Tags Posts tagged with "pêcheurs"

pêcheurs

par -
0

La protection de la richesse halieutique, l’amélioration des conditions sociales des pêcheurs, notamment celles des petits pêcheurs, le rendement du secteur de la pêche, le renforcement de l’infrastructure de base, la production et l’exportation, tels sont les principaux sujets débattus ce jeudi 12 janvier 2017 par les membres de la commission de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services à l’ARP.

Auditionné par la commission de l’agriculture, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Bettaieb, a affirmé que son département, en collaboration avec toutes les parties concernées, œuvre davantage afin de résoudre les divers problèmes des pêcheurs.

Il a, dans ce contexte, annoncé la mise en place en 2017 d’un régime de couverture sociale pour les pêcheurs. Une équipe regroupant des représentants des ministères des Affaires sociales et de l’Agriculture, de la CNSS et de la corporation de la pêche sera créée pour monter cette nouvelle structure.
Des données complètes se rapportant aux pêcheurs tunisiens (spécialités, types de pêche, capacités de l’embarcation…) seront préparées pour les présenter aux services de la sécurité sociale, au mois de mars 2017.

Il a, sur un autre volet, ajouté que des appareils de surveillance pour tous les navires de pêche, à travers les satellites, seront installés. Ces équipements modernes ont pour objectif de garantir la sécurité des marins tunisiens.

A noter que de nombreux pêcheurs ont, à maintes reprises, organisé des mouvements de protestation face à l’indifférence des organismes de tutelle. Les protestataires ont formulé une série de demandes dont notamment la régularisation de leur situation sociale.

A noter que la Tunisie compte 54 mille pêcheurs tunisiens répartis sur plusieurs régions (Sousse, Nabeul, Sfax, Gabes, Djerba…).

par -
0

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Bettaieb, a annoncé, ce jeudi 12 janvier 2017, lors de son audition par la Commission de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services à l’ARP, la mise en place en 2017 d’un régime de couverture sociale pour les pêcheurs.
Une équipe regroupant des représentants des ministères des Affaires sociales et de l’Agriculture, de la CNSS et de la corporation de la pêche, sera créée pour monter cette nouvelle structure.

par -
0

Les 54 pécheurs tunisiens arrêtés en Libye devront rentrer au pays prochainement, a annoncé le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche Samir Taieb, ajoutant que la mauvaise situation climatique a freiné leur retour au pays.
Un accord a été signé entre les deux pays, en vertu duquel les amendes imposées par le tribunal libyen de Zaouia devront être versées au trésor public tunisien avant leur transfert au tribunal libyen. En contrepartie, le gouvernement libyen s’est engagé à garantir la sécurité des pêcheurs et à assurer leur retour au pays.
A rappeler que le tribunal libyen de Zaouia a imposé à chaque pêcheur de payer une amendes de 2300 dinars et environ 7000 dinars pour chaque capitaine de chalutier pour pénétration illégale dans les eaux territoriales libyennes à bord de trois chalutiers.
Sur un autre plan, Taieb a souligné que son département est prêt à installer les terminaux intelligents de contrôle à distance à bord des navires de pêche pour contrôler les chalutiers via satellites afin de garantir la sécurité des navires et des pêcheurs, ajoutant que cette opération sera lancée au cours du mois de janvier 2017.
Le ministre a, par ailleurs, fait savoir que les agriculteurs n’ont pas subi de dégâts suites aux dernières pluies, précisant que le niveau des eaux dans le barrage de Bouhertma a augmenté, alors que les quantités d’eaux retenues dans le Barrage de Sidi Salem restent modestes à cause des faibles précipitations enregistrées dans la région du nord ouest.

par -
0

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé jeudi, 17 novembre 2016, que des contacts ont été établis avec les autorités libyennes compétentes pour s’enquérir de la situation de 54 pêcheurs tunisiens dont les bateaux ont été arraisonnés en Libye et demander leur libération.
Le ministère rappelle dans un communiqué que trois bateaux de pêche tunisiens ont été arraisonnés par les gardes-côtes libyens et escortés vers le port Zaouia en Libye.
Une cellule de suivi a été créée au sein du ministère des Affaires étrangères regroupant les représentants des départements concernés, précise-t-on de même source.
La cellule, en état de réunion permanente devra assurer le suivi de la situation des pêcheurs tunisiens et établir les contacts nécessaires avec les autorités libyennes pour garantir leur retour dans le pays, ajoute le communiqué.
Le ministère de la Défense nationale avait indiqué mardi que trois bateaux de pêche tunisiens ont été arraisonnés par les gardes-côtes libyens et escortés vers l’un des ports libyens.
Selon le département de la Défense nationale, des unités de la marine nationale déployées sur les lieux sont intervenues et ont obtenu la libération de l’un des bateaux, baptisé « Haj Saâd 2 ».

par -
0

L’augmentation de 5% de la subvention des hydrocarbures au profit des pêcheurs, entrera en vigueur avant la fin de l’année 2016, a déclaré Abdallah Rabhi, Secrétaire d’Etat aux Ressources hydrauliques et à la Pêche.
Dans une déclaration à l’agence TAP, en marge d’une visite effectuée au gouvernorat de Nabeul, il a annoncé qu’un comité de pilotage, dans le secteur de la pêche, a été dernièrement créé dans l’objectif de suivre la réalisation des projets et programmes liés au secteur, soulignant que les problématiques relatives aux ports, ont été étudiées.
Au sujet de la pénurie en eau, Rabhi a affirmé qu’un plan global a été mis en place, pour éviter les éventuelles difficultés telles que celles rencontrées l’été dernier, évoquant une baisse remarquable des réserves en eaux dans les barrages. Ces réserves se sont établies à 630 millions/m3, contre 1148 millions/m3 l’année dernière.
Le Secrétaire d’Etat a aussi précisé que des plans d’actions régionaux ont été élaborés, pour les gouvernorats les plus touchés par le manque de l’eau et que ces plans ont été déjà entamés au niveau de Gafsa, le Kef et Kairouan. Un programme d’installation de stations mobiles de dessalement des eaux de la mer est également envisagé au niveau des gouvernorats côtiers.
Rabhi a aussi saisi l’occasion pour visiter les ports de Sidi Daoud à El Haouaria et de Kelibia, où il a eu des discussions avec les pêcheurs sur les différents problèmes auxquels ils sont confrontés.
A ce titre, il a fait savoir que des efforts sont actuellement déployés pour résoudre les problèmes du secteur dans la région, dont celui relatif aux autorisations de pêche, qu’une commission nationale a été engagée pour statuer sur les dossiers déposés et qu’ une autorisation sera accordée à tous ceux dont les dossiers répondent aux critères fixés.

par -
0

Un centre polyvalent sera inauguré mardi à l’école de  pêche doit être de Zarzis. Le nouveau projet comprend un musée dédié à la pêche, une salle de réunion pour la formation et un restaurant servant des produits locaux typiques et les poissons de la région. Le centre a été construit dans le cadre du projet NEMO visant à renforcer le développement socio-économique transfrontalier dans les communautés côtières de Libye, de Tunisie et d’’Egypte par la valorisation et la relance du secteur de la pêche.

En Tunisie, le projet, financé par le ministère italien  des Affaires étrangères italien avec un don du Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM) et la collaboration de la Direction générale de  la pêche et l’aquaculture de Tunisie , vise à promouvoir le développement socio-économique durable dans la région de Médenine à travers la valorisation d’un centre polyvalent pour les communautés côtières de Zarzis, la relance des organisations professionnelles de pêche, l’amélioration des revenus grâce à la formation des  pêcheurs locaux et leur initiation à la commercialisation de leurs produits.

Le projet de coopération découle de la volonté du gouvernement italien d’allouer  un financement spécial au bénéfice des jeunes dans les pays du Printemps arabe, selon la directrice de l’agence italienne pour la coopération au développement en Tunisie, Cristina Natoli. « Dans ces pays, la phase de transition politique a augmenté la migration vers l’Italie et l’Europe et les activités illégales sur les  frontières avec la Libye, » a-t-elle ajouté dans une déclaration à l’agence de presse ANSAmed.

 » C’est pourquoi cette initiative vise à accompagner les structures  locales dans leur tâche d’orienter les communautés rurales côtières vers de nouvelles activités génératrices de revenus  complémentaires à celles existantes, permettant aux bénéficiaires de ne pas abandonner leurs racines pour chercher fortune à l’étranger», a-t-elle souligné. Les activités se concentrent sur le gouvernorat de Médenine, d’où de nombreux jeunes migrent vers l’Italie, en vendant souvent leurs bateaux de pêche pour réunir l’argent nécessaire pour gagner les côtes européennes. Ces migrants sont des enfants des pêcheurs ou d’agriculteurs qui ne sont plus à même de  saisir les opportunités offertes par les secteurs traditionnels, alors qu’en fait, la pêche locale et les ressources agricoles ont un grand potentiel.

NEMO, lancé en mars 2014 pour se poursuivre jusqu’à février 2017, est financé à hauteur d’environ 800.000 euros, et exerce ses activités en plein partenariat avec le gouvernement tunisien et  la Direction générale de la pêche.

par -
0

Les autorités tunisiennes  ont libéré 14 marins pêcheurs égyptiens originaires du village Borg Meghaizel, à Kafr al-Cheikh, détenus  pendant deux semaines pour  pêche illégale dans les eaux territoriales tunisiennes.

Le président du syndicat des pêcheurs de  Kafr al-Cheikh pêcheurs a précisé que les pêcheurs libérés arriveront mardi à l’aéroport du Caire.

Il a ajouté que quatre pêcheurs resteraient volontairement sur place en Tunisie pour assurer le suivi des procédures pour la remise de leur bateau saisi.

Les autorités tunisiennes ont arrêté les pêcheurs et arraisonné leur bateau, baptisé « Abu Hamada Muhareb », dans les eaux territoriales tunisiennes, avant de les escorter vers le port de  Sfax.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a contacté les autorités tunisiennes pour demander la libération des pêcheurs.

par -
0
L’Egypte a annoncé

Un grand nombre de pêcheurs ont exprimé ce vendredi 6 mai 2016, leur mécontentement au sujet de la non application des mesures prises en mars dernier en faveur de ce secteur.

Lors d’un congrès national qui se tient actuellement à Gammarth sur  » le secteur de la pêche et de l’aquaculture », l’un des pêcheurs a appelé le gouvernement à intervenir pour accélérer l’application effective des mesures décidées.

Il est à rappeler à ce propos que le gouvernement avait décidé en mars dernier un ensemble de mesures urgentes en soutien aux pêcheurs. Parmi ces mesures, on cite l’augmentation de la prime des hydrocarbures au profit des marins-pêcheurs.

par -
0

Le chef du gouvernement, Habib Essid, s’est entretenu ce jeudi 24 mars 2016 avec le président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), Abdelmajid Ezzar, au Palais de la Kasbah. Au menu de la réunion : La situation agricole dans les différentes régions de la Tunisie, au regard du déficit pluviométrique qui a été enregistré cette année.

Au terme de l’entretien, le président de l’UTAP a confié qu’une batterie de mesures urgentes ont été décidées pour apporter une aide aux agriculteurs des régions du centre et du sud du pays dans cette phase délicate. Ainsi une cagnotte de 16 millions de dinars sera affectée à l’achat de fourrages. D’autres décisioons dans ce sens devraient tomber si le déficit pluviométrique persiste.

S »agissant de la pêche, M. Ezzar a affirmé qu’il a convenu avec Essid d’une hausse de 5% de la prime des carburants, pour la porter à 35% pour les 2ème et 3ème zone, et 45% pour la 1ère. Par ailleurs les embarcations disposant d’outils de contrôle dans les zones 2 et 3 recevront une subvention de 5%.

par -
0

Les 68 pêcheurs retenus depuis quelques jours au port de Tripoli ont atteint le port de Zarzis ce matin à 2h30 après avoir été relâchés par les autorités libyennes.

Le président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), Ahmed Sahbeni a annoncé dans une déclaration ce mercredi 17 février 2016 à Mosaïque Fm que tous les pêcheurs sont en bonne santé et qu’ils ont été bien traités par les autorités libyennes.

par -
0

Les gardes-côtes libyens ont saisi, jeudi soir, trois bateaux de pêche avec à bord 32 marins pêcheurs de Zarzis qui étaient partis la veille du port de la ville, selon la garde maritime de la région. Les trois bateaux saisis ont été conduits au port Zaouia en Libye pour prendre les dispositions réglementaires relatives à l’entrée dans les eaux territoriales, a indiqué le défenseur des droits humains, Mustapha Abdelkebir.Les pêcheurs seront libérés ultérieurement, a-t-il assuré.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE