur général adjoint lié au poste de procureur général de la cour d’appel de Tunis.

par -
0

Un communiqué du Foreign Office (ministère britannique des Affaires étrangères) a annoncé dans un communiqué en date du 6 juillet courant la nomination de Mme Louise De Sousa en tant qu’Ambassadeur de Sa Majesté  auprès de la République tunisienne.

Elle succède ainsi à Hamish Cowell, qui occupera un  autre poste diplomatique, selon le communiqué qui précise que  Mme De Sousa prendra ses nouvelles fonctions au cours du mois de décembre 2016.

Jusqu’à sa récente nomination, De Sousa était chef du département Europe-Méditerranée au ministère des Affaires étrangères et ce de 2014 à 2016. Auparavant, elle était chef du département des droits de l’Homme & Démocratie, et ce de 2011 à 2014.

De Sousa est mariée à Allan Rivas et est mère de deux enfants, une fille et un garçon.

par -
0
L’ex ministre de l’Intérieur

Le Courant démocratique par la voix de sa députée Samia Abbou a dénoncé la désignation de l’ancien directeur du Fonds Monétaire International, Dominique Strauss-Kahn, en tant que conseiller du gouvernement tunisien pour son Plan de développement 2016-2020.
Dans une interview accordée ce mercredi 4 mai à Africanmanager, Abbou a déclaré qu’on est en train de vendre le pays, accusant le gouvernement « de protéger le système mafieux tout en impliquant des étrangers dans des affaires internes, ce qui ne peut que porter atteinte à la souveraineté de la Tunisie ».
Il est à rappeler que Dominique Strauss-Kahn sera chargé de la mise en œuvre et la promotion du plan de développement quinquennal 2016-2020, d’après « Le parisien ».. Selon la même source, DSK, associé à la banque Arjil, au bureau d’ingénierie tunisien Comète et au groupe Jeune Afrique (pour la communication), a remporté il y a une semaine un appel d’offres important du gouvernement tunisien pour la mise en œuvre et la promotion du plan de développement quinquennal 2016-2020.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Pour sa première sortie médiatique cette année, la Banque mondiale est optimiste pour la croissance au Maroc. Elle prévoit un taux de 4% en...

SPORT

0
Le bus transportant l'équipe cadets de handball du Stade Tunisien s’est renversé, dimanche 15 janvier, à cause des conditions météorologiques difficiles sur l’autoroute Sousse-Tunis,...