Tags Posts tagged with "police de l’environnement"

police de l’environnement

par -

Une première unité de police de l’environnement a été mise en place au Maroc. Elle aura particulièrement pour objectif de « renforcer le rôle du ministère de l’environnement » et « lutter contre les infractions environnementales », selon Alwihdainfo.

Cette première promotion des inspecteurs de la police de l’environnement sera composée de 40 membres.  Ils devront en collaboration avec la police, la gendarmerie et le ministère de la Justice et des libertés, « constater les différentes infractions environnementales, notamment celles liées à la pollution atmosphérique, procéder aux études d’impact avant la réalisation des projets » ou s’assurer de leur conformité aux normes en vigueur.

L’infraction une fois constatée par l’inspecteur de l’environnement, les sanctions pourraient aller de cent milles à deux millions de dirhams allant même jusqu’à la prison ferme.

D’après la même source, le Maroc, qui a accueilli en novembre 2016 la Conférence internationale sur le climat COP22, se veut en matière de protection de l’environnement et de développement durable, l’un des pays les plus avancés.

par -

À l’heure où les ordures tapissent honteusement nos rues, nos quartiers, à l’heure où les municipalités cèdent face au laxisme et au manque de civisme des citoyens, à l’heure où les autorités perdent le contrôle et font preuve de très peu de détermination, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a décidé de monter au créneau contre ces mauvais comportements et a annoncé la création prochaine d’une police de l’environnement.

L’objectif de cette police sera le contrôle et le suivi des infractions en matière d’atteinte à l’environnement. Ces équipes seront réparties sur soixante-dix municipalités. On note qu’un projet de loi basé sur l’accord de Paris sur le climat, la « COP 21 », a été adopté par la commission environnementale à l’ARP mercredi 21 septembre 2016. Désormais, les citoyens qui ne respectent pas l’environnement et qui jettent leurs ordures n’importe où seront frappés d’une amende oscillant entre 40 et 60dt, rapporte le quotidien Al Sarih ce vendredi 30 septembre 2016.

Face à l’augmentation de la pollution, des mouvements de protestation ont été observés dans plusieurs régions en Tunisie contre la dégradation du cadre environnemental, qui menace directment la santé des population, sans parler des dégâts écologiques. Mais ce qui scandalise surtout, c’est le « silence du gouvernement ». Les protestataires avaient, à maintes reprises, bloqué toutes les routes de plusieurs villes. Des pneus avaient été également brûlés et des citoyens avaient mis le feu aux tas de poubelles jonchant les rues.

Après la révolution, tout le monde a découvert que les structures veillant sur l’environnement et censées répondre aux besoins nouveaux de la société et du système économique étaient désespérément inefficientes. La stratégie est entachée de beaucoup d’insuffisances, l’exécution de plusieurs projets présente des failles évidentes, et leur fonctionnement laisse à désirer. Les salaires des agents sont dérisoires, les sociétés chargées de la sous-traitance opèrent dans l’opacité et exploitent leurs salariés de manière éhontée ! Bref, tous les ingrédients de dysfonctionnements majeurs auxquels l’environnement et la santé des citoyens paient un très lourd tribut…

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux