Tags Posts tagged with "paix"

paix

par -
0

La menace terroriste et la sécurité de façon générale sont au menu à Dakar, capitale du Sénégal, à partir de ce lundi 05 décembre 2016, dans le cadre du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique, le troisième rendez-vous du genre. Sous la houlette du président Macky Sall, experts, chercheurs, militaires et responsables politiques ou membres de la société civile vont plancher durant deux jours sur les sujets, très préoccupants, de l’extrémisme violent et de la gestion des espaces africains.

A signaler que la rencontre est co-financée par une vingtaine d’entreprises de défense et de sécurité françaises et européennes. Elle a donc une vraie dimension internationale, même si les initiateurs de l’événement martèlent qu’il s’agit juste d’échanger et de jeter les bases d’une réflexion profonde sur ces thèmes brûlants, et qu’on n’a nullement affaire à une instance qui édicte des résolutions, prérogative du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. N’empêche, la manifestation monte en gamme, avec la présence cette année du président nigérian, Muhamadu Buhari, directement confronté à la secte islamiste sanguinaire Boko Haram. Les présidents du Togo, du Kenya, du Mozambique feront également le déplacement, mais le président tchadien, Idriss Déby, est aux abonnés absents. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, très actif sur le continent depuis quatre ans, est également annoncé, de même que Federica Mogherini, la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la sécurité…

La rencontre a pris du relief l’an dernier, en effet quatre jours après les débats, où les participants avaient unanimement déclaré « nos sécurités sont liées », Paris a subi des attaques terroristes sans précédent, avant que des capitales africaines ne soient frappées (Bamako, au Mali, Ouagadougou, au Burkina Faso, le Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire). Et depuis le danger jihadiste n’a cessé d’enfler en Afrique de l’Ouest, au Sahel, au Maghreb et dans la Corne…

par -
0

La Tunisie est prête à augmenter le nombre de ses observateurs militaire et sécuritaire dans le cadre des missions onusiennes de maintien de la paix, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Khémaies Jhinaoui. « La Tunisie appuie les efforts des Nations-Unies en matière de maintien de la paix notamment en Afrique », a-t-il ajouté lors de son entretien, jeudi, avec le Secrétaire général adjoint de l’Onu chargé des opérations de maintien de la paix Hervé Ladsous, indique vendredi un communiqué du département des Affaires étrangères. De son coté, Ladsous a salué cette initiative qualifiant « d’active » la contribution de la Tunisie dans les opérations onusiennes de maintien de la paix, depuis les années 60.
Selon le responsable onusien, les compétences tunisiennes suscitent l’admiration des chefs des missions onusiennes notamment en Afrique centrale, au Mali, en Côte d’Ivoire, en République démocratique du Congo, à Darfour et à Haïti, lit-on dans le même communiqué.
Il a, à cette occasion, salué la participation de la femme tunisienne dans les missions de maintien de la paix appelant à renforcer sa présence dans ce domaine.
Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui avait pris part, jeudi à New York, à un débat de haut niveau de l’Assemblé générale des Nations-Unies sur la mise en œuvre des objectifs du millénaire pour le développement durable.

TAP

par -
0

Ce bâtiment relativement modeste à Oslo devrait être la  plaque tournante d’une débordante activité encore  une fois  cette semaine, dans la foulée de l’arrivée de pas moins de quatre organisations tunisiennes  dans la capitale norvégienne pour recevoir en partage le Prix Nobel de la Paix. Ils se sont envolés pour la Norvège, mardi, pour prendre  part à presque tous les événements Nobel jusqu’à vendredi.

Après leur réception au  Grand Hôtel, l’une de leurs  premières étapes sera, comme c’est la tradition,   l’Institut Nobel norvégien juste en face du parc du Palais Royal et de l’ambassade américaine. C’est là qu’ils rencontrent les membres du Comité Nobel norvégien qui décerne le prix de la paix chaque année, et signent le livre d’or.

Le prix de la paix pour 2015 a été décerné au Quartet du Dialogue national de Tunisie, formé au cours de l’été 2013, lorsque le chemin de la Tunisie vers la démocratie s’est trouvé soudainement en butte à  de sérieux obstacles en raison de l’agitation sociale et des assassinats politiques. La Révolution du Jasmin en Tunisie qui avait éclaté deux ans plus tôt avait conduit le pays au bord de la guerre civile, et le Quartet a été formé afin de stimuler le dialogue à la place d’un surcroît  de conflits.

Il est composé de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), représentée par Houcine Abassi; de l’Union tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), représentée par Ouided Bouchamaoui; de la Ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH), représentée par Abdessattar Ben Moussa; et l’Ordre tunisien des avocats, représenté par Mohamed Fadhel Mahmoud. Ils signeront tous le livre d’or, chacun prendra la parole lors de la cérémonie traditionnelle de la remise du Prix de la Paix, le jeudi,  et chacun recevra à la fois une médaille d’or et un certificat. Les quatre organisations se partageront le prix en espèces d’environ 1 million USD.

Les quatre représentants du Quartet prendront également part le mercredi à la  conférence de presse traditionnelle,  et le jeudi, ils assisteront  à la réception annuelle du Prix de la paix «  Save the Children » (Sauvons les enfants),  à l’Hôtel de ville et rencontreront  le roi Harald et d’autres membres de la famille royale de Norvège avant la Cérémonie de remise du Prix de la paix qui commencera à 13 heures à l’Hôtel de ville. La cérémonie a toujours lieu le 10 Décembre, jour anniversaire de la mort de bienfaiteur Alfred Nobel.

Ensuite, les  membres du Quartet  seront interviewés en direct par la chaîne de télévision CNN avant l’arrivée d’une retraite aux flambeaux  en face du Grand Hôtel pour saluer les lauréats juste avant 19 heures le jeudi. Elle sera suivie pour la première fois par un spectacle musical en plein air, présenté par  l’artiste norvégien Kygo qui présentera une version orchestrale de son tube à succès  Firestone en face du balcon où les lauréats du Prix de la Paix salueront la foule.

Ensuite, les lauréats  seront honorés lors du banquet annuel du Nobel de la Paix,  jeudi soir, suivi d’une visite à la nouvelle exposition tunisienne qui sera inaugurée au Centre Nobel de la Paix, le  vendredi. Ils rencontreront aussi  des dignitaires locaux et leurs homologues des organisations norvégiennes telles  que NHO (entreprises et des employeurs), LO (la plus grande fédération syndicale de la Norvège), l’Association du Barreau norvégien et le Centre norvégien des droits de l’homme. Ces organisations ont contribué à financer l’exposition au Centre Nobel de la Paix, qui permettra de présenter la façon dont la Tunisie essaie de progresser de la révolution à l’élaboration d’une constitution et le dialogue des lauréats pour la démocratie.

Les lauréats seront également salués lors du concert annuel du Nobel de la Paix, qui a été déplacé cette année de l’arène Oslo Spektrum vers  la plus grande Telenor Arena à Fornebu. Le concert mettra en vedette Kygo, avec le groupe de rock norvégien a-ha, la  chanteuse norvégienne Aurora et d’autres artistes internationaux. Le concert sera animé  cette année par l’ancien animateur de talk show américain Jay Leno.

par -
0

Pour une surprise, c’en a été une et des plus énormes. Le prestigieux prix Nobel de la paix est revenu cette année à la Tunisie, plus spécialement au Quartet artisan et parrain du Dialogue national qui déblayé et balisé la route vers tout le processus qui a mené aux élections en passant par la promulgation de la Constitution fondatrice de la IIème République.

L’évènement est célébré bien sûr par les Tunisiens, mais aussi presque partout aux quatre coins de la planète, comme en témoigne le concert de louanges qui a accueilli cette récompense qui a surpris tout le monde alors que de grosses pointures étaient données pour la remporter.

L’une d’elles, la chancelière allemande Angela Merkel a été prompte à s’en féliciter, qualifiant le choix du Comité Nobel d’ “ excellente décision”. Son porte-parole, Steffen Seibert a déclaré vendredi que le Prix Nobel de la paix est “la récompense méritée pour le travail sur la démocratie, pour l’adhésion à l’idée qu’un peuple qui a renversé la dictature mérite quelque chose de mieux qu’une nouvelle dictature.”

La réaction la plus remarquable à l’attribution du prix Nobel de la paix au Quartet tunisien est au crédit du président français François Hollande qui y a vu  » la réussite de la transition démocratique en Tunisie et aussi un encouragement pour encore soutenir la Tunisie dans les épreuves qu’elle traverse ». « La France doit en tirer toutes les leçons et avoir une coopération avec la Tunisie qui soit à la hauteur nécessaire, sur le plan économique, sur le plan touristique et aussi sur le plan de la défense », a-t-il ajouté. « L’Europe et le monde doivent aussi ne pas simplement remettre un prix à la Tunisie mais apporter du prix aux aides qui doivent être accordées à la Tunisie », a-t-il poursuivi.

Le président français s’est dit heureux pour les Tunisiens et a estimé que la Tunisie donnait « un bel exemple ».

L’Organisation des Nations Unies s’est joint à ce concert  pour saluer l’attribution du prix Nobel de la paix au Quartet du Dialogue national tunisien le considérant comme un «  stimulant pour les militants pour développer les  efforts de paix ».

Le porte-parole du chef de l’ONU à Genève,  Ahmad Fawzi, a déclaré lors d’une conférence de presse  “Nous avons besoin de la société civile pour nous aider à aller de l’avant dans le processus de paix.

“Cet un brillant exemple, je pense que la Tunisie est l’un des pays arabes qui a fait le mieux depuis le  printemps arabe et les bouleversements dans cette partie du monde”, a-t-il dit.

L’attribution du Nobel de la paix au quartette d’organisations conduisant le dialogue national en Tunisie « montre la voie pour sortir des crises dans la région », s’est félicitée vendredi la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

« Le prix Nobel de la paix au quartette pour le Dialogue national en Tunisie montre la voie pour sortir des crises dans la région: unité nationale et démocratie », a affirmé, pour sa part,  la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

Les lauréats du Nobel de la Paix ont également été salués par le président du Conseil européen (qui réunit les chefs d’Etat ou de gouvernement des 28), Donald Tusk et celui du Parlement européen Martin Schulz. Evoquant une visite effectuée en mars en Tunisie, M. Tusk a indiqué « comprendre et respecter le choix » d’attribuer le Nobel au quartette.

Ce prix est « largement mérité », a estimé de son côté M. Schulz, ajoutant qu’il t partage « la fierté de tous les Tunisiens ».

Réagissant par ailleurs à l’attribution « bien méritée » du prix Nobel de la paix au quartette d’organisations conduisant le dialogue national en Tunisie, Mme Malmström Commissaire européenne au Commerce a estimé qu' »il faut continuer à œuvrer en faveur du resserrement des liens entre l’UE et la Tunisie, et à soutenir la marche en avant du pays ».

Cette floraison laudatrice des grands de ce monde jure ostensiblement avec le silence observé jusqu’ici par les Etats arabes. C’est rassemblement par crainte de jeter une fleur au berceau du « printemps arabe » et a génie de ses citoyens qui ont su mener à bon port leur transition vers la démocratie malgré toutes les vicissitudes et les travers.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le dirigeant d’Ennahdha Abdellatif Mekki appelle à l’organisation d’un dialogue sociétal qui dépassera les partis, les organisations, pour cibler les coordinations des mouvements sociaux....

AFRIQUE

0
Monsieur Hailemariam Dessalegn, Premier ministre de la République fédérale démocratique d'Éthiopie, participera à la 5e édition du AFRICA CEO FORUM en compagnie de plus...

SPORT

0
L'international algérien Riyad Mahrez a estimé mardi que le nul concédé par les Verts face au Zimbabwe (2-2), dimanche pour leur premier match en Coupe...