Tags Posts tagged with "ordre du jour"

ordre du jour

par -

La séance plénière a été mouvementée ce mardi à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) pour une question d’ordre du jour pourtant cruciale pour le feu vert du FMI au prêt de 2,8 milliards de dollars à la Tunisie. Des voix, essentiellement celles de l’opposition, se sont élevées en chœur pour stigmatiser ce changement de dernière minute.

En effet, la Plénière de ce mardi 10 mai 2016 était initialement  prévue pour l’examen d’une série de projets de lois et  l’audition de  certains membres du gouvernement. En lieu et place , il a été proposé, dans ce qui apparaît comme une course contre la montre, de se pencher sur le projet de loi sur les banques, récemment examiné par la commission des finances de l’Assemblée, pour qu’il soit voté et promulgué avant la réunion du Conseil d’administration du Fonds monétaire internationale prévue pour le 13 mai courant aux fins de l’approbation du crédit en question.

Un tel changement a provoqué le courroux de députés de l’opposition dont notamment ceux du Front Populaire, du Courant Démocratique, du mouvement du Peuple et de certains indépendants, donnant ainsi lieu à de vives tensions à l’hémicycle. Une déclaration faite par le nouveau président du groupe parlementaire de Nidaa Tounes, Soufien Toubel, a fini par mettre le feu aux poudres.

« L’intérêt du pays commande l’amendement de l’ordre du jour », a indiqué le député  mettant l’accent sur « l’importance de promulguer le projet de loi sur les banques avant le 13 mai, date de la tenue du conseil d’administration du FMI ». Et d’alerter:  » la Tunisie pourrait essuyer des pertes énormes, si l’Assemblée ne parvenait pas à adopter cette loi dans les délais ».

Le règlement intérieur « bafoué »

Cette position  semble cristalliser toutes les polémiques. A ce titre, le député du Courant démocratique a égratigné la démarche du  bureau de l’ARP qui a procédé au changement de l’ordre de jour afin que soit adopté à temps le projet de loi sur les banques, déjà à l’origine d’une vague de critiques.

« C’est  sous tous les rapports une violation du règlement intérieur », s’est écrié le député faisant savoir que le bureau de l’ARP n’a pas respecté les dispositions de l’article 85 et 121 du règlement intérieur.  » Avec cette modification, on a passé outre les délais fixés pour introduire les amendements relatifs au projet de loi en question et c’est illégal », a t-il encore dit.

N’ayant pas été en reste, d’autres députés comme Hssouna Nasfi ont affirmé que cette démarche ne pourrait que porter atteinte à l’image de la Tunisie tout en envoyant un message négatif aux institutions financières internationales.

Un avis fiévreusement partagé par plusieurs élus du Front Populaire comme Ahmed Seddik et Aymen Aloui. Ils ont marqué leur farouche détermination à  « faire face à cette politique qui vient en contradiction avec les attentes du peuple et surtout avec leur dignité ».

« Nous refusons  le diktat imposée par le FMI »

Pour le député indépendant, Adnène Hajji, l’intérêt du pays est une responsabilité collective qui  devrait rejeter le diktat imposé par  certaines institions financières internationales à l’instar du FMI et la Banque Mondiale.

« Il est insensé et illogique d’examiner un projet de loi assez important dans un délais aussi  court et c’est tout simplement pour satisfaire le FMI », a dit le député appelant les autorités en place à annoncer la faillite du pays dans de telles conditions.

De son côté, le député du Mouvement Echaab, Zouhair Maghzaoui a appelé à la tenue d’une séance plénière d’urgence de manière à entamer un débat sérieux sur les priorités du pays dans cette étape cruciale..

Il a par ailleurs noté qu’il n’appartient pas à  l’ARP de porter la responsabilité du « manque de coordination entre la coalition au pouvoir et le gouvernement en ce qui concerne la programmation des projets de loi à examiner ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Les craintes n’ont pas lieu d’être et l’Etat n’est pas au bord de la faillite, a assuré le ministre conseiller auprès du chef du...

AFRIQUE

Il est impératif que les gouvernements africains adoptent des stratégies cohérentes et des plans de développement nationaux qui répondent aux défis de la croissance,...

SPORT

L’équipe nationale des Comores a décroché son billet pour la phase de groupes des qualifications pour la CAN-2019 de football après son match nul...