Tags Posts tagged with "opposition, Ennahdha, ,"

opposition, Ennahdha, ,

par -
0
Le front de salut national et les partis de l'opposition ont appelé

Le front de salut national et les partis de l’opposition ont appelé, vendredi, le Mouvement Ennahdha à clarifier sa position et à se prononcer en faveur de la dissolution du gouvernement actuel afin de relancer, immédiatement, le dialogue national et établir une feuille de route pour les prochaines échéances politiques.

Une rencontre organisée au siège de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a réuni le secrétaire général de la centrale syndicale, Hassine Abassi avec les représentants du front de salut national, des partis de l’opposition et des organisations instigatrices du dialogue national.

Maya Jeribi, secrétaire générale du parti républicain a souligné, à l’issue de cette rencontre, que les parties présentes ont mis l’accent sur la difficulté de la situation dans le pays et la nécessité de trouver des solutions urgentes pour sortir le pays de la crise politique et socioéconomique actuelle. « Pour cela, il faut accepter la dissolution du gouvernement actuel et former un gouvernement de salut national qui sera présidé par une personnalité indépendante et dont le programme sera clair et établi de manière consensuelle afin de lutter contre la violence et l’extrémisme et garantir la neutralité de l’administration », a-t-elle soutenu, ajoutant que « c’est, uniquement sur cette base, qu’il sera possible de relancer le dialogue national ».

Pour sa part, Taïeb Baccouche, secrétaire général du parti Nidaa Tounes a considéré l’acceptation, jeudi, par le Mouvement Ennahdha de l’initiative de l’UGTT comme un pas positif, relevant toutefois, une contradiction entre les déclarations de Rached Ghannouchi, président du mouvement et le communiqué publié le même jour par son parti qui refuse la dissolution du gouvernement actuel. « Ennahdha doit annoncer clairement l’acceptation de l’initiative de l’UGTT dans son intégralité », a-t-il ajouté.

Jilani Hammami, leader du front populaire a souligné que le front de salut national n’acceptera l’ouverture du dialogue qu’après la dissolution du gouvernement actuel, faisant remarquer que le front continuera à faire pression sur le Mouvement Ennahdha afin qu’il change de position et ce à travers l’organisation d’un grand rassemblement, demain samedi ? à Tunis et dans les régions, dans le cadre de la campagne du « départ ».

Pour sa part, Mohamed Hamdi, secrétaire général de l’alliance démocratique a souligné que la situation dans le pays ne permet aucune perte de temps et qu’il faut passer directement à l’action.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT