Tags Posts tagged with "orange, tunisiana, tunisie telecom,"

orange, tunisiana, tunisie telecom,

par -
Alors que nous attendons encore les chiffres officiels

Alors que nous attendons encore les chiffres officiels, puisqu’ils sont publiés par l’INT qui les puise directement auprès des opérateurs de la téléphonie mobile, pour le mois d’octobre, qui confirmeraient la tendance générale, ceux des derniers neuf mois de l’année 2012 montrent une évolution toujours inégale entre les trois opérateurs de téléphonie mobile en Tunisie. Une inégalité toujours à la défaveur de l’opérateur historique, Tunisie Télécom.

La tendance générale qui se dégage de ces chiffres, c’est d’abord une lente évolution du parc de la téléphonie mobile en Tunisie, du fait de la rude concurrence avec des «ébats» commerciaux qui se terminent généralement devant l’Instance de régulation et parfois même devant les tribunaux.

Ayant terminé le mois de septembre 2011 à quelque 11,655 millions d’abonnés, il a fallu toute une année au parc du mobile pour accumuler un million supplémentaire de nouveaux abonnés et dépasser les 13 millions de quelques centaines de milliers d’autres abonnés, malgré la profusion d’offres et de contre-offres !

Colosse contre petit poucet. Un combat inégal et aux conséquences surprenantes.

 

Ce qui est, à notre avis, le plus important à noter dans cette évolution, c’est ce qu’on pourrait appeler le «dénivelé-plat», qui caractérise l’évolution des parts de chaque opérateur dans l’ensemble du parc. D’un trimestre à l’autre (de septembre 2011 à septembre 2012), l’évolution se fait lentement (1,8 en septembre 2011, 6,5 % en décembre, 1,1 en mars, 1,7 % en juin et 5,4 %, en septembre 2012). Ceci s’explique par une sorte de saturation du marché et par le taux de pénétration de la téléphonie mobile, actuellement à 123,6 %.

On remarquera, bien sûr, que l’opérateur historique se fait toujours distancer par son concurrent direct qui réalise la plus grosse hausse de nombre de nouveaux abonnés. Commençant l’année courante avec plus 6 millions 693.815 abonnés, à fin janvier dernier, Tunisiana terminait septembre avec 7 millions 57.684 abonnés. En neuf mois, Tunisiana aura ainsi engrangé 363.869 nouveaux abonnés. On passera sur la dispute de l’abonné actif ou non, car elle ne finira jamais, les trois opérateurs cachant ses sous-chiffres et les gardant comme des secrets absolus. En face de Tunisiana, Tunisie Telecom ne réalisera, en 9 mois, que 182.988 nouveaux abonnés en téléphonie mobile.

Force est donc de constater que quelque chose ne va pas dans les services commerciaux et le marketing de l’opérateur historique. A y voir de plus près, on se rendrait même compte que l’évolution de Tunisie Télécom en matière d’abonnés mobile, selon les chiffres de l’INT, par ailleurs visibles sur son site, va presqu’au même train du dernier-né du secteur, Orange Tunisie. 300788 a ainsi été le nombre de nouveaux abonnés acquis par le «petit poucet » d’Orange entre fin janvier et fin septembre 2012.

On se poserait alors la question, dans une seule et unique optique nationaliste, de savoir pourquoi l’entreprise nationale n’est-elle pas arrivée à faire plus et mieux que ses deux concurrents, alors qu’elle dispose de beaucoup plus de moyens, financiers et humains ?

Géant par son infrastructure, par ses moyens financiers et ses compétences, Tunisie Télécom semble jusqu’à présent dormir sur ses lauriers et traiter toute remarque sur sa stratégie commerciale de manière hautaine. Profitant de sa superbe avance commerciale et de l’effet de la Révolution sur les forces de l’opérateur public, Tunisiana engrange chiffres d’abonnés et revenus financiers. Jusque-là ressemblant à une tortue, à l’ombre de sa carapace cachée, fait lentement son petit bonhomme de chemin, grignotant au passage petit à petit des parts de marché en attendant que le géant lève son pied de la mine d’or du dégroupage.

L’irréversible marche forcée vers l’Internet mobile.

La bataille entre les trois opérateurs se déroule aussi sur le terrain, virtuel, de l’Internet. Les 3 ont maintenant leurs licences 3G et leurs propres FSI, même si c’est dans un ordre dispersé dans le temps. Il est cependant à remarquer que l’Internet fixe, encore entre les seules mains de Tunisie Télécom du fait du non dégroupage, semble marquer le pas devant l’Internet mobile dont le parc avance avec des pas plus rapides.

 

A la fin du mois de septembre 2012, la Tunisie compte un parc global Internet de 1.072.752 clients. Le taux de pénétration évolue certes au rythme d’un point presque par trimestre, selon les chiffres de l’INT,il n’est pourtant encore qu’à 9,9 %. Dans ce parc, cependant, l’Internet mobile représente 497.628 clients, à quelques cordées de l’Internet fixe qui n’est plus qu’à 575.124 clients. Ce trend haussier de l’Internet mobile devrait prendre de l’ampleur avec l’entrée en production des licences 3G de Tunisie Télécom et de Tunisiana. Les FSI se transformant alors et jusqu’au règlement de la question du dégroupage, en revendeur de l’Internet mobiles de leurs maisons-mères respectives. Ceci, il ne faut pas l’oublier, ne fera que péricliter le réseau fixe de l’opérateur public.

Khaled Boumiza

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Sophia Genetics, leader mondial de la médecine basée sur les données, a dévoilé aujourd’hui depuis la Réunion Annuelle du Collège Américain de Génétique et...