Tags Posts tagged with "Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie"

Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie

par -

« 2017 sera une année exceptionnelle pour le secteur du thermalisme », a estimé le directeur général de l’Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie (ONTH), Rezig Oueslati.

Le responsable affirme qu’il y a de la matière à exploiter dans ce domaine qui est en plein boom. « Nous comptons développer plus ce créneau, surtout que de nouveaux centres de thermalisme vont donner leur élan à ce secteur vital tout en mettant en valeur les potentialités du tourisme thermal non seulement au profit des Tunisiens venant de différentes régions du pays, mais aussi aux patients étrangers », a indiqué le responsable.

En effet, des méga projets ayant bénéficié de l’indemnisation de l’Etat à travers l’octroi de primes d’incitation et d’avantages fiscaux seront prochainement opérationnels. Ils concernent également la réalisation de trois centres à Bizerte, Kasserine et Nabeul.

D’une capacité d’accueil de plus de 300 mille curistes, ces trois composantes viennent s’ajouter au potentiel national en matière de ressources en eaux thermales qui se compose de près de 94 stations. Certaines ont une vocation médicale puisqu’elles relèvent du secteur du tourisme de santé au moment où d’autres sont spécialisées dans la production des eaux conditionnées.

C’est important dans la mesure ou ces stations thermales ont attiré un nombre important de visiteurs, entre touristes et résidents. Près de 98 000 curistes ont visité la Tunisie en 2015, d’après les dernières statistiques dévoilées à Africanmanager portant sur le développement du secteur du thermalisme.

Tout est mis en œuvre…

Rencontré à la suite d’une participation « réussie » à la 84e Foire européenne de Strasbourg, qui s’est déroulé du 2 au 12 septembre courant où il a essayé de nouer de nouveaux partenariats et décrocher des contrats avec les décideurs, Rzig Oueslati s’est montré ambitieux, surtout que la prochaine décennie va être marquée par la mise en place  d’autres grands projets dans différentes régions comme Siliana, Mahdia, Ben Arous, Kairouan, en attendant la réalisation du village thermal d’El Khabayet à Gabès (sud-est tunisien) qui sera financé par des investisseurs tunisiens et autrichiens avec un montant de 750 millions de dinars et une capacité d’emploi de 3200 postes.

Alors que de nombreux établissements se repositionnent sur le secteur de la remise en forme, l’enjeu aujourd’hui est de tirer profit de cette richesse tout en modernisant les installations pour mieux s’adapter aux nouvelles pratiques. Comme l’a précisé Rezig Oueslati, « c’est un acquis porteur de discrimination positive entre les régions d’autant plus que le développement du thermalisme offre l’opportunité de valoriser ses ressources, mais aussi de créer de nouveaux postes d’emplois ».

Pour le responsable, la réalisation de cet objectif est possible, surtout qu’une nouvelle stratégie a été adoptée. Elle comporte, selon ses dires, plusieurs axes d’intervention dont notamment la politique d’incitation à l’investissement privé à travers la promotion d’un système de financement qui offre des avantages spécifiques aux promoteurs privés voulant s’installer dans les zones thermales. Ajoutons à cela la modernisation du cadre juridique, sans oublier l’amélioration de la compétitivité pour être en mesure de concurrencer des pays comme la Turquie, l’Espagne et le Maroc.

« Tout est mis en œuvre pour offrir aux curistes des instants privilégiés, mais aussi pour devenir une destination privilégiée tout en promouvant par la même occasion le secteur touristique, grand pourvoyeur de postes d’emploi », a-t-il conclu.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

Au Maroc la lutte contre la corruption est dans toutes les têtes, notamment dans celles des autorités, comme du reste en Tunisie en ce...

SPORT