Tags Posts tagged with "Paolo Gentiloni Silveri"

Paolo Gentiloni Silveri

par -

La Tunisie cherche à établir avec les autres pays, un partenariat réel, fondé sur le partage des risques, des responsabilités et des avantages ainsi qu’à protéger l’expérience démocratique, a affirmé lundi, le chef du gouvernement Habib Essid. Essid, qui s’exprimait à l’ouverture du forum tuniso-italien des affaires, a souligné le souci du gouvernement de développer le climat des affaires et de parachever les réformes et le plan quinquennal de développement 2016/2020, outre l’importance de l’appui des partenaires italiens pour accélérer le flux des investissements étrangers.
Il a évoqué l’adhésion des investisseurs italiens au processus démocratique en Tunisie, notant qu’ils ont conservé leurs investissements dans le pays et précisant que la Tunisie compte environ 800 entreprises italiennes offrant environ 60 mille emplois.
Le gouvernement œuvre à renforcer la coopération avec les autres pays, dont l’Italie en vue de faire de la
Tunisie, une plate-forme industrielle, agricole et de services.
Pour le ministre italien des affaires étrangères Paolo Gentiloni Silveri, la préservation de la stabilité et de la sécurité en Tunisie constitue un facteur important dans la mobilisation de l’investissement étranger, la création de l’emploi et la contribution au développement.
La Tunisie recèle des potentialités importantes à même de valoriser les relations bilatérales, a-t-il dit, notant que l’orientation des investissements italiens vers l’agriculture, l’énergie et l’infrastructure à l’instar du projet de l’autoroute Sfax/Medenine, ne signifie pas que l’Italie ne s’intéresse pas aux autres secteurs.
De son côté, le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale Yassine Brahim a indiqué que le gouvernement compte investir 30 milliards de dinars, durant le prochain quinquennat, contre 19 milliards de dinars entre 2011/2015.
A cet égard, 70% de ces investissements seront consacrés au désenclavement de 16 régions les plus défavorisées (abritant 49 % des habitants) en vue de réduire les disparités régionales, a-t-il dit.
Les recettes de l’exportation vers l’Italie, qui  constitue le deuxième partenaire économique de la Tunisie après la France, ont dépassé les 5 milliards d’euros (soit 11,5 milliards de dinars), d’après le président de la
Chambre tuniso-italienne de l’industrie, du commerce Mourad Fradi.
Il a souligné l’importance de ce forum dans la reconquête de la confiance des investisseurs italiens après les évènements enregistrés en Tunisie en 2015 (attaques terroristes) en ciblant les petites entreprises familiales qui constituent une bonne partie du tissu économique italien.
La présence d’environ 150 hommes affaires italiens à ce forum témoigne de la volonté du pays de concrétiser le partenariat avec la Tunisie en dépit du contexte délicat.

TAP

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE