Tags Posts tagged with "Philippe De Fraiteur, Morocco Mall,"

Philippe De Fraiteur, Morocco Mall,

par -
0

C’est incontestablement l’espace commercial le plus grandiose d’Afrique, et probablement du pourtour méditerranéen. C’est le « Morocco Mall » qui vient d’être inauguré en grande pompe à Casablanca, la capitale économique du Maroc, en présence de pas moins de 80 journalistes des quatre coins de la planète, dont l’envoyé spécial d’African Manager. Il s’agit dune nouvelle génération de ce qu’on appelle les Malls de destination. Pou en parler, il n’y a pas mieux que celui qui en est l’architecte commercial, Philippe De Fraiteur, directeur du projet.Interview :

On dit et on répète sur toutes les fréquences que le « Morocco Mall » est un projet grandiose. En quoi il l’est ?

C’est d’abord au regard des chiffres qui sont les siens qu’il faut juger la singularité de ce projet. Il a nécessité un investissement de 200 millions d’Euros, et sa construction dont les travaux ont démarré en 2007, a mobilisé 100 000 ouvriers. Situé en bordure de l’océan Atlantique, Morocco Mall s’étend sur 10 hectares avec 250 000 m² de surface construite, 30 000 m² d’espaces extérieurs et 14 000 m² de jardins paysagés.  Autre trait distinctif du Morocco Mall, il est le premier mall ayant un front de mer. On n’en connaît pas de similaire au monde qui soit construit sur un emplacement pareil

A l’instar des plus beaux malls existant au Moyen-Orient ou en Amérique du Nord, Morocco Mall offre à ses visiteurs une expérience unique et magique, mixant shopping, loisirs et restauration, à vivre entre amis ou en famille, dans un concept architectural innovant. Bien plus qu’un centre commercial traditionnel, Morocco Mall est un véritable lieu de vie et souhaite se positionner comme une expérience ultime, digne des plus grandes capitales de la mode avec une large offre shopping, des loisirs uniques en Afrique et des services comparables aux plus grands palaces.

Plus de 600 marques internationales seront représentées au sein de Morocco Mall et de ses 350 espaces de vente. L’offre va de l’habillement (femmes, hommes, enfants) du milieu de gamme au luxe, à l’univers de la maison en passant par les biens culturels ou encore l’électronique. Morocco Mall accueillera en son sein la première implantation en Afrique des Galeries Lafayette, de la FNAC ainsi que de prestigieuses marques de luxe, apportant au Maroc une nouvelle offre plus large pour tous les consommateurs.

Ne pensez-vous pas qu’un projet de cette taille ne concorde pas avec l’envergure économique de la ville qui l’abrite, Casablanca, ni avec le pouvoir d’achat de ses habitants ou ceux du Maroc ?

Plaçons d’abord la question dans le contexte du Maroc en tant que potentiel économique. Le pays s’inscrit actuellement dans un cycle de croissance exceptionnel avec un taux discontinu gravitant autour des 6%.Le Maroc accueille 10 millions de touristes par an. Comme on le voit, l’économie du pays est à l’abri de la crise économique qui secoue le monde, particulièrement les pays de l’Union européenne.

Et puis, étant un acteur économique de premier rang, Morocco Mall a déjà un impact socio-économique notable sur la région de Casablanca et va continuer à fortement dynamiser le marché de l’emploi local. Au total, ce sont 5 000 emplois dont 500 affectés au management du mall qui sont créés directement par Morocco Mall, tandis que 21 000 emplois indirects seront générés par l’activité de Morocco Mall.

En apportant à Casablanca et au Maroc un nouveau concept et une nouvelle offre, Morocco Mall transforme les rapports à la consommation et le paysage urbain tant au niveau économique que culturel, avec l’ambition de revitaliser la Corniche tout en respectant son environnement : des matériaux aux finitions sophistiqués viennent sublimer un édifice aux lignes douces, qui s’intègre parfaitement à son environnement marin.

Enfin, il est prévu que le mall attirera 14 millions de visiteurs tant nationaux qu’étrangers. Et ceci a vocation à dynamiser l’activité économique et les circuits commerciaux.

Quelles sont vos pistes d’expansion à l’échelle domestique, et plus encore au niveau de la région. Envisagez-vous d’inclure des pas comme la Tunisie dans vos stratégies de développement ?

Nous avons déjà une stratégie arrêtée concernant notre développent à l’intérieur des frontières du Maroc. Nos objectifs prioritaires portent  sur des malls, de moindre envergure certes, à implanter dans des villes importantes, telles que Rabat, Marrakech…

S’agissant de notre expansion à l’étranger, c’est la région du Maghreb qui devra être notre sphère de nouvelles implantations. La Tunisie y figure en bonne place grâce à la nouvelle donne qui est désormais la sienne et au potentiel et  aux nouvelles opportunités qu’elle est capable d’offrir.

Quel est le cheminement financier qui a rendu possible l’architecture d’investissement de ce gigantesque projet ?

Morocco Mall est le fruit d’un partenariat entre deux groupes majeurs : le Groupe Aksal du Maroc et le Groupe Al Jedaie d’Arabie Saoudite.
Le Groupe Aksal, fondé vers le début des années 2000 par sa Présidente Directrice Générale, Salwa Idrissi Akhannouch, a pu en une décennie, s’ériger en leader national de ses multiples branches d’activité en déployant des projets de grande envergure à forte valeur ajoutée pour le Royaume du Maroc.
Fort de l’aptitude de ses 1500 collaborateurs pour la plupart marocains, mais aussi issus de 20 autres nationalités, le Groupe Aksal, a su développer cette richesse, tout en demeurant attaché à ses valeurs de Groupe 100 % marocain.
Quant au Groupe Al-Jedaie , il contrôle une part de marché importante dans les vêtements « ready-made » grâce à sa célèbre marque Al Aseel. Par ailleurs, le groupe est un acteur majeur dans le marché du « retail » étant le franchisé de plus de 25 marques internationales dont Nesk est le propriétaire.

Capitalisant sur sa longue expérience dans le textile, le groupe s’est spécialisé dans le tissu pour homme et est désormais considéré comme le leader dans ce marché et Al-Jedaie men’s textile Co. Direct offre aux clients un tissu de qualité.
Le Groupe a investi très tôt dans le secteur de l’immobilier saoudien permettant ainsi d’accéder à de nombreux emplacements de choix dans plusieurs villes du Royaume, ce qui a conduit à la création d’une nouvelle société immobilière.
Le groupe possède des centres commerciaux et des complexes de bureaux dans les principales villes du pays, ce qui facilite l’accès aux meilleurs emplacements pour nos marques.

Il existe un 3ème partenaire, c’est Nesk fondé en  2 000 dans le cadre du plan de développement visant à couvrir la région Afrique du Nord. Les marques acquises au Maroc incluent Mango, Aldo, Okaidi et La vie en rose. En 2006, Nesk a obtenu un emplacement privilégié en Algérie afin d’y ouvrir les premiers magasins Mango et Okaidi.

Mohamed Lahmar
 

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

0
Le ministère de la Défense Algérien a annoncé dans un communiqué rendu public, ce jeudi 19 janvier 2017, l’interpellation de deux « dangereux terroristes » à...

SPORT