Tags Posts tagged with "Office"

Office

par -
0
Le secrétaire général de l'UGTT Bouali Mbarki a déclaré que la lettre envoyée par Moncef Marzouki au Président de Nidaa Tounes

Le secrétaire général-adjoint de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Bouali Mbarki a fait part de son étonnement quant au communiqué rendu public par l’Office de la Fatwa appelant à ne plus manifester et à se consacrer au travail et aux études.

Lors de son passage ce mardi 27 septembre 2016 sur Mosaïque Fm, Bouali Mbarki a appelé le mufti de la république, Othmane Battikh à tenir l’office de la Fatwa à l’écart de cette question et à ne pas diaboliser ou interdire les mouvements protestataires à caractère  social pour ne pas miner la crédibilité de cette institution religieuse.

par -
0

117.69 dollars la tonne, c’est l’offre la plus basse dans un appel d’offres international lancé par l’office des céréales de Tunisie, jeudi, pour l’achat de  142.000 tonnes de blé meunier d’origine facultative, selon les négociants  européens.

Pour l’achat de 67.000 tonnes de blé dur, l’offre la plus basse était de  257.99 $ la tonne et de 164,39 $ la tonne pour 100.000 tonnes d’orge fourragère, ajoutent-ils. L’office des céréales n’achète pas toujours suite à  l’offre la plus basse, si d’autres conditions liées à l’offre sont considérées comme peu attrayantes.

 Le blé meunier devrait être expédié en cinq envois de 25.000 de tonnes et un de 17 000 tonnes  entre le 25 septembre et le 15 décembre, selon l’origine. Le blé dur le sera en deux de  25 000  tonnes et un de 17 000 tonnes  entre 25 le 25 octobre et le 25 décembre également en fonction de l’origine.

par -
0

Le ministère britannique des Affaires étrangères, le Foreign Office envisagerait d’assouplir ses avis déconseillant les voyages non essentiels en Tunisie, rapporte le quotidien londonien The  Guardian, qui ajoute que pareille mesure redonnera des couleurs à un secteur touristique dévasté par les effets de l’attaque terroriste qui a coûté la vie, l’année dernière, à 30 vacanciers britanniques.

La levée de l’avis, qui a été décrété après l’assassinat en uin dernier de 38 touristes sur une plage près de Sousse, ne devrait pas être proposée avant la fin du mois de Ramadan.

Elle devrait être convenue avec le gouvernement et serait  probablement mise en œuvre en phases successives, avec certaines zones qui demeureront sous le coup de l’alerte voyage jusqu’à ce que l’ensemble du pays soit considéré comme sûr.

La ministre tunisienne du Tourisme, Selma Elloumi Rekik, a annoncé avoir  reçu l’assurance que la  Grande-Bretagne changera sa position, et ce après  avoir rencontré  le ministre au Foreign Office, Tobias Ellwood,  la semaine dernière. Ellwood a voyagé en Tunisie pour prendre part à la commémoration du 1er anniversaire de l’attentat de Sousse.

De son côté, l’ambassadeur de Tunisie au Royaume-Uni, Nabil Ammar, lui-même originaire de  Sousse, a plaidé pour un changement dans la position britannique, affirmant qu’il existe désormais un écart entre la « perception du niveau de sécurité, et la réalité de la sécurité dans le pays ».

«Chaque semaine, des cellules terroristes sont démantelés. Les terroristes sont arrêtés ou neutralisés. Cela devrait donner une image positive, non négative », a-t-il dit.

 

par -
0

Le ministre tunisien des Affaires étrangères  a de nouveau  lancé un appel à la Grande-Bretagne pour protéger  la tentative « unique » de son pays de fonder un Etat arabe démocratique et l’aider à vaincre la menace de  terrorisme représentée par l’organisation Daech.

Dans une interview à Evening Standard, Khemaies Jhinaoui a affirmé que la Tunisie  cherchait à fonder  un « pays musulman moderne» qui incarne à la fois l’islam et les valeurs internationales des droits de l’homme et de la démocratie.

Il a souligné  que le renforcement de la sécurité et la  nouvelle barrière en cours de construction le long de la frontière libyenne, contribuent déjà à la consolidation de la démocratie naissante de son pays et  à atténuer les effets de l’attentat de Sousse l’année dernière et d’autres attaques terroristes.

Cependant, il a averti que la Tunisie  a encore besoin de davantage  d’aide de la Grande-Bretagne, notamment la coopération en matière de sécurité et une surtout la levée  de l’avertissement voyage du Foreign Office  déconseillant les déplacements des Britanniques en Tunisie, et ce pour relancer l’économie du pays et éviter de tomber dans le «piège» de Daech, ce  qui détruirait la tolérance et la liberté.

Les déclarations de  Jhinaoui interviennent à deux semaines environ du 1er anniversaire commémorant  l’attaque de Sousse où 30 Britanniques et huit  ressortissants d’autres pays sont morts, et seulement 18 mois après que le président Beji Caïd Essebsi  est devenu le premier dirigeant librement élu du pays en décembre 2014.

«Ces gens attaquent la Tunisie parce qu’elle est  l’anti-modèle de leur système », a déclaré le ministre qui s’est plaint du fait que le Foreign Office n’ait pas modifié  ses conseils contre le voyage en Tunisie, ce qui rend encore plus que les dommages causés par Daech soient réparés.

«Nous aimerions que les autorités britanniques évaluent ce qui se passe ici du point de vue de la sécurité et si elles estiment que les choses s’améliorent, elles devraient les refléter dans leurs  conseils Voyage.

« Jusqu’à présent, nous n’avons vu rien de tel  et c’est très frustrant pour nous. Depuis Sousse,  il y a eu d’énormes progrès », a-t-il indiqué ajoutant que « la Tunisie est un pays tolérant qui est en train de faire de son mieux pour protéger ses citoyens et ses visiteurs et  sécuriser ses sites sensibles, y compris les sites touristiques. »

par -
0

Les résultats préliminaires du trafic commercial des passagers enregistré par l’OACA (Office de l’aviation civile et des aéroports) au cours de l’année 2015, ne sont pas bons. Après les 10,690 millions de passagers commerciaux de 2014, ils n’étaient que 7,272 millions à utiliser des avions en Tunisie. L’aéroport de Tunis-Carthage reste leader sur les vols réguliers, même malgré une petite baisse (4,766 millions de passagers en 2015 contre 4,248 millions en 2014). Sur le non-régulier, c’est l’aéroport privé de TAV qui enregistrait le plus grand nombre de passagers (680 mille passagers en 2015 contre 1,720 une année plus tôt). A fin 2015 aussi, le nombre d’avions ayant atterri sur des aéroports tunisiens consacrait le trend baissier pris depuis 2013. Il passait de 99.208 en 2014 à seulement 74.168 vols commerciaux.

A fin décembre 2015 déjà, le nombre de vols commerciaux ayant atterri dans des aéroports tunisiens baissait de 11,5 % (4,9 millions contre 5,5 millions au cours du mois de décembre 2014) et le trafic passagers se dégradait de 9,9 % (448.885 passagers contre 498.298 passagers en décembre 2014), le tout en comparaison avec les chiffres du même mois de l’année 2014. A cela, il faudra ajouter la baisse de 29,4 % du trafic commercial des vols internes et la baisse de 26,8 % du trafic commercial de passagers internes. Le nombre d’avions ayant atterri sur des aéroports tunisiens a aussi baissé de 5 % en décembre dernier.

  • Un déficit de 14 MDT qui ne devrait pas s’améliorer en 2015

Cette baisse de l’activité aérienne impactera, il est sûr, les résultats financiers de l’Office. Déjà fortement touchés par l’arrêt de l’activité sur la Libye et qui a laissé un déficit de 14MDT dans les placards de l’OACE, l’exercice 2015 ne devrait pas changer grand-chose à ce déficit, indique Khaled Chelly, PDG de l’OACA, pour Africanmanager (AM). «Un déficit qui n’est cependant pas dû uniquement à la crise du secteur aérien en Tunisie, mais aussi à des impayés d’un volume de 400 MDT dont une grande partie chez les opérateurs du pavillon tunisien (deux privés et un public) ». Or, la capacité de ces opérateurs à rembourser l’Office rend difficile le recouvrement de ces créances, précise-t-il encore. Ces résultats et le mauvais recouvrement des créances impacteront aussi, certainement, la capacité de l’Office à honorer ses investissements, alors que son plan quinquennal 2016-2020 affichait «des intentions d’un montant de 1.080 MDT, dont l’extension de l’aéroport de Tunis-Carthage, l’aménagement de la piste de l’aéroport de Djerba pour 60 MDT, l’aménagement de la piste de l’aéroport de Gafsa pour 20 MDT, 20 autres MDT pour la piste de Tunis-Carthage», souligne encore le PDG de l’OACA pour AM.

  • Entre l’extension de T. Carthage et le nouvel aéroport d’Utique, l’OACA balance

Investissement phare de la prochaine quinquennie, le nouvel aéroport. Le PDG de l’office ne sait pas encore s’il va s’agir de la simple extension de l’existant ou d’en bâtir un autre, c’est le gouvernement qui décidera après études.

«Le projet qui a été officiellement communiqué est l’extension de l’aéroport à l’horizon de 2017 et qui finira en 2021», indique Khaled Chelli qui affirme que «Ce choix de l’extension a été décidé et les études déjà faites». Il explique cela «par la capacité de l’aéroport de Tunis-Carthage qui est de 5 millions de passagers par an est qui est déjà atteinte depuis 2014 où on a déjà fait 5,3 millions alors que les prévisions à l’horizon 2025 tablent sur dix millions, surtout avec les perspectives de l’Open Sky, le plan de flotte de Tunisair qui prépare de nouvelles dessertes sur l’Amérique du Nord et sur l’Afrique. Mais l’extension est aussi une volonté d’améliorer le confort des passagers et un terminal y sera dédié pour Tunisair qui inclura une partie transit, ainsi qu’une transformation du terminal du fret aérien pour une meilleure fluidité de la marchandise exportée, plus d’espace pour les agents cargo et une meilleure circulation des engins».

Cette extension devrait se faire en 2 étapes. Elle débutera par la partie gauche de l’actuelle aérogare qui devrait passer de 5 millions à 7,5 millions de passagers à l’horizon 2019. La seconde partie de l’extension devrait être achevée en 2021 avec 10 millions  de passagers. Tout ce chantier devrait mobiliser six à 7 MDT d’investissement dont une partie en autofinancement et le reste par recours au financement extérieur. L’autre alternative d’un nouvel aéroport qui pourrait être construit dans la région d’Utique près de Bizerte, est actuellement à l’étude au niveau de l’OACA.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

SPORT

0
Le Club Africain a publié sur sa page officielle facebook les derniers transferts effectués dans le mercato d'hiver 2016-2017. Les nouvelles recrues: Oussama Darragi (29...