Tags Posts tagged with "permis de conduire"

permis de conduire

par -
0
Les services de renseignements algériens ont alerté

L’affaire de la fraude aux permis de conduire dans les Hauts-de-Seine, en région parisienne, enfle, enfle. Et pour cause : De très gros poissons ont été pris dans les filets de la police. A commencer par le cerveau de cette vaste et lucrative escroquerie, Patrick Antonelli, gérant d’une auto-école de Neuilly-sur-Seine et mari de la chanteuse à succès Amel Bent.

C’est pas mal non plus quand on voit le profil des autres personnes – 258 au total – mouillées dans cette falsification de permis de conduire. On y trouve des peoples, des hommes d’affaires et des footballeurs très connus. Samir Nasri, qui joue à Manchester City, Jérémy Ménez, ancien sociétaire du PSG actuellement au Milan AC et Layvin Kurzawa, défenseur du PSG, ont recouru aux services du gérant d’auto-école indélicat. Un chroniqueur de Canal +, Ali Baddou, a également été épinglé. Les clients pouvaient débourser de 2 000 à 8 000 € pour se payer le précieux document.

«Le gérant des auto-écoles s’était entendu avec des fonctionnaires de la préfecture. Beaucoup de personnes ont de l’argent pour payer, mais pas toujours le temps de passer le permis. Ils pouvaient débourser jusqu’à 10.000 euros, parfois davantage», a confié une source proche de l’enquête.
Le montant total de la fraude est évalué à plus d’un million d’euros.

Le manège aurait duré un an et demi, de l’automne 2013 au printemps 2015. Et c’est un banal contrôle interne à la préfecture qui a permis de découvrir le pot aux roses. Le préfet des Hauts-de-Seine a alors saisi, en mai 2015, le parquet de Nanterre. Le Service de police judiciaire des Hauts-de-Seine et le Groupe d’intervention régional (GIR) ont mis des mois à enquêter sur cette affaire et finalement trois agents de la préfecture de Nanterre et le gérant de l’auto-école ont été placés en garde en vue.

par -
0

L’unité de recherche judiciaire relevant de la Garde Nationale de Sousse a réussi à démanteler, dans la nuit de lundi à mardi 5 avril, un réseau de falsification des permis de conduire, rapporte Mosaïque Fm, citant une source sécuritaire.
Neuf individus relevant de ce réseau, actif entre les gouvernorats de Sousse et Sfax ont été arrêtés, alors que 56 avis de recherches ont été émis contre des personnes ayant reçu ce document falsifié.
L’enquête est en cours pour arrêter les autres membres du gang, indique la même source.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Projet novateur en faveur des entreprises africaines et de leur croissance, l’Initiative AfroChampions vient d’être officiellement lancée à Bamako, au Mali, lors d’un diner...