Tags Posts tagged with "Nourredine Khadmi, Tunisie"

Nourredine Khadmi, Tunisie

par -
Lors de la réunion périodique organisée

Lors de la réunion périodique organisée, mercredi, par la cellule de communication, relevant de la présidence du gouvernement, Nourredine Khadmi , ministre des Affaires religieuses a indiqué que les troubles et les affrontements enregistrés dans plusieurs mosquées ont été menés par d’ anciens Rcdistes , des individus impliquées dans des affaires de délinquance et de groupes appartenant à des idéologies détérminées.

Pour sa part, Tarek Arfaoui, représentant du ministère des affaires religieuses a précisé ajouté que les actes de violences perpétrés récemment dans les mosquées de Douwar Hicher et de Mnihla, l’ont été des personnes impliquées dans des affaires de vols et de consommation d’alcool.

« D’après les investigations préliminaires, il s’agit de délinquants et de personnes appartenant à l’ancien mouvement du rassemblement constitutionnel démocratique, ces personnes veulent semer les troubles au nom du mouvement salafiste.».

Le représentant a, par ailleurs, démenti les rumeurs circulant sur une intervention menée par des groupes salafistes dans ces mosquées.

Il a dénoncé les actes de violences, tout en affirmant que le ministère appliquera la loi contre toute agression dans les mosquées.

Sur un autre volet, il a mis l’accent sur le rejet par le ministère de l’usurpation des tribunes de prêche des mosquées, attirant l’attention sur la nécessité pour les mosquées d’accomplir leur rôle dans l’accomplissement des rites, l’éducation et le civisme.

Il est à rappeler que le ministre des Affaires religieuses a affirmé à maintes reprises que l’imam assume une importante responsabilité dans la diffusion d’un discours religieux modéré qui rassemble et ne divise pas.

Le ministre a affirmé que la consolidation de la formation continue des imams, le renforcement de leur maîtrise du savoir religieux et la promotion de leurs compétences de tribuns sont les priorités de la Tunisie post-révolution.

Il a ajouté que ces qualités exigent « non seulement une bonne connaissance du savoir religieux, mais aussi une maîtrise des sciences de la communication ».

Il a, dans ce sens, mis l’accent, sur la nécessité de rénover le discours religieux conformément au référentiel tunisien en comptant sur des compétences tunisiennes, soulignant l’importance pour l’imam d’être un exemple au niveau du comportement et de la parole.

Il a, en outre, souligné la nécessité pour l’Imam d’améliorer en permanence ses connaissances en sciences religieuses et sciences complémentaires, afin d’avoir une large culture et qu’il excelle dans la prédication, l’éducation et l’orientation.

Nadia Ben Tamansourt

par -
Lors de la réunion périodique organisée

Lors de la réunion périodique organisée, mercredi, par la cellule de communication, relevant de la présidence du gouvernement, Nourredine Khadmi , ministre des Affaires religieuses a indiqué que les troubles et les affrontements enregistrés dans plusieurs mosquées ont été menés par d’ anciens Rcdistes , des individus impliquées dans des affaires de délinquance et de groupes appartenant à des idéologies détérminées.

Pour sa part, Tarek Arfaoui, représentant du ministère des affaires religieuses a précisé ajouté que les actes de violences perpétrés récemment dans les mosquées de Douwar Hicher et de Mnihla, l’ont été des personnes impliquées dans des affaires de vols et de consommation d’alcool.

« D’après les investigations préliminaires, il s’agit de délinquants et de personnes appartenant à l’ancien mouvement du rassemblement constitutionnel démocratique, ces personnes veulent semer les troubles au nom du mouvement salafiste.».

Le représentant a, par ailleurs, démenti les rumeurs circulant sur une intervention menée par des groupes salafistes dans ces mosquées.

Il a dénoncé les actes de violences, tout en affirmant que le ministère appliquera la loi contre toute agression dans les mosquées.

Sur un autre volet, il a mis l’accent sur le rejet par le ministère de l’usurpation des tribunes de prêche des mosquées, attirant l’attention sur la nécessité pour les mosquées d’accomplir leur rôle dans l’accomplissement des rites, l’éducation et le civisme.

Il est à rappeler que le ministre des Affaires religieuses a affirmé à maintes reprises que l’imam assume une importante responsabilité dans la diffusion d’un discours religieux modéré qui rassemble et ne divise pas.

Le ministre a affirmé que la consolidation de la formation continue des imams, le renforcement de leur maîtrise du savoir religieux et la promotion de leurs compétences de tribuns sont les priorités de la Tunisie post-révolution.

Il a ajouté que ces qualités exigent « non seulement une bonne connaissance du savoir religieux, mais aussi une maîtrise des sciences de la communication ».

Il a, dans ce sens, mis l’accent, sur la nécessité de rénover le discours religieux conformément au référentiel tunisien en comptant sur des compétences tunisiennes, soulignant l’importance pour l’imam d’être un exemple au niveau du comportement et de la parole.

Il a, en outre, souligné la nécessité pour l’Imam d’améliorer en permanence ses connaissances en sciences religieuses et sciences complémentaires, afin d’avoir une large culture et qu’il excelle dans la prédication, l’éducation et l’orientation.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT