Tags Posts tagged with "obésité"

obésité

par -

19 pc des Tunisiens de plus de 15 ans sont diabétiques, 36.4 pc sont porteurs d’une hypertension artérielle et 5.1 pc souffrent d’une dépression, selon les résultats préliminaires de l’enquête « Tunisian Health Examination Survey- 2016 », présentés jeudi lors d’un séminaire national organisé à Gammarth.
Selon cette étude, 64,5 pc des Tunisiens sont en surpoids (dont 72,4 pc sont des femmes) et 30 pc sont obèses, a souligné la ministre de la Santé, Samira Merai, à l’ouverture du séminaire, ajoutant que 44,6 pc des citoyens souffrent d’une dyslipidémie.

La prévalence du tabagisme est de 23.5 pc (45.5 pc chez les hommes et de 2.7 pc chez les femmes) et un tiers de la population est anémique (29.2 pc) du fait d’une alimentation non équilibrée, a précisé la ministre soulignant que cette enquête est la 1ère en son genre dans la région arabe et dans la région de l’Est de la méditerranée.
Par ailleurs, cette enquête dont l’objectif principal est d’analyser l’état de la population tunisienne (la population de 15 ans et plus), ses différents déterminants, le recours aux prestations de soins et la qualité de ces prestations, révèle un enregistrement de l’état civil encore non performant avec une sous déclaration des décès aux autorités locales qui est de 0.8pc et dans 3.6 pc des cas l’inhumation est réalisée sans certificat de décès.
Un autre indicateur reflétant l’équité aux soins révèle que 16.3 pc des tunisiens renoncent aux soins du fait d’un problème de ressources financières, a précisé la ministre.

Merai a souligné que ces résultats incitent à accélérer la mise en place du plan stratégique multisectoriel de lutte et de prévention des maladies non transmissibles afin de réduire la vitesse d’augmentation des prévalences des différents facteurs de risque, œuvrer à réduire les inquiétés et disparités géographiques et socioéconomiques en santé et effectuer un plaidoyer pour les déterminants de la santé.
L’enquête incite aussi, d’après la ministre, à renforcer le partenariat avec les ministères de tutelle pour une meilleure déclaration des décès et de leurs causes (qualité des certificats de décès) et opter pour la réalisation quinquennale de cette étude dans le cadre du suivi et d’évaluation de la stratégie nationale de lutte contre les maladies non transmissibles.

par -

Les vers pourraient bien détenir une clé contre l’obésité. Un gène responsable de la sensation de satiété a été découvert chez  C. elegans par des chercheurs australiens et danois, rapporte le site Pourquoi Docteur.

Dans leur étude publiée dans PNAS, ils expliquent que ce gène, baptisé ETS-5, permettrait de limiter les excès alimentaires et inciterait à bouger plus. Une version similaire serait présente chez l’homme, ouvrant la voie au développement de nouveaux médicaments.

Chez le nématode, ce gène semble contrôler les échanges entre le cerveau et les intestins. Le Pr Roger Pocock de l’Institut de biomédecine Monash (Australie) explique qu’une fois que les intestins ont absorbé suffisamment de gras, ils envoient un signal au cerveau pour l’avertir.

Ce dernier déclenche alors une phase de somnolence, et le ver cesse de se mouvoir et entame une bonne sieste. « En revanche, s’ils n’ont pas assez mangé, ils continuent à ramper à la recherche de nourriture », précise le scientifique.

par -
Coca-Cola et la compagnie nantaise de marionnettes géantes « Royal de Luxe »s'opposent devant les tribunaux depuis juin dernier. Au

Une à sept fois la quantité de sucre recommandée par jour dans une canette, bouteille ou gobelet de Coca Cola, Zéro inclue. C’est ce que cacherait la délicieuse boisson gazeuse.
Dans une émission qui date de novembre 2013, BBC Newsnight a accueilli le Président de la compagnie Coca Cola en Europe, James Quincey, interviewé par Jeremy Paxman pour discuter des risques de santé que présente la boisson la plus populaire au monde, notamment les risques provenant de la quantité de sucre dans chaque boîte, bouteille et gobelet.
Dans une canette de Coca, selon le Quincey, on trouve à peu près 35 grammes de sucre, soit l’équivalent de 6 cuillères à café, soit l’équivalent de la quantité maximale recommandée par jour pour les femmes, celle pour les hommes étant 9 cuillères.
Le présentateur a posé une nouvelle question, qui dérange cette fois, à propos des gobelets. Un gobelet classique de Coca Cola (Coke zéro inclus) contient l’équivalent de 23 sachets de sucre, le grand gobelet en contient 44 (sachets ou cuillères à café)! Quincey a reconnu l’information, défendant la compagnie en assurant que l’information n’est pas un secret et que les consommateurs savent bien ce que contient leur Coke, il en a le libre choix ajoute t-il, bien qu’une personne peut en consommer autant en une seule séance de cinéma.
Vidéo :

par -

« Deux femmes sur trois en Tunisie souffrent dé l’obésité et du surpoids » a fait savoir Leila Alouane, professeur en nutrition à l’Institut national de nutrition et de technologie alimentaire (INNTA).
Intervenant lors d’un atelier, organisé, mercredi, à Tunis, par l’Institut national de la consommation (INC) et consacré à la présentation d’études et de recherches sur terrain relatives aux modes de consommation en Tunisie, Alouane a précisé que l’obésité, qui touchait auparavant essentiellement les femmes, atteint depuis quelques années les hommes.
Elle atteint également les enfants, notamment, parmi la tranche d’âge 8-10ans à un taux supérieur de plus de 45%, selon Alouane qui précise que 25% des enfants fréquentant les jardins d’enfants sont en surpoids.
La spécialiste en nutrition a mis en garde contre le phénomène de l’obésité en Tunisie qui provoquera d’autres
maladies, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer.
Elle a imputé cette situation au changement des modes de consommation alimentaire des tunisiens, qualifiant cela de normal, compte tenu de l’évolution socio-économique et culturelle que la Tunisie a connue, au cours des dernières décennies.
Cette évolution, a-t-elle poursuivi, a causé une mutation du rythme de consommation et entraîné unchangement en matière d’alimentation. Ce changement, a-t-elle dit, se caractérise par la qualité de l’alimentation, sachant que le tunisien mange à l’extérieur et plus de 44% des nationaux prennent leur déjeuner dehors, en raison des engagements professionnels et scolaires des membres de la famille.
Alouane a encore fait remarquer « que les produits alimentaires achetés à l’extérieur sont composés de matières grasses et de fortes quantités de sel et de sucre causant des problèmes de santé à l’apparition des signes d’obésité ».
Elle a annoncé que l’INNTA a préparé avec le concours de l’INC deux programmes. Le premier dont le démarrage a eu lieu en 2014 porte sur la réduction de la consommation de sel, de sucre et de graisses dans les produits alimentaires industrialisés.
Le directeur de l’INC Tarek Ben Jazia, a souligné que l’Institut a entamé la réalisation de deux études sur le développement des modes de consommation et leurs impacts économique et sanitaire.
La 2ème étude concerne la consommation des enfants et des adolescents et son impact sanitaire. Selon les données publiées, l’obésité au sein de la catégorie d’age entre 3 et 5 ans est passée de 6,3% à 9,6%, entre 2006 et 2012, soit une hausse de 50%.
Pour le responsable, le mode de consommation est expliqué par la modernisation du secteur commercial et le développement de la publicité commerciale, outre la hausse de la dépense et des importations des produits.

TAP

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Selon un nouveau rapport présenté aujourd'hui lors d'une conférence, le commerce transfrontalier informel en Afrique pourrait contribuer à l'amélioration des moyens d'existence et à...

SPORT

Reseaux Sociaux