Tags Posts tagged with "nouveautés"

nouveautés

par -

L’expansion de Ford vers une société de construction automobile et une entreprise de mobilité prend de l’ampleur aujourd’hui au moment où la compagnie dévoile le nouveau pick-up F-150, annonçant le retour du Ranger en Amérique du Nord et du Bronco dans le monde entier et présentant sa vision de la « Ville de Demain ».

Les nouvelles annoncées par Ford au Salon international de l’automobile d’Amérique du Nord (NAIAS) – y-compris l’expansion de son service de covoiturage pour couvrir huit villes, soulignent la détermination de la compagnie à renforcer ses activités automobiles de base tout en étendant agressivement sa présence dans les services de mobilité croissants.

Mark Fields, Président et Directeur Général de Ford a déclaré que « Cette année, l’expansion de nos activités en tant que constructeur automobile et entreprise de mobilité passent à une vitesse encore plus supérieure ».

Et d’ajouter que « Nous introduirons davantage de nouveaux véhicules et de technologies pour améliorer la vie des millions de personnes à court terme ; nous présenterons également une vision en partenariat avec les villes pour transporter encore plus de personnes avec encore plus d’efficacité à l’avenir ».

Les nouvelles d’aujourd’hui font suite à d’autres annonces au sujet de l’expansion des activités de Ford :

  • L’ajout de 13 nouveaux véhicules électriques et l’investissement de 4.5 milliards de dollars au cours des prochains cinq ans, y-compris des versions hybrides du F-150

et du Mustang, deux véhicules de poursuite policiers hybrides, un Transit Custom plug-in hybride, un petit SUV entièrement électrique avec une autonomie d’au moins 480 km et un grand volume de véhicules entièrement autonomes de niveau 4 SAE -sans volant et sans pédales d’accélérateur ou de freinage – qui seront commercialement opérationnels en 2021 dans le cadre d’un service de transport ou de covoiturage.

  • Le début de sa prochaine génération du Fusion Hybrid autonome, la prochaine étape du plan de Ford pour livrer un véhicule entièrement autonome en 2021.
  • La création d’une équipe « City Solutions » pour travailler avec les grandes villes du monde afin de résoudre les problèmes d’embouteillage et de faciliter les déplacements dès aujourd’hui ainsi que dans l’avenir.

 Le retour du Ranger et du Bronco

Ford réintroduira le Ranger pick-up de taille moyenne dans sa gamme de véhicules nord-américains en 2019 et le Bronco SUV de taille moyenne dans son portfolio global en 2020. Les deux véhicules seront fabriqués dans l’usine d’assemblage de Ford à Wayne, Michigan.

« Nous avons été bien attentifs aux attentes de nos clients. Ils sont en quête d’une nouvelle génération de véhicules extrêmement performants mais plaisants à conduire », a avancé Joe Hinrichs, Président de Ford en Amérique. « Le Ranger est conçu pour les clients à la recherche d’un pick-up abordable, fonctionnel, robuste et maniable au Built Ford Tough. Le Bronco sera un véhicule utilitaire de taille moyenne sans compromis, destiné aux amateurs de sensations fortes qui veulent s’aventurer bien au-delà de la ville ».

 La Ville de Demain              

Au-delà des véhicules, Ford travaille avec des villes du monde entier pour les aider à relever les défis croissants de la mobilité dans les milieux urbains, y-compris les embouteillages et la pollution atmosphérique.

L’équipe « Ford City Solutions » la seule en son genre dans l’industrie automobile travaille avec les villes à travers le monde pour proposer, diriger et développer des solutions de mobilité.

L’équipe entame également sa collaboration avec Bloomberg Philanthropies et sa coalition mondiale de maires.

« C’est une question qui va bien au-delà de la congestion. Elle représente un énorme défi pour l’humanité, qui affecte notre bien-être, l’accès aux soins de santé, à l’eau potable, la nourriture, un endroit sûr pour vivre et même la capacité de trouver du travail », a déclaré Bill Ford, Président exécutif de Ford MotorCompany. …. ».

« En résolvant le défi de la mobilité, nous avons la chance de créer un monde meilleur pour les générations futures. C’est à la fois une opportunité excitante et une grande responsabilité ».

par -

À l’occasion du salon de l’automobile de Los Angeles, Porsche présentera les nouveautés de la gamme Panamera : un moteur V6 essence turbo de 330 ch, des variantes de la berline à propulsion et à transmission intégrale ainsi qu’un modèle Executive doté d’un empattement allongé.
Avec le nouveau V6 turbo, la gamme de motorisation de la nouvelle référence du segment des berlines quatre portes s’enrichit d’un moteur qui brille par son efficience et son agilité. Par rapport au moteur équivalent de la génération précédente de la Panamera, le nouveau V6 gagne 20 ch de puissance tout en affichant une réduction de sa consommation pouvant atteindre 1,0 l/100 km. Durant cet événement, Porsche dévoilera également trois versions Executive de la Panamera.

Avec les nouvelles versions Panamera et Panamera 4, Porsche redéfinit son offre de berlines de luxe d’entrée de gamme. Quant aux modèles Executive, ils se distinguent par leur empattement allongé de 150 mm et leur riche dotation en équipements. Ces variantes de la berline Porsche, conçues pour une conduite avec chauffeur, sont proposées en transmission intégrale avec les modèles Panamera 4 Executive (330 ch), Panamera 4 E-Hybrid Executive (462 ch), Panamera 4S Executive (440 ch) et Panamera Turbo Executive (550 ch).

Les nouvelles Porsche Panamera Executive bénéficient d’une dotation de série élargie, comprenant désormais un large toit panoramique, des sièges confort à réglage électrique multiple, chauffants à l’avant et à l’arrière, ainsi que le système de suspension active Porsche Active Suspension Management (PASM) avec suspension pneumatique adaptative. Le rideau pare-soleil déroulant logé derrière les appuie-têtes à l’arrière est également disponible en série.

La dotation de série des modèles Panamera 4S Executive et Panamera Turbo Executive est encore plus étendue. Sur ces deux modèles, elle comporte notamment le système de roues arrière directrices et la fermeture assistée des portières Soft Close. Modèle le plus puissant, la Panamera Turbo Executive est également dotée de la climatisation automatique 4 zones, des phares à LED avec Porsche Dynamic Light System (PDLS) et de l’éclairage d’ambiance.

Tous les modèles Porsche Panamera Executive peuvent être équipés en option d’une grande console centrale arrière entièrement redessinée pouvant être assortie de deux tablettes rabattables, mais aussi d’une connexion à une antenne inductive pour un smartphone supplémentaire.
Par ailleurs, l’extérieur des modèles Executive peut être personnalisé au moyen d’un Pack SportDesign.

Les nouveaux modèles Porsche Panamera sont disponibles dès aujourd’hui à la commande. Les premières livraisons sont prévues au deuxième trimestre 2017 et à l’été 2017 pour la version Executive de la Panamera 4 E-Hybrid.

Les nouveaux modèles Panamera seront proposés en Tunisie aux prix indiqués ci-après :

PanameraTND376,000
Panamera 4TND392,000
Panamera 4 ExecutiveTND431,000
Panamera 4 E-Hybrid ExecutiveTND481,000
Panamera 4S ExecutiveTND527,000
Panamera Turbo ExecutiveTND685,000

 

par -

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) discute depuis mardi 10 mai en plénière le projet de loi relatif aux banques et institutions financières.
Les débats avaient démarré dans un climat tendu , l’opposition prenant prétexte de « diktats imposés par le FMI ».
Pour plusieurs députés de l’opposition, « dans ce qui apparaît comme une course contre la montre, il est évident que le but recherché après que le  projet de loi, récemment examiné par la commission des finances de l’Assemblée, est d’obtenir le vote et la promulgation du texte avant la réunion du Conseil d’administration du Fonds monétaire internationale prévue pour le 13 mai courant aux fins de l’approbation du prêt de 2,8 milliards de dollars à la Tunisie.
Moult questions se posent sur l’importance de ce projet de loi, vivement critiqué par une grande majorité de l’opposition dont notamment le Front Populaire. S’agit-il un diktat imposé par le FMI pour que la Tunisie puisse bénéficier du crédit en question ? Que se passerait- il en cas de faillite de la banque ? Les déposants pourront-ils être remboursés ? autant de questions qu’Africanmanager a posées membre de la commission des finances à l’ARP, Slim Besbes.
Un engagement de l’Etat pour accéder à une transition économique
Il s’est dit optimiste quant à l’importance de ce projet de loi.
Pourquoi ? C’est simple, a-t-il répondu car il s’agit d’un engagement de l’Etat visant à aligner le système bancaire tunisien sur les meilleures pratiques internationales.
« Ce mécanisme existe dans les meilleures pratiques internationales et il est même en vigueur ans des pays semblables à la Tunisie comme le Maroc, la Jordanie », a expliqué Besbes dans une interview accordée à Africanmanager tout en le qualifiant « d’important » pour un pays comme la Tunisie qui aspire à accéder à une transition économique.
Et d’assurer qu’ « on ne peut pas avancer sans s’inscrire dans le sens de la compétitivité, sans assimiler les meilleures pratiques dans le monde ».
95% de déposants seront remboursés
Slim Besbes a par ailleurs signalé que les nouveautés introduites par le projet de loi en question constituent une avancée assez importante par rapport à la situation actuelle de la législation..
Ces innovations majeures concernent la création d’un fonds de garantie des dépôts et la mise en place d’un système de sauvetage.
« Le fonds de garantie des dépôts aura pour objectif de rembourser 95% des déposants, en cas de faillite de la banque », a-t-il dit.
Comme justification, Slim Besbess a fait savoir qu’ « une simulation a été faite tout en proposant d’augmenter le seuil de 80 à 95% la norme internationale 8020 stipulant  le remboursement des déposants à hauteur de 80% ».
Une démarche stratégique, selon lui, étant donné que la simulation en Tunisie a montré que 95% des déposants ont des dépôts en deçà de 60 mille dinars.
Mais qu’en est-il des 5% des déposants restants ?  Ces derniers seront satisfaits en priorité en cas de liquidation de la banque étant donné qu’ils sont placés en deuxième place, même avant l’Etat, les caisses sociales et les créanciers privilégiés, selon ses dires.
Dans le même ordre d’idées, le membre de la commission des finances a assuré qu’une attention particulière a été accordée aux déposants auprès de la banque. « C’est une consolidation qui a été renforcée par l’intervention des députés. Car, le projet initial a mis les clients à la 7ème place, pour être ramenés en fin de compte à la deuxième position »,  a-t-il assuré.
Outre l’indemnisation des clients, ce fonds vise le sauvetage de l’entreprise. « La Banque centrale peut faire appel à ce fonds pour injecter des fonds à l’effet de sauver l’institution bancaire afin de la rendre viable sans recourir à des moyens exorbitants », a encore poursuivi Slim Besbes.
Des programmes de sauvetage élaborés…
L’autre nouveauté de ce projet de loi est  bien évidement la mise en place d’un système de sauvetage avec une intervention précoce de la Banque centrale.
Une démarche cruciale , selon Besbes,  afin de conjurer tout risque au niveau individuel qui pourrait se transformer en risque systémique.
Pour ce faire, des programmes de sauvetage et de redressement ont été élaborés sans oublier le schéma de création d’une commission de sauvetage, qui sera indépendante et présidée par le gouverneur de la Banque centrale. Sa tâche principale sera l’examen des dossiers tout en proposant des solutions pour le redressement, a noté Slim Besbess.
« Notre but est d’éviter les difficultés. Mais en cas de carences et de  problèmes, un plan draconien de redressement sera élaboré en dernière instance. A défaut, et si la procédure n’aboutissait pas, on passerait alors  à la liquidation de l’institution bancaire », a -t-il conclu.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE